Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Hollande veut un Gouvernement de la Zone Euro

Hollande veut un Gouvernement de la Zone Euro

hollande

Tirant la leçon de l’affaire grecque, celle d’une Union européenne en situation de blocage politique, François Hollande avait assuré lors de son discours du 14 juillet vouloir changer les choses. La France est prête à participer « à une organisation renforcée » de la zone euro et à constituer, « avec les pays qui en décideront, une avant-garde », affirme cinq jours plus tard le président dans une tribune publiée par l’hebdomadaire Le Journal du dimanche.

« La zone euro a su cette semaine réaffirmer sa cohésion avec la Grèce. La qualité de la relation franco-allemande y a été pour beaucoup. L’esprit européen a prévalu », écrit M. Hollande dans un dossier de l’hebdomadaire consacré à l’ancien ministre et président de la Commission européenne Jacques Delors, qui fête lundi ses 90 ans. (…)

Un gouvernement avec un Parlement et un budget spécifique

« Mais nous ne pouvons en rester là. J’ai proposé de reprendre l’idée de Jacques Delors du gouvernement de la zone euro et d’y ajouter un budget spécifique ainsi qu’un Parlement pour en assurer le contrôle démocratique », ajoute le chef de l’Etat :

« Partager une monnaie, c’est bien plus que vouloir une convergence. C’est un choix que 19 pays ont fait parce que c’était leur intérêt. Nul gouvernement d’ailleurs depuis quinze ans n’a pris la responsabilité d’en sortir […] Ce choix appelle une organisation renforcée et, avec les pays qui en décideront, une avant-garde. La France y est prête parce que, comme Jacques Delors nous l’a montré, elle se grandit toujours quand elle est à l’initiative de l’Europe »

(…)

Le Monde


Publicité
Publié le 19 juillet, 2015 dans Banksters, Europe & UE, François Hollande, La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire