Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le gaz hilarant… la nouvelle drogue à la mode chez les jeunes

Le gaz hilarant… la nouvelle drogue à la mode chez les jeunes

gonfler-ballon

Un jeune Anglais de 18 ans est mort, ce samedi à Bexley, après avoir inhalé du gaz hilarant. Cette substance en libre service prolifère dans les soirées étudiantes et inquiète les autorités.

Un jeune Anglais de 18 ans est mort, ce samedi à Bexley, après avoir inhalé du gaz hilarant. Cette substance en libre service prolifère dans les soirées étudiantes et inquiète les autorités.

C’est la nouvelle drogue légale et facile d’accès chez les jeunes. Utilisé en médecine pour remplacer une anesthésie ou en cuisine dans les siphons à crème chantilly, le protoxyde d’azote, également appelé familièrement «proto», devient de plus en plus récurrent dans les soirées étudiantes. La raison? Il est très facile à se procurer. On le trouve en vente en grande surface ou sur internet à des prix dérisoires, soit quelques euros pour plusieurs cartouches. La mode vient de Grande-Bretagne, où les jeunes en consomment depuis plusieurs années déjà, et se répand désormais en France. Mais la consommation de gaz hilarant n’est pas sans dangers.

Un jeune Anglais de 18 ans en a malheureusement fait les frais ce samedi 25 juillet à Bexley. Après avoir inhalé du protoxyde d’azote, plus connu sous le nom de gaz hilarant, le jeune homme est décédé. Au cours de cette soirée, l’adolescent avait également bu de l’alcool. Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes exactes du décès. Entre 2006 et 2012, 17 jeunes anglais sont morts après avoir consommé du gaz hilarant.

Quelques bouffées inhalées dans un ballon de baudruche gonflé au protoxyde d’azote et le fou rire est garanti. Inhalé à l’aide d’un ballon de baudruche, il provoque des vertiges et une euphorie temporaire de 30 secondes. 30 secondes pendant lesquelles l’individu n’est plus maître de son corps. Cette euphorie peut aller jusqu’à générer de sérieux troubles de santé, ou pire. En cas de surconsommation de protoxyde d’azote, la personne peut se voir privée d’oxygène, amenant à une chute de conscience, un évanouissement, voire à une crise cardiaque. C’est l’asphyxie.

500.000 Anglais en consomment régulièrement

Au-delà des effets, c’est bien la vente en grande surface de cette substance, et donc très facile d’accès, qui séduit aujourd’hui de nombreux fêtards. Une simple recherche sur internet permet de comprendre l’ampleur du phénomène. On y trouve de nombreuses vidéos de jeunes se filmant en train d’inhaler le gaz, ainsi que la crise de fou rire qui s’ensuit. Selon le journal The Independent, ce sont plus de 500.000 jeunes qui en ont «consommé fréquemment» en Grande-Bretagne, en 2014

[…]

La suite sur Le Figaro.

via International Business Times


Publicité
Publié le 1 août, 2015 dans Grande-Bretagne, Jeunesse, Santé, WTF.

Laissez un commentaire