Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un sous-marin russe doté de 20 missiles balistiques Intercontinentaux et 200 têtes nucléaires vogue vers la Syrie

Un sous-marin russe doté de 20 missiles balistiques Intercontinentaux et 200 têtes nucléaires vogue vers la Syrie

*

sous-marin-russe

Le plus gros sous-marin au monde, le Dmitri Donskoy (TK-208), nom de code au sein de l’OTAN, le Typhoon (ou Typhon) navigue vers la Méditerranée avec la côte syrienne pour destination, selon ce que révèlent les sources des renseignements militaires de Debkafile. A bord du sous-marin, on trouve 20 missiles balistiques intercontinentaux Bulava ( nom de code à l’OTAN : SS-N-30) disposant d’un nombre de’ogives nucléraires estimées à 200. Chaque missile, qui a une portée évaluée à 10.000 kms, transporte 6 à 10 têtes nucléaires MIRV.

Ce sous-marin russe a largué les amarres de sa base de la Mer du nord le 4 septembre, escorté par deux navires de guerre anti-sous-marins. Le moment prévu de leur arrivée à destination dans dix jours couronnera le nouveau déploiement militaire russe en Syrie.

sous-marin-2

L’introduction par le Président Vladimir Poutine d’une force nucléaire en face des côtes syriennes renforce considérablement ce qui ressemblait, tout d’abord, à une opération afin de fortifier le régime Assad à Damas, en un véritable corps expéditionnaire prêt à toutes les confrontations aériennes ou maritimes avec les forces américaines au Moyen-Orient.

Le Secrétaire américain John Kerry a fait comprendre samedi 5 septembre à quel point il s’inquiétait des manoeuvres russes, quand il a exprimé ses préoccupations, quant au « déploiement de forces militaires russes en Syrie », par un appel téléphonique au Ministre russe des affaires étrangères Sergeï Lavrov. Le Département d’Etat a rapporté que : « Le Secrétaire a fait clairement savoir que si de tels rapports s’avéraient exacts, ces actions risqueraient de provoquer une grave escalade du conflit, mèneraient à plus de pertes encore de vies innocentes, accroîtraient encore les flots de réfugiés et pourraient générer une confrontation avec les opérations de la coalition anti-Daesh en Syrie ».

Kerry faisait directement référence aux interférences russes potentielles avec les frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis contre l’Etat Islamique en Syrie.

Les sources de Debkafile à Washington et à Moscou révèlent que ce déploiement d’un sous-marin nucléaire dans les eaux syriennes est interprété comme un message fort que le Kremlin ne laissera pas les Etats-Unis entraver son intervention militaire dans le conflit syrien et qu’il est prêt à aller jusqu’aux dernières extrémités pour ouvrir les vannes de l’afflux de troupes russes vers ce pays déchiré par la guerre.

Cette situation est en train de se développer bien au-delà des intentions de l’Administration Obama, quand les pourparlers russo-américains se sont initialement tenus, en ce qui concerne les forces américaines stationnées en Turquie et en Irak, en même temps que les troupes russes arrivant en Syrie, afin de lancer une double-offensive combinée contre l’Etat Islamique. Ces négociations sont réduites à néant.

Debkafile révélera bientôt et pour la première fois comment Poutine a l’intention de déployer les forces russes qu’il affecte en Syrie, leur plan opérationnel, leur coordination militaire avec l’Iran et, par-dessus tout, comment cette nouvelle intervention russe en Syrie peut impacter la politique américaine au Moyen-Orient et les marges de manœuvres d’Israël.

Source: JForum


Publicité
Publié le 10 septembre, 2015 dans Califat Islamique, OTAN, Russie, Syrie, Troisième Guerre Mondiale.

Laissez un commentaire