Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Deux interviews fascinantes avec Nikola Tesla sur HAARP

Deux interviews fascinantes avec Nikola Tesla sur HAARP

Cet article sur Tesla a été imprimé dans le New York Times, le 8 Décembre 1915. Il est référencé dans les dossiers de brevets d’Eastlund (# 4686605) pour HAARP.

NEW YORK TIMES – le 8 décembre 1915

tesla

Nikola Tesla, l’inventeur, a déposé des demandes de brevets pour les parties essentielles d’une machine, dont les possibilités surpassent l’imagination d’un profane et qui promettent de faire un parallèle avec la foudre du ciel émise par Thor, pour punir ceux qui avaient provoqué la colère des dieux.

Il suffit de dire que l’invention rejoindra l’espace à une vitesse de 500 kilomètres par seconde, un navire sans pilotes, moteurs ou ailes, envoyé par l’électricité à un point quelconque du globe pour accomplir sa mission destructrice, si c’est bien la destruction que désirent ses manipulateurs.

[C’est à dire 30,000 kilomètres par minute ce qui veut dire qu’elle peut effectuer un tour complet du globe en moins d’une minute trente. L’arme peut être aussi dirigée pour passer à travers la planète. Tous les brevets de Tesla déclarent que cela peut être accompli en 27 secondes.]

« Ce n’est pas le moment, » a dit le Dr. Tesla hier, « de rentrer dans les détails d’une telle chose. Elle est fondée sur un principe qui implique de grandes choses pour la paix; elle peut être utilisée pour les grandes choses de la guerre aussi. Mais je le réitère, ce n’est pas le moment de parler de telles choses. »

« Il est parfaitement possible de transmettre de l’énergie électrique sans câbles et de produire des effets destructeurs à distance. J’ai déjà construit un transmetteur sans fils qui rend cela possible et je l’ai décrit dans mes publications techniques, qui se réfèrent à mon brevet numéroté 1,1 19,732 qui a récemment été accepté ».

Avec un transmetteur de ce calibre, il est possible de projeter n’importe quelle quantité d’énergie électrique à distance, et de l’utiliser pour de nombreux objectifs, pour la guerre et la paix.

« Via l’adoption universelle de ce système, les conditions idéales pour maintenir la loi et l’ordre seront réalisables, car la quantité d’énergie nécessaire pour faire appliquer la loi et la justice sera normalement productive et disponible, à n’importe quel moment, pour attaquer ou se défendre.

Le pouvoir transmis n’a pas nécessairement besoin d’être destructeur car, si la distance est un facteur majeur, couper sa transmission ou son approvisionnement aura les mêmes résultats catastrophiques que ceux qui désirent en faire une arme de guerre. »

tesla2

Un deuxième article référencé dans les dossiers de brevetage d’Eastlund pour l’appareil connu sous le nom de HAARP, dans le New York Times le 22 septembre 1940 :

NEW YORK TIMES – 22 septembre 1940

« Nikola Tesla, l’un des plus grands inventeurs qui a célébré sa quatre-vingt-quatrième années le 10 juillet dernier, a dit à l’écrivain qui est prêt à divulguer au Gouvernement des Etats-Unis les secrets de sa « téléforce », qui est capable, a t-il dit, de faire fondre des avions motorisés à une distance de 400 kilomètres, comme cela une muraille de Chine invisible pourrait être construite tout autour du pays.

« Cette téléforce, » a t-il dit, « est basée sur un tout nouveau principe de la physique qui ‘n’avait jamais été rêvé auparavant par qui que ce soit' », différente du principe incarné dans ses inventions en rapport à la transmission de puissance électrique à distance, dont il a déposé un grand nombre brevets à cet effet.

« C’est un nouveau type de force, » a dit Mr. Tesla, « qui fonctionnerait grâce à un faisceau de cent-millionième de centimètres carrés de diamètre, qui pourrait être généré à partir de centrales spéciales qui coûteraient pas plus de 2,000,000 $ et qui prendraient environ trois mois à être construites. »

« Ce faisceau, » déclare-t-il, « rassemble quatre nouvelles inventions, dont deux d’entre elles ont déjà été testées. L’une d’elles est un procédé de fabrication de production de rayons et « d’autres manifestations ou énergies » à l’air libre, ce qui élimine la nécessité d’un vide poussé; La seconde est une méthode et un procédé de production de «très grande force électrique»; la troisième est une méthode pour amplifier cette force, et la quatrième est une nouvelle méthode pour produire ‘une force de répulsion électrique énorme’. »

Ceci composerait le ‘projecteur’, ou l’arme, du système. La tension pour que le faisceau touche sa cible, selon l’inventeur, atteindra un potentiel de 50,000,000 volts.

« Grâce à cette énorme tension, » a t-il dit, « les particules électriques microscopiques de matière seront catapultées sur leur mission de destruction défensive. » Il a travaillé sur cette invention, a t-il ajouté, depuis de nombreuses années et a récemment fait un « certain nombre d’améliorations pour l’optimiser. »

Source: Rense.com

Publié le 23 juin, 2015 dans Etats-Unis, HAARP, Histoire, Personnalités Influentes, Science.

Publicité

Laissez un commentaire