Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un sanctuaire Maya révèle l’arrivée d’un « Nouvel Ordre Mondial »

Un sanctuaire Maya révèle l’arrivée d’un « Nouvel Ordre Mondial »

Des fragments d’un ancien monument révèlent de nouveaux indices sur la « Guerre Froide » de l’Empire des Mayas.

maya-nouvel-ordre-mondial

Une découverte renversante et imprévue au Guatemala donne aux chercheurs de nouvelles informations sur la rivalité entre deux super-puissances Mayas qui a fait rage à l’apogée de l’empire il y a 1500 ans.

La découverte d’un monument en pierre brisé au site de El Achiotal au Guatemala peut représenter le seigneur vassal, ou ajaw, instauré par Siyaj K’ahk’ (« Le feu est né »), un guerrier originaire de Teotihuacán, près de la ville de Mexico.

Les forces de Siyaj K’ahk’ sont arrivées sur les plaines Mayas en 378 après J.C., destituant les dirigeants de la grande cité-état de Tikal et établissant un nouvel ordre politique dans tout l’empire Maya, et dont l’héritage est toujours un sujet à débats parmi les érudits modernes.

La Corona Regional Archaeological Project, co-dirigé par Marcello Canuto, directeur de l’Institut de Recherche de l’Amérique Centrale, et Tomás Barrientos, directeur du département d’archéologie à l’Université del Valle du Guatemala, a annoncé la découverte à l’occasion d’une conférence de presse. (…)

Un « Nouvel Ordre Mondial » Maya

Du fait que les archéologues ont continué à creuser, ils ont découvert qu’il y avait deux fragments de stèles en haut et en bas d’un monument qui avait été retirées de leur emplacement originel, elles étaient probablement en face d’un temple, et placées dans un petit sanctuaire entourées d’offrandes en céramique, de silex et os humains. Le fragment en haut de la stèle comporte l’image partielle d’un homme tenant un sceptre en forme de serpent, le symbole traditionnel du souverain. (…)

stele

« C’est comme lire une commémoration de 40 ans après un événement comme celui de 1776 (ou 1789), » a dit Canuto. « C’était une année qui était très importante pour les Mayas. »

« Nous savons que quand Siyaj K’ahk’ est arrivé sur place à Tikal, il a instauré des dirigeants partout dans la région, » a expliqué Stuart. « Nous n’avions simplement pas idée que El Achiotal s’était faite aspirer par ce nouvel ordre mondial. » (…)

Du 6ème siècle jusqu’à la fin de la période classique au 9ème siècle et début du 10ème siècle, ces deux « super-puissances » Mayas se sont engagées dans des combats sans merci en utilisant les vassaux proxys de leurs cités, dans ce que les historiens appellent une ancienne « Guerre Froide. » Pour poursuivre cette métaphore, vénérer un vassal à Tikal dans une région contrôlée par Calakmul équivalait à voir des Américains du 20ème siècle offrir des offrandes à genoux en face d’un buste de Lénine.

Source: National Geographic, le 24 juillet 2015

Laissez un commentaire