Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Papyrus Tulli qui révèle que des extraterrestres ont rendu visite à l’Egypte est désormais perdu

Le Papyrus Tulli qui révèle que des extraterrestres ont rendu visite à l’Egypte est désormais perdu

L’un des anciens textes les plus intrigants est le papyrus Tulli, qui est l’une des premières chroniques d’observations d’OVNIs.

Il dispose également d’une trame de fond intéressante. En 1933, Alberto Tulli, directeur de la section d’égyptologie du musée du Vatican, a découvert un papyrus unique dans l’un des magasins d’antiquités du Caire. Malheureusement, le prix était trop élevé (même pour le Vatican) donc Tulli a décidé de recopier son contenu.

Quand il est revenu plus tard, le papyrus avait disparu. Deux décennies plus tard, l’égyptologue italien, le Prince Boris de Rachewiltz a annoncé qu’il avait retrouvé le papyrus d’origine, « non traduit et non publié. »

Le papyrus, qui est malheureusement incomplet, nous donne une image assez nette:

pyramides

« En l’an 22, du troisième mois d’hiver, de la sixième heure du jour […] parmi les scribes de la Maison de la Vie un étrange disque de feu surgit des cieux. Il ne possédait pas de tête. Une odeur pestilentielle émanait de sa respiration.

Son corps faisait la taille d’une perche (soit 50 mètres) en longueur et en largeur. Il était muet. Il se dirigeait droit sur la maison de Sa Majesté. Leurs cœurs [des scribes] furent divisés à cause de lui, et ils se mirent à plat ventre. Ils allèrent rapporter cela au Roi. Sa Majesté ordonna la consultation des parchemins localisés dans la Maison de la Vie. Sa Majesté médita quant à ces événements qui eurent désormais lieu. »

papyrus-tulli
Une copie du papyrus Tulli

« Plusieurs jours passèrent, ils furent de plus en plus nombreux dans le ciel comme jamais. Ils brillèrent dans le ciel comme la lueur d’un soleil et s’édentèrent jusqu’aux extrémités des quatre piliers qui soutiennent la voûte céleste […] Puissante fut la position de ces disques flamboyants.

L’armée du Roi porta son regard vers le haut, avec sa Majesté en son sein. Ce fut après le repas du soir que les Disques montèrent même plus haut dans le ciel vers le sud. Une pluie de poissons et de volatiles tomba des cieux, une merveille inconnue depuis la fondation de ce pays.

Et Sa Majesté alluma de l’encens pour qu’il apaise le cœur de Amon-Ra, le dieu des Deux Terres. Et il fut ordonné que l’événement soit enregistré dans les annales de la Maison de la Vie de sa Majesté pour que l’on s’en rappelle pour toujours. »

Le pharaon en question ou ‘Sa Majesté’ est Thoutmôsis III et l’événement a eu lieu durant la première année de son règne, aux environs de -1480 avant JC.

L’événement était d’une importance capitale comme l’indique si bien ce texte. Les réactions de terreur et de confusion des scribes sont cohérentes à la lumière de l’apparition d’un énorme objet volant non-identifié.

L’objet était apparemment silencieux et émettait un gaz toxique nauséabond. Sa forme était celle d’un disque « sans tête », probablement métallique car il était capable de réfléchir beaucoup de lumière à sa surface. Quelques jours plus tard, l’armada d’Ovnis toute entière s’est révélée au grand jour.

Le départ de la flotte est marqué par un événement étrange sans précédent: des poissons et d’autres « volatiles » tombèrent du ciel comme de la pluie. Les ovnis qui ont rechargé leur vaisseau en utilisant l’eau du Nil ont peut-être embarqué trop de passagers par erreur et ont décidé de s’en débarrasser? Peut-être bien.

Le papyrus Tulli ne dit pas si un contact a été établi avec les visiteurs, mais il est intéressant de noter qu’une civilisation extraterrestre était fortement intéressée par l’empire Egyptien tandis qu’il était à son apogée.

Personne ne sait ce qu’il est advenu du papyrus de nos jours. Quand le chercheur Samuel Rosenberg a écrit au Musée du Vatican pour obtenir une chance d’examiner l’ancien texte, il a obtenu la réponse suivante:

Le papyrus Tulli n’appartient pas au Musée du Vatican. Il est désormais perdu et est introuvable.

Classique!

Sources: Lock Lip & Humans Are Free

——————–

Un autre article concernant le papyrus Tulli très intéressant avec une autre traduction du papyrus:

Le papyrus Tulli

objets-volants
Les objets volants observés par le Pharaon Thoutmôsis III

En 1933, Alberto Tulli, directeur de la section égyptienne du musée du Vatican, aurait découvert un papyrus dans une boutique d’antiquité lors d’une visite au Caire. Mais le prix était trop élevé et plutôt que de l’acheter, le texte hiératique a été copié et traduit ensuite en hiéroglyphe avec l’aide du directeur du musée du Caire Abate E. Drioton. A la mort d’Alberto Tulli, ses biens, dont le papyrus, furent légués à son frère prêtre au palais de Latran et conservateur des archives du Vatican. Lorsque celui-ci décéda à son tour, ses biens furent répartis dans la famille et l’on perdit la trace de la copie du papyrus.

Cependant le prince italien Boris de Racheviltz, égyptologue renommé et correspondant à Bolzano pour la Société Fortéenne chargé d’étudier et de collectionner les phénomènes insolites, en aurait fait faire une traduction avant sa disparition. On se perd un peu en conjecture sur la réalité du papyrus, d’autant que celui-ci présentait des lacunes dans le texte, que certains supposent être dû à des trous, d’autres à une volonté de falsification.

tulli

En voici le texte :

« Le vingt-deuxième jour du troisième mois d’hiver, à la même heure du jour 1 les scribes les archivistes, et les analystes de la Maison de la Vie se rendirent compte qu’un cercle de feu… 2 (lacune) 3 De la bouche émanait un souffle pestilentiel, 4 mais n’avait point de « tête ». 5 Son corps mesurait une perche par une perche 6 et fut silencieux. 7 Et les cœurs des scribes, des archivistes, tous furent 8 frappés de terreur, et confus et ils se jetèrent dans la poussière le ventre à terre.. (lacune). Alors ils reportèrent la chose au Pharaon. Sa Majesté’ ordonna de… (lacune) 9 fut examiné… (lacune) et lui était en train de méditer sur ce qui fut arrivé, qui fut enregistré par les papyrus de la Maison de la Vie. 10 Maintenant, après que quelques jours furent passés, voilà que ces choses devinrent toujours plus nombreuses dans le ciel d’Égypte. 11 Leur splendeur dépassait celui du soleil 12 et allait et venait librement des quatre coins du ciel… (lacune). 13 Du haut et dominant dans le ciel la station 14 d’où allaient et venaient ces cercles de feu. 15 Le régiment du Pharaon, l’observait à la longue en compagnie du même Roi. 16 Cela arriva après dîner. 17 Ensuite, ces cercles de feu montèrent plus haut que jamais dans le ciel et se dirigea vers le sud. 18 Poissons et oiseaux tombèrent alors du ciel. 19 Grand phénomène que jamais en mémoire d’homme sur terre ne put être observé… (lacune) 20 et le Pharaon fit apporter de l’encens pour se remettre en paix avec la terre 21… (lacune) 22 et ce qui arriva, le Pharaon donna l’ordre de l’écrire et de le conserver dans les anales de la Maison de la Vie, afin que cela soit rappelé pour toujours aux descendants.. »

papyrus-2

Notes explicatives :

1. Il n’est pas possible de définir avec précision le mois et 1’heure, bien que nous ne connaissons pas encore avec exactitude le calendrier des Égyptiens antique.
2. Avait-il donc un halo, le cercle qui se déplaçait?
3. Dans cette interruption devait figurer la direction dans l’espace et peut-être d’autres détails importants.
4. Bouche antérieur ou postérieur? la définition fait penser à la partie antérieur; on pourrai penser à un bolide. Le souffle enfin donne l’idée de la propulsion. Pestilentiel? peut-être ce la n?est pas une traduction correcte du papyrus ou l’historique l?a utilisé improprement dans un sens péjoratif.
5. « Tête » ne correspond pas à une traduction correcte du hiéroglyphe; on peut aussi en déduire du fait que la traduction reporte le terme entre guillemets. Mais la tête est le siège du commandement, donc la cabine de commande n?était pas visible, en d’autre part, aussi figurante, n?aurait pas pu être reconnue.
6. Cela fut donc circulaire et mesurait environ cinquante mètres.
7. Cela confirme beaucoup plus la thèse météorique que celle clipéologique.
8. Ainsi.
9. Probablement de rechercher si des événements analogues furent précédemment enregistrés dans les papyrus de la Maison de la Vie.
10. Les lacunes sont notées comme tels, dans la traduction du papyrus, propre aux traits peut-être plus intéressant et pour nous descendants -disant- points clés Pour d’importantes déductions historiques et aussi scientifiques.
11. Le terme « chose » fut aussi employé récemment pour indiquer les disques volants, ayant le plus souvent des formes variées et indéfinissables; cela indique donc un terme universellement acceptable comme définition logique que l’homme de toute période ai donné aux OVNI.
12. Tel et insolite devait apparaître comme leur lumière spécialement nuit; sachant que de jour, l’objet devant le soleil devait être aperçu comme tel.
13. Il est évident que cette lacune pouvait cacher et indiquer d?importantes données, sur la direction et la vitesse des OVNI. Mais la phrase « quatre coins du ciel » devait indique’ la lointaine provenance de ces corps célestes pour lesquelles n’existait pas de limite horizontale.
14. Description clair du vaisseau-mère cosmique.
15. Autre définition clair et logique pour définir les OVNIs de reconnaissance.
16. fut presque immobile.
17. Vision nocturne.
18. Le phénomène complexe nous rappel à la mémoire des cas désormais classiques.
19. Apports habituels en de telles manifestations.
20. l’interruption n’exclue pas une exception… incluant d’importantes citations antérieurs à cette date et d’exceptionnelle importance historique.
21. « Terre » s’interprète pour définir un hôtel sacré au Dieu soleil égyptien, Amon-Ra; tenant présent que les égyptiens réputèrent ces manifestations énergétiques comme une émanation voulu du même Dieu: signe de colère envers les hommes.
22. Encore une lacune auquel il n’est pas improbable que se précisa quelque chose qui impliquait l’origine reculée du culte solaire en de tels repérages.

Source: Mystère du Monde

Commentaires (1)

 

  1. QI Stau dit :

    Je ne savais même pas que ce papyrus existait !

Laissez un commentaire