Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

40% des SDF Français ne reçoivent aucune prestation sociale, 100% des clandestins en touchent

40% des SDF Français ne reçoivent aucune prestation sociale, 100% des clandestins en touchent

sdf-france

En découvrant ce matin cet article j’ai eu un petit rictus sur le coin de ma lèvre, je ne me réjouis pas du sort de dizaines de milliers de Français vivant à la rue bien au contraire mais cela corrobore les articles écris dernièrement sur le traitement de la misère humaine puisqu’elle n’est pas la même si vous êtes Français ou clandestin.

J’ai beaucoup écrit ces derniers temps sur les conditions de vie de nombre de Français poussés à la rue. De Français avec un travail ou l’ayant perdu tombant dans une misère indescriptible. Je ne condamne pas le législateur pour cela, ces situations sont vieilles comme le monde, la pauvreté a toujours existé et il n’est pas possible pour quelque société que ce soit de sauver tout le monde. La vie est injuste et elle sourit à certains et pas à d’autres. Je l’accepte, c’est comme ça on ne peut pas changer un certain ordre des choses. Mais ce que je n’admets pas, et fera que je le dénoncerai toujours c’est la volonté de nos pouvoirs publics d’aider prioritairement les étrangers de ce pays.

Souvent mes opposants me disent que j’affabule, qu’on n’aide pas les immigrés plus que les Français, que ces situations que je commente sont fausses, qu’elles n’existent, ils m’envoient en commentaires des liens administratifs prouvant le contraire de mes écrits. Pourtant tous mes textes sont vrais, j’aimerai qu’ils soient faux, cela signifierait que notre déliquescence nationale n’est qu’un fantasme électoral, seulement tout est vrai. Et c’est ne pas respecter cette France d’en bas comme disent les publicitaires que de douter de cette véracité. Certes les sites internet de notre cher administration dit des choses parfois elles me contredisent, seulement il y a la règle, la loi, la directive, la coutume ou que sais-je encore et la vraie vie, son application dans le réel, ces 2 fonctions ne sont pas compatibles qu’on le veuille ou non.

Les prestations de subsistance ne sont pas données aux Français comme ça au bon vouloir, des règles d’éligibilité existent et souvent elles ne sont pas simples à réunir surtout lorsque son foyer est la rue. Ces aides sont d’ailleurs souvent refusées aux sans domiciles fixes, ce n’est pas moi qui le dit pour faire une audience mais une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) se basant sur les résultats de l’enquête Sans-Domicile, menée en 2012 par l’Insee et l’Ined. Ces derniers ne sont pas mes proches et n’ont pas d’idéologie droitière, ils constatent ce qu’ils voient et n’ont pas comme évangile la bible administrative sur internet. Ils sont sur le terrain.

Evidemment, mes amis à gauche trouveront à redire et m’interpelleront sur la deuxième partie de mon titre. Je confirme 100% des clandestins touchent les revenus de l’assistanat, d’abord je démonte l’idée reçue qu’un étranger sans papier se doit d’être terré au fond d’une grotte pour ne pas être pourchassé par la police nationale représentée comme des SS par notre gauche nationale. Personne en France ne se cache parce qu’il est en infraction avec la loi, peut-être dans un film pour antiraciste mais pas dans la réalité. Prenez l’exemple de l’ancien Président des Jeunes de l’UMP, dont la France sait qu’il est illégal sur le territoire mais toujours là, jamais inquiété. Etre sans titre de séjour n’est qu’une dénomination administrative faisant une différence avec un étranger en situation régulière, mais cela ne l’empêchera pas à prétendre aux aides auquel visiblement le gouvernement lui donne droit.

A la différence du Français SDF l’immigré illégal est suivit par tout ce que la France compte d’associations antiracistes et pro-immigrés. Car eux intéressent nos élites au contraire de nos SDF dont les décideurs se foutent totalement, n’étant qu’une statistique parmi d’autres. Qu’on le veuille ou non ces organismes ou plutôt ces lobbys financés par la manne publique sont écoutés, l’administration étant au garde à vous.

Je n’ai rien à prouver sur mes dires mais la gauche aime à planter le germe du doute dans l’esprit des gens. Elle fait croire aux Français que rien de ce que les médias de réinformation disent est vrai afin de continuer sa petite magouille en paix. Qu’ils essaient de prouver le contraire ! Evidemment sans la calomnie et le mensonge ils ne pourront pas. De toute façon à chacun de mes écrits le lecteur est juge et visiblement il a choisi son camp.

Sources: Europe 1, la Gauche Ma Tuer, le 5 août 2015


Publicité

Laissez un commentaire

*