Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les handicapés français sous le seuil de pauvreté, les migrants payés 1058€/mois sans travailler

Les handicapés français sous le seuil de pauvreté, les migrants payés 1058€/mois sans travailler

migrants-heureux

Mon article précédent portait sur les suppressions de moyens dans la Police nationale par le pouvoir hollandiste. Celui-ci réalise des économies de bouts de chandelles sur les préoccupations essentielles des français que sont la sécurité et l’immigration. On enlève par-ci par-là un milliard ou deux, afin d’équilibrer des budgets chaque année déficitaire.

Pourtant, certains chez nous ne connaissent pas la crise, ni même une baisse de leur pouvoir d’achat. Ce sont les parasites assistés. Ils se comptent en France par millions et vivent du travail de l’ensemble de la communauté qui les nourrit gracieusement.

Nous apprenons ce jour par l’Unapei est la première fédération d’associations française de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles que « Dans le cadre du projet de loi de finances 2016, le gouvernement prévoit de prendre en compte les revenus des livrets non imposables (livret A, livret d’épargne populaire) dans le calcul du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). »

« L’AAH est un minimum social qui se monte, après une revalorisation misérabiliste au 1er septembre 2015, à 807,66 euros. Son montant est bien inférieur au seuil de pauvreté de 977 euros.

Les revenus d’épargne issus de ces livrets représentent des sommes dérisoires à l’échelle des économies que l’Etat français doit réaliser. Mais pour les personnes en situation de handicap, aux ressources déjà faibles, ces petits revenus sont essentiels pour vivre au quotidien.

Le Comité d’Entente s’insurge : « C’est un scandale, pour des économies de bout de chandelle, l’Etat est prêt à grever les ressources déjà faibles des plus vulnérables. »Le Comité d’Entente demande au Gouvernement de renoncer à cette mesure et aux parlementaires de rejeter cet article qui vient renforcer l’exclusion des personnes concernées. »

Cette mesure vise à exclure des dizaines de milliers de Français dans le besoin d’un système social que nos politiques se flattent d’annoncer qu’il est basé sur la solidarité. Faux, l’Etat providence n’existe que pour des profils dont les réels Français éligibles ne profitent pas. Nos handicapés par exemple comme le démontre le communiqué de l’Unapei en sont écartés au profit de l’immigration, des clandestins, des jeunes de banlieues, de femmes seules qui dans le fond ne le sont pas, et de toute la catégorie de parasites vivant aux crochets de la générosité nationale. Marchez un peu dans les grandes villes dont Paris et hormis les Roms qui sont un cas un peu unique dans les annales, globalement les miséreux que vous trouverez dans la rue sont des nationaux. Non pas par une légende urbaine faisant de la diversité un terreau de solidarité envers leur communauté, mais parce que nos gouvernants privilégient ces populations. Et ne vous y trompez pas les noirs dormant dans la rue sont antillais, donc trop Français pour être soutenus.

Vous me connaissez je ne suis pas pour l’Etat providence, puisqu’il créé plus d’assistés que de social et maintient justement les gens dans un certain confort les empêchant de s’insérer dans une vie professionnelle accompli. Seulement là on parle d’handicapés et non de jeunes gens valides. Une population déjà fragilisée par la vie.

Seulement de cela nos élites s’en fichent, elles voient dans les migrants une nouvelle future population censée représenter le nouveau peuple Français, il faut par conséquent les choyer, les bichonner, les mettre à leur aise, qu’ils soient ici chez eux. Les handicapés eux sont des gêneurs et doivent comprendre que leur place n’est plus ici, ils l’ont d’ailleurs rapidement saisis, nombre d’entre eux quittent la France pour s’installer en Belgique plus accueillante.

Les diplômés, les gens aisés et autres actifs, les sportifs de haut niveau, les artistes maintenant les handicapés quittent la France, qui resteront en France ? Et bien les migrants, les racailles des banlieues et les Français n’ayant les moyens de plier bagage. Triste sort que celui de notre belle nation.

La Gauche M’a Tuer

Publié le 24 octobre, 2015 dans France, Immigration, La Bourse & L'Economie.

Publicité

Laissez un commentaire