Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Big Brother : Comment les services secrets britanniques suivent n’importe quel internaute à la trace

Big Brother : Comment les services secrets britanniques suivent n’importe quel internaute à la trace

surveillance

Des documents d’Edward Snowden montrent l’ambition démesurée et effrayante des services secrets britanniques en matière de renseignement numérique.

Certains Français ont d’ores et déjà été victimes de ce diabolique système de surveillance : les salariés de Gemalto. Selon The Intercept, le GCHQ a utilisé cet arsenal d’espionnage pour identifier des administrateurs systèmes du fabricant de cartes à puce, analyser leurs habitudes numériques et pirater leurs ordinateurs. Le but de l’opération : obtenir les clés de chiffrement des cartes SIM pour pouvoir espionner les conservations téléphoniques mobiles.

C’est en effet ce qui ressort de documents provenant du fond documentaire d’Edward Snowden et que vient d’analyser le site The Intercept. Ils révèlent l’existence d’un programme de surveillance du GCHQ, le service de renseignements électroniques du Royaume-Uni. Baptisé « Karma Police », il a été créé il y a sept ans dans le but de pouvoir établir « le profil web de tout utilisateur visible de l’Internet », qu’il s’agisse d’un citoyen britannique ou non.

Pour réussir ce tour de force, « Karma Police » analyse les métadonnées collectées par un autre programme appelé « Black Hole ». Celui-ci collectionne à très grande échelle toutes les traces de connexions des Internautes de manière massive. C’est une énorme base de données qui notifie quelle adresse IP s’est connectée à quel service web, à quel moment et pendant combien de temps.

La quantité de données est gigantesque. D’après les documents Snowden, Black Hole a accumulé en 2012 près de 50 milliards de métadonnées… par jour. Il y a trois ans, l’objectif du GCHQ était de doubler cette capacité rapidement pour être capable de surveiller une population entière. On peut supposer que cet objectif a, depuis, été atteint. […]

Seule manière de se protéger contre ce type de surveillance: utiliser un maximum d’outils de chiffrement de données, tels que des VPN ou des messageries chiffrées.

source via fds


Publié le 27 septembre, 2015 dans Big Brother, Grande-Bretagne, Internet, PRISM, Technologie.

Laissez un commentaire