Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Accord mondial adopté par la COP21 pour lutter contre le réchauffement climatique

Accord mondial adopté par la COP21 pour lutter contre le réchauffement climatique

cop21

Un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement, dont la vitesse inédite menace la planète de catastrophes climatiques, a été adopté samedi à Paris, dans un concert d’applaudissements par 195 pays, après plusieurs années de négociations extrêmement ardues.

« Je ne vois pas d’objection dans la salle (…) je déclare l’accord de Paris pour le climat adopté », a déclaré, très ému, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères et président de la 21e conférence climat de l’Onu, en abattant son maillet sur le pupitre. Une ovation de plusieurs minutes a alors eu lieu dans la salle, six ans après le fiasco de la COP de Copenhague, qui avait échoué à sceller un tel accord.

L’ambassadrice française Laurence Tubiana, bras droit de Laurent Fabius, a longuement étreint Christina Figueres, la responsable climat à l’Onu, avant que le président François Hollande ne les rejoigne brièvement à la tribune. Sous les vivats de la salle, ils se sont tous pris par la main.

Avant d’entrer en plénière, le plus important groupe de pays, le G77 + la Chine (134 pays émergents et en développement), avait dit être satisfait du texte, auquel des modifications ont encore été apportés dans la nuit. « Nous sommes unis, tous ensemble. Nous sommes heureux de rentrer à la maison avec ce texte », a déclaré Nozipho Mxakato-Diseko, ambassadrice sud-africaine et porte-parole du G77 + Chine (134 pays). « Nous sommes presque au bout du chemin et sans doute au début d’un autre », avait déclaré M. Fabius à la mi-journée en présentant le texte Laurent Fabius. Il avait appelé les pays à adopter « un accord historique » au cours d’un discours déjà empreint d’émotion et ponctué par des applaudissements.

Il n’y a pas eu de vote, le consensus étant requis dans le cadre de la Convention climat de l’ONU. Ce matin, Ban Ki-moon avait appelé les pays à « finir le travail », pour lutter contre le réchauffement qui aggrave notamment les vagues de chaleur, les sécheresses, les inondations et la fonte des glaciers.

Reflétant un sentiment partagé au sein des ONG, Greenpeace avait estimé avant son adoption que l’accord marquait un « tournant » et relèguait les énergies fossiles « du mauvais côté de l’Histoire »

(…)

La suite sur La Libre


Commentaires (1)

 

  1. angel dit :

    En bref, avant les humains pollué et détruisait la planète et maintenant les humains pollue et détruise la planète.

Laissez un commentaire