Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Chinois veulent cloner un million de vaches pour se nourrir

Les Chinois veulent cloner un million de vaches pour se nourrir

vache

Le pays construit actuellement le plus grand site de clonage d’animaux au monde à destination du commerce. En plus des vaches, chiens et chevaux seront produits en série. Un projet inenvisageable aujourd’hui en Europe.

La sécurité et l’autosuffisance alimentaire sont des obsessions en Chine. À tel point que le pays semble prêt à tout pour faire face à ces défis. Y compris construire une usine de production d’animaux en série. Il y a quelques jours, des scientifiques ont obtenu le feu vert pour la construction du plus grand site mondial de clonage commercial d’animaux dans la ville portuaire de Tianjin, au nord du pays. Objectif: produire quelque 100.000 embryons de vaches chaque année dans un premier temps, puis un million à terme, selon Xu Xiaochun, président de Boyalife, la société de biotechnologie chinoise à l’origine du projet. La production doit débuter au premier semestre 2016.

Les vaches clonées ont vocation à atterrir dans les assiettes. «Les agriculteurs chinois ont des difficultés à produire suffisamment de vaches à viande pour répondre à la demande du marché», a justifié Xu Xiaochun. Pour mener à bien l’opération, Boyalife s’est associée à deux instituts de recherche chinois mais aussi au très controversé Hwang Woo-suk, fondateur de l’entreprise sud-coréenne Sooam Biotech. Ce dernier est connu pour avoir publié de nombreux travaux de recherche jugés douteux sur les cellules souches. Il s’est aussi taillé une réputation d’imposteur auprès de ses pairs après l’annonce de la création en 2004 des premières cellules souches dérivées d’un embryon humain cloné. Une «première mondiale» qui s’est avérée frauduleuse. Le scientifique, expulsé de son université, est aujourd’hui devenu spécialiste du clonage de chien. La co-entreprise créée par Sooam Biotech et Boyalife s’est d’ailleurs lancée sur le marché chinois du clonage dès septembre 2014 en dupliquant trois chiots Mastiffs Tibétains pure race.

(…)

La suite sur Le Figaro


Publicité
Publié le 28 novembre, 2015 dans Alimentation, Animaux, Chine, Science.

Laissez un commentaire