Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Attentat en Isère : « Le salafisme c’est le contraire du terrorisme, c’est prôner la paix, vivre ensemble »

Attentat en Isère : « Le salafisme c’est le contraire du terrorisme, c’est prôner la paix, vivre ensemble »

« On est sous le choc, on condamne l’acte. Mais est-ce vraiment lui ? On en est sûr ? », demande Majd, un habitant du quartier.

salafistes

Comme lui, ils sont une petite trentaine à regarder abasourdis le rez-de-chaussée sous scellé de ce petit immeuble résidentiel à portée de tram, dans l’un des coins tranquilles de Saint-Priest, en banlieue lyonnaise. Ici, pas de grandes barres d’HLM, mais des rangées de bâtiments de quatre ou cinq étages, agréables et bien entretenus. […]

A la mosquée de Saint-Priest, la stupeur est également de mise. « C’est complètement fou », s’étonne Frank, 35 ans, chrétien converti au salafisme. « On ne sait pas qui c’est, il était là depuis six mois, on ne sait même pas s’il venait à la mosquée. » En l’absence du président et faute d’imam attitré, aucun officiel n’ose prendre la parole publiquement devant les médias. « Mais on condamne, évidemment », s’agace le trésorier de l’association.

Sur le terre-plein menant à l’entrée, les commentaires hésitent entre stupéfaction et colère vis-à-vis des médias, que l’on suspecte de vouloir entretenir l’amalgame entre meurtriers se revendiquant de l’islam et musulmans dans leur ensemble.

« Le salafisme c’est le contraire du terrorisme, c’est prôner la paix, vivre ensemble, respecter l’autre. La France, c’est un melting-pot », martèle Frank. « Il ne faut pas confondre. Pour nous, c’est pas des salafistes ces gens-là, ce sont ce que les savants appellent des “chiens de l’enfer” », s’énerve Belgacem, 60 ans. « Nous, on est salafistes, on ne fait pas ça. L’islam, on ne tue pas. Un salafiste ça ne tue pas. Ça me révolte. »

Personne ne semble connaître Yassin Salhi, même si dans une mosquée de treize cents fidèles, « on ne peut pas recevoir que des saints », commente un habitué, qui décrit le lieu de culte comme calme et ouvert à toutes les mouvances de l’islam. Jusqu’à présent, celui-ci avait surtout souffert de tags nazis sur les murs de la propriété. […]

Source

Publié le 27 juin, 2015 dans France, Islam, Terrorisme.

Laissez un commentaire