Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Journaliste de la BBC: « NE CROYEZ RIEN DE CE QUE VOUS LISEZ OU REGARDEZ » « J’AI HONTE D’ÊTRE UN JOURNALISTE »

Journaliste de la BBC: « NE CROYEZ RIEN DE CE QUE VOUS LISEZ OU REGARDEZ » « J’AI HONTE D’ÊTRE UN JOURNALISTE »

warning-warning

Un journaliste de la BBC a fustigé la presse du Royaume-Uni après avoir vécu de première main la façon déplorable dont les médias traitent le public.

Dans un article émouvant sur son blog, le présentateur de BBC Bristol, John Darvall dénonce le fait qu’il est au vu et au su de tout le monde et la terrible façon dont sa famille a été traitée par la presse, quant à la perte tragique et récente d’un membre de sa famille.

En employant des mots puissants, M. Darvall s’en prend à sa profession, en expliquant qu’il a « honte d’être journaliste » et comment il a vu de première main l’incompétence des journalistes professionnels incapables de « vérifier des faits » et qu’il « est impossible de leur faire confiance avec des informations limpides »:

« Les journaux ont communiqué avec moi et m’ont envoyé des articles effroyablement écrits. »

Il signale aussi que les « erreurs journalistiques » n’ont fait qu’accroître la douleur de la famille en deuil d’une manière significative et met en garde le public de « ne faire confiance à personne et de ne rien regarder ni lire » dans les médias:

« J’écris ceci en tant que journaliste qui a aimé son métier mais qui voit désormais très clairement pourquoi il a perdu foi en sa profession et les médias traditionnels. Ils, nous et moi, ne faisons que récolter ce que nous avons semé. »

Mr Darvall demande si par hasard le public se renseigne sur les médias sociaux pour être informés et en a conclu:

« On ne peut vraiment pas faire confiance aux organes de presse traditionnels pour faire le travail proprement et comme il se doit »

Political Scrapbook, le 5 novembre 2015


Laissez un commentaire