Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Taguieff: « Les croyances complotistes constituent l’un des facteurs favorisant la radicalisation idéologique et le basculement dans le djihadisme »

Taguieff: « Les croyances complotistes constituent l’un des facteurs favorisant la radicalisation idéologique et le basculement dans le djihadisme »

En gros il dit que c’est à cause des complotistes et l’image qu’ils donnent de la société que les islamistes ont envie de vous tuer. Les islamistes ont pas besoin de justifications, car ils veulent islamiser le monde, mais ils peuvent sans aucun doute utiliser le complotisme comme stratagème. Par ailleurs les islamistes de Raqqa ne souffrent pas de racisme donc on voit que ça s’emmêle les pinceaux là. Façon sournoise de dire qu’en gros les complotistes mettent de l’huile sur le feu, oulala regardez comment ils sont dangereux ces vilains complotistes. Voila.

———–

taguieff

L’historien des idées Pierre-André Taguieff analyse les rapports qu’entretiennent islamisme et complotisme. Il rappelle que les théories du complot sont un ingrédient de la radicalisation. (…)

Le complotisme est-il dangereux?

Les croyances complotistes constituent l’un des facteurs favorisant la radicalisation idéologique et le basculement dans le djihadisme. À partir du moment où de jeunes musulmans fanatisés pensent qu’il existe en France un «racisme anti-musulmans» institutionnel et une «islamophobie d’État», ils sont tentés de croire qu’il sont des victimes de complots criminels contre eux et leur religion, fomentés par le pouvoir ou des groupes organisés, imaginés le plus souvent comme «sionistes» ou manipulés par les «sionistes». Cet imaginaire complotiste peut provoquer une sécession et une rébellion des jeunes fanatisés, et nourrir leur désir de recourir à une violence supposée juste et purificatrice, par laquelle ils assouvissent leur soif de vengeance sur le thème: «Ils nous tuent, donc nous les tuons.» Même le terrorisme a besoin de justifications. Le complotisme leur en fournit.

Le Figaro


Publicité

Laissez un commentaire