Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Cheffe de la sécurité de l’UE : « L’islam politique » est le futur de l’Europe

Cheffe de la sécurité de l’UE : « L’islam politique » est le futur de l’Europe

islam-europe

Tandis que la menace de groupes extrémistes comme l’EI s’accroît, la cheffe des affaires étrangères et de la sécurité de l’Union Européenne, Federica Mogherini, a provoqué la consternation en affirmant que « l’islam politique » est un morceau à part entière du futur de l’Europe.

Répondant aux attaques terroristes islamistes brutales en Tunisie, au Koweït et en France du mois dernier, Mogherini a rejeté l’idée du choc des civilisations et s’en est prise aux détracteurs de l’immigration massive.

« L’Islam a sa place en Europe. Il a sa place dans l’histoire Européenne, dans notre culture, dans notre alimentation (et ce qui importe le plus), dans le présent et le futur de l’Europe, » a écrit Mogherini, avant d’ajouter, « Je n’ai pas peur de dire que l’islam politique devrait faire parti du tableau. La religion joue un rôle dans la politique, pas tout le temps pour le bien, ni toujours pour le mal. La religion peut faire partie du processus. Ce qui fait la différence est si le processus est démocratique ou pas. »

En faisant la promotion d’un « islam politique » comme morceau à part entière du futur de l’Europe, Mogherini a enfreint la notion que les démocraties occidentales sont supposées se baser sur le principe fondamental des séparations des Eglises et des Etats (ou de mosquées dans ce cas particulier).

Du fait que le zénith de « l’islam politique » est la loi de la Charia, le système légal est dérivé des enseignements de l’Islam, et elle fait donc la promotion d’imposer le système qui représente les forces les plus répressives de la planète, subjuguant les femmes et autorisant les assassinats extra-judiciaires comme la lapidation et la décapitation, qui sont toutes deux pratiquées en Arabie Saoudite, un pays qui illustre bien « l’islam politique ».

« Elle ne se référait pas aux musulmans qui divisent l’Europe en « nous » et « eux » en disant, ‘Nous conquerrons votre Rome,' » a écrit Robert Spencer. « Elle se référait à ceux qui disent qu’il faut résister face à de telles personnes. Car bien qu’elle a dit que, ‘Daesh est le pire ennemi de l’Islam dans le monde d’aujourd’hui,’ elle n’a aucun plan pour différencier les milliers d’adhérents musulmans en Europe qui tolèrent le groupe islamiste et ceux qui sont contre. Elle et son acabit dirigent l’Europe vers un avenir chaotique couvert de cadavres. »

Source: Infowars, le 6 juillet 2015


Publicité

Laissez un commentaire

*