Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Etats-Unis : Comment l’horloge d’Ahmed est devenue un faux conte utile de l’antiracisme

Etats-Unis : Comment l’horloge d’Ahmed est devenue un faux conte utile de l’antiracisme

ahmed

Quand est-ce que l’Amérique prendra au sérieux le problème des enfants blancs renvoyés de leur école pour rien?

Vous avez probablement entendu parler de l’histoire d’Ahmed Mohamed, couronné par le Daily Beast du « Héros musulman que l’Amérique attendait depuis si longtemps » pour avoir amené à l’école un dispositif qui faisait ‘bip bip’, et qui ressemblait à tout sauf une horloge mais qui en était une.

Les officiels de l’école, qui pensaient, comme 95% des américains, que ça ressemblait plutôt à une bombe, l’ont éjecté de sa classe. Les policiers l’ont menotté et après encore plus de confusion, le garçon a été renvoyé de son école.

Ce Qui a valu à Ahmed Mohamed un voyage à la Maison Blanche, un message de soutien d’Hillary Clinton, une offre de passer par Facebook pour répondre à Mark Zuckerberg et à une invitation pour effectuer un stage chez Twitter.

zuckerberg

La police a réagi de manière excessive. Pourtant, le dispositif ressemblait bien à quelque chose qu’Ethan Hunt aurait lancé d’un hélicoptère à la dernière minute dans « Mission:. Impossible », comme Charles Cooke de National Review l’a fait remarquer sur Twitter. L’enchevêtrement effrayant des fils « ressemblait plus à une bombe qu’une pop-tart ressemble à un pistolet. »

Josh Welch, un enfant blanc originaire du Maryland atteint d’un trouble du déficit de l’attention, qui avait 7 ans quand il a été renvoyé de son école pour avoir mangé une pop-tart en forme de pistolet et en faisant semblant de tirer sur les autres élèves, doit être perplexe.

Où est son invitation à la Maison Blanche? Où est sa chance de travailler pour Facebook? Ses parents ont été contraints d’engager un avocat et de passer une année et demie à effacer le renvoi du garçon de son dossier scolaire. Mais la demande a été maintes fois refusée.

« Je suis du côté d’Ahmed, aussi. Mais je suis aussi du côté d’Alex Stone, » a fait remarquer l’écrivain Robby Soave. Alex Stone, un garçon blanc de 16 ans originaire de Summerville en Caroline du Sud, a écrit une histoire courte dans laquelle il imaginait tuer un dinosaure avec une arme à feu. Pour cela, son casier a été fouillé, il a été arrêté, menotté, accusé de « conduite dangereuse » et renvoyé 3 jours de son école.

Bien évidemment, la Maison Blanche et Mark Zuckerberg n’ont même pas pris la peine de commenter, mais vous penseriez, qu’au moins, Stephen King aurait exprimé son désarroi sur Twitter qu’un adolescent ait été puni à cause de son imagination.

Nada.

Dans le Tennessee, Kendra Turner a dit qu’elle a été renvoyée pour avoir dit, « A vos souhaits » [l’expression est ‘Bless you’ en anglais, qui veut littéralement dire ‘sois bénis’.], suite à l’éternuement d’un de ses camarades, et le professeur lui a fait comprendre qu’il n’autoriserait « aucune conversation divine dans sa classe. »

Un administrateur de l’école a dit, « Ce n’était pas un problème religieux du tout, mais plutôt le fait qu’un professeur n’a pas apprécié le fait que sa classe soit distraite. » Oh-oh. Le directorat de l’école n’a offert aucune explication pour des photos publiées par des étudiants qui montraient « bless you » dans une liste d’expressions bannies en classe. Turner attend toujours que le président Obama l’appelle.

Les enfants blancs sont-ils systématiquement punis en classe à cause de leur race? Bien sûr que non. C’est ridicule.

Mais c’est également absurde de suggérer que vous devez être musulman, ou avoir la peau mate, ou vivre au Texas, pour être soumis à une application trop enthousiaste de la discipline scolaire et des forces de l’ordre.

« Ça ne serait jamais arrivé à un jeune blanc »? Ça arrive tout le temps aux jeunes blancs. Tout. Le. Temps.

La différence majeure entre Ahmed Mohamed et les autres est que les médias de masse, et que leur point de vue gauchiste à jamais mis en avant, n’ont simplement pas pu lâcher la grappe d’Ahmed. Ahmed est bien trop utile pour la rhétorique antiraciste quotidienne déversée à la télévision.

Cela fait plus de 14 ans et 2 semaines désormais, que la gauche cherche désespéramment à prouver que les musulmans font face à une discrimination à grande échelle car quelques musulmans ont perpétrés les attentats du 11 septembre et quelques attentats.

Les musulmans américains ont été traités avec énormément de respect et de courtoisie au point même d’en être fier, mais jamais la gauche ne dira, « n’est-il pas cool que nous vivons dans un pays tolérant et cosmopolite? »

Plutôt que mettre en avant le fait qu’un pays à majorité blanche a élu un président noir en 2008, il est sans arrêt quotidiennement rabâché aux Américains qu’ils sont racistes et intolérants.

Source: New York Post, le 19 septembre 2015

Publié le 20 septembre, 2015 dans Etats-Unis, Islam, Psychologie, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire