Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une mère porte plainte contre un hôpital à cause d’un vaccin contre la grippe qui a rendu son fils homosexuel

Une mère porte plainte contre un hôpital à cause d’un vaccin contre la grippe qui a rendu son fils homosexuel

mere

San Francisco | Andrea Benenacci, la mère du jeune adolescent de 16 ans qui a récemment reçu son vaccin contre la grippe à l’Hôpital Général de San Francisco, porte plainte contre ce dernier après avoir remarqué des changements extrêmes dans les préférences sexuelles de son fils.

La mère célibataire condamne l’hôpital pour avoir vacciné son fils contre la grippe, ce qui l’a apparemment rendu gay.

« Mon fils était parfaitement normal avant la vaccination » a-t-elle déclaré aux journalistes. « Le docteur m’a dit qu’il y aurait peut-être des effets secondaires après la vaccination, qu’il aura soit de la fièvre ou un comportement bougon pendant quelques jours, mais ils ne m’ont jamais dit qu’il pourrait devenir homo! » a déclaré la mère, visiblement furieuse par cette affaire.

mamie

La grand-mère de 83 ans du jeune adolescent, Fidela Benenacci, témoigne des énormes changements de la personnalité de son petit-fils qui a souffert des suites de sa vaccination contre la grippe.

« Il sortait avec cette superbe jeune fille italienne pendant plus de deux ans, ils étaient si mignons ensemble, » s’est-elle rappelée, visiblement bouleversée. « Anthony avait pour habitude d’être un bon garçon, il allait à l’église tous les dimanches avec nous sans jamais se plaindre. Mais depuis sa vaccination, on le reconnait à peine! J’aurai préféré qu’il n’aille pas à l’hôpital ce matin-là, » a-t-elle admis au bord des larmes.

Durant les semaines qui ont suivi sa visite à l’hôpital, le jeune adolescent a mis fin à la relation qu’il entretenait avec sa petite amie pendant plus de deux ans et qu’il s’habille désormais d’une « manière féminine », et sa famille croit qu’il est actuellement engagé dans une relation avec un « homme plus âgé ».

« Vous devez le comprendre, je n’ai rien contre les homosexuels du tout, » a expliqué la mère. « Mais mon fils était 100% normal auparavant! Il était le meilleur quarterback de l’équipe de son lycée avant qu’il ne l’a quitte il y a deux semaines. Je l’ai même surpris en train d’essayer des costumes de pom-pom girl l’autre jour. C’est comme si Dieu avait puni toute ma famille ou quelque chose, » a-t-elle admis énervée.

Une condition médicale « très rare »

Le spécialiste Frank Weishberg déclare qu’il a remarqué une progression de cas similaires durant la dernière décennie.

andrologiste « J’ai 40 ans de recherche derrière moi en relation avec les problèmes de santé des systèmes de reproduction masculins. J’ai été le témoin d’une centaine de cas similaires rien que pour la dernière décennie, dont une forte proportion était localisée dans la baie de San Francisco, ce qui est extrêmement atypique, » a-t-il avoué.

« Il est possible que l’immunodéficience présente dans les victimes, coordonnée avec des agents dans les vaccins, pourrait perturber les chromosomes de l’ADN du patient et éventuellement développer la production d’œstrogènes dans le corps », a-t-il expliqué.

« Des recherches complémentaires doivent être validées jusqu’à ce que nous soyons à même de le prouver, mais le sujet est extrêmement tabou et les sociétés pharmaceutiques nient avec véhémence toute mauvaise action de leur part, » conclut-il.

L’Association pour la protection des victimes des vaccins (APVV) a identifié 1248 cas de « profonds changements de comportement sexuel » qui auraient été causées par les vaccins en 2014, et invite la population à « prendre conscience des implications et des risques potentiels pour la santé » qui sont liés à la vaccination.

Source


Publicité
Publié le 27 novembre, 2015 dans Etats-Unis, Homosexualité & Lobby Gay, Santé, Vaccins.

Laissez un commentaire