Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Wikileaks : Julian Assange appelle la France à prendre la tête d’une rébellion

Wikileaks : Julian Assange appelle la France à prendre la tête d’une rébellion

Julian Assange, fondateur de Wikileaks, était mercredi soir invité du journal télévisé de TF1. L’occasion pour lui de charger les Etats-Unis et d’appeler la France à prendre la tête d’un mouvement européen de rébellion contre la puissance américaine.

assange

Tout en promettant de nouvelles révélations à venir, plus importantes encore que celles publiées mardi sur l’espionnage des présidents français et de leurs proches conseillers, Julian Assange a chargé les Etats-Unis, mercredi soir, dans une interview accordée à TF1. Les écoutes « touchent directement l’emploi en France », a-t-il affirmé, sûr de toucher une corde sensible des spectateurs du journal télévisé. « Le chômage en France est particulièrement élevé ; il y a une raison à cela, l’une des raisons, c’est que les Etats-Unis jouent un sale jeu et cherchent à marginaliser la compétitivité économique des entreprises françaises et européennes ».

Le fondateur de Wikileaks suggère par ailleurs à la France d’entamer des poursuites contre les Etats-Unis, après convocation d’une commission d’enquête.
« Wikileaks compte sur la France, qui doit être une nation souveraine, nos services sont hébergés en France, un certain nombre de membres de ma famille sont en France, et pour des raisons personnelles, d’organisation, nous avons besoin de la France », a-t-il conclu. « Il n’y a que la France qui peut prendre les rênes et mener les choses en Europe ».

Au même moment, les parlementaires adoptaient le projet de loi sur le renseignement.


TF1 a bloqué la vidéo car elle devenait trop populaire.

Source: Numérama, le 24 juin 2015


Publicité

Laissez un commentaire