Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Laurent Fabius à l’ONU: « Englober Assad dans l’avenir de la Syrie nous expose à l’échec »

Laurent Fabius à l’ONU: « Englober Assad dans l’avenir de la Syrie nous expose à l’échec »

fabius-bachar

Accepter que Bachar el-Assad joue un rôle dans l’avenir de la Syrie ne ferait que nous exposer à l’échec, a déclaré samedi à New York le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, devant l’Assemblée générale des Nations unies.

« Il (Assad) est le premier responsable du chaos actuel », a estimé Laurent Fabius. « Si on dit aux Syriens que l’avenir passe par Assad, c’est s’exposer à un échec », a continué le ministre français. Il a appelé de ses voeux un front uni des Européens, face aux divergences d’approche qui existent concernant l’avenir d’Assad. Quant à la Russie, qui a renforcé récemment sa présence militaire en Syrie, où elle est l’alliée du régime, il a estimé que ses intentions n’étaient pas encore claires et il a dit son espoir de voir Moscou fournir des éclaircissements dans les jours à venir.

Concernant le Proche-Orient, il a dit que la France allait appuyer une initiative destinée à relancer le processus de paix, car, dit-il, le groupe djihadiste Etat islamique (EI) risquerait de profiter du statu quo. « Si on attendait sans rien faire, ce serait prendre le risque de laisser Daech (l’Etat islamique) se saisir de la cause palestinienne », a dit Laurent Fabius. « La France ne baissera pas les bras. Il y a un double risque d’enlisement et d’embrasement », a-t-il continué.

Le Figaro

Publié le 27 septembre, 2015 dans France, ONU, Syrie.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. CVV dit :

    Comment faire comprendre à ce triste sieur qu’il a déjà perdu ? Car la Russie a pratiqué la politique de la terre brûlée à l’envers c.à.d laisser l’OTAN dilapider ses finances pour créer le chaos en Syrie via un Daech complice et réagir ensuite au dernier moment comme en Crimée, puisqu’elle ne peut se permettre de perdre Tartous et son accès à la Méditerranée sinon la Crimée deviendrait inutile.
    Problème de QI à l’ENA sans doute…

Laissez un commentaire

*