Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

« Il est l’heure de planquer l’argent sous le matelas », a dit l’un des gestionnaires de fonds les plus réputés de la Grande-Bretagne

« Il est l’heure de planquer l’argent sous le matelas », a dit l’un des gestionnaires de fonds les plus réputés de la Grande-Bretagne

Il est peut-être l’heure de planquer votre argent sous le matelas. Un gestionnaire de fonds prestigieux explique comment se préparer à « l’événement systémique ».

actionaires

Le gestionnaire de certains des fonds obligataires les plus importants de la Grande-Bretagne a encouragé ses investisseurs à accumuler de l’argent liquide.

Ian Spreadbury, qui a investi plus de 4 milliards de livres Sterling dans une poignée de fonds obligataires pour Fidelity Moneybuilder Income, est inquiet qu’un « événement systémique » pourrait secouer les marchés, d’une magnitude potentiellement similaire à celle de la crise financière de 2008,qui a commencé en Angleterre avec la banque Northern Rock.

« Le risque systémique est dans le système et en tant qu’investisseur vous devez être conscient de cela, » dit-il à Telegraph Money.

La meilleure façon de gérer cela, dit-il, était pour les investisseurs de placer leur argent dans différents actifs, dont l’or et l’argent, aussi bien que dans leurs comptes d’épargne. Mais il est allé plus loin, suggérant qu’il était sage de garder un peu « d’argent liquide », un suggestion inhabituelle pour un gestionnaire de fonds aussi populaire.

Sa préoccupation est que la dette mondiale (en particulier la dette hypothécaire) a été pompée à des niveaux records. Tout cela a été rendu possible par des taux d’intérêt exceptionnellement bas qui pourrait prendre fin bientôt, et il est impossible de savoir à l’avance comment les banques feront face à ces chocs.

Il a souligné qu’une personne qui met de côté était uniquement couverte jusqu’à 85,000 livres par banque dans le cadre du Financial Services Compensation Scheme (qui est effectivement non capitalisé) et que le gouvernement a dit qu’il ne portera pas secours aux banques à l’avenir, d’où sa suggestion que l’argent devrait être gardée en liquide.

Il a refusé de prédire l’événement déclencheur exact mais a dit que cela arrivera dans les cinq prochaines années plutôt que 10. Les conflits actuels avec la Grèce, qui peuvent actuellement détruire l’euro, inquiètent les observateurs des marchés à différents niveaux.

Les prix de pratiquement tous les actifs (propriétés, fonds, parts) n’ont fait qu’augmenter au fil des années.

Les prix des maisons ont augmenté de 26pc depuis le début de 2009, et par 68pc à Londres. L’indice FTSE 100 est en hausse de 75pc.

Cette tendance à la hausse des prix devrait se poursuivra si les économies restent faibles, car elle donne aux banques centrales le droit de maintenir des taux bas et de poursuivre leurs programmes de « quantitative easing ». […]

Et inversement, si l’économie ne décolle pas et que les taux d’intérêt doivent augmenter, l’acte de le faire est susceptible de bloquer l’économie et de les forcer à se réduire à nouveau. Une fois de plus, la demande pour les actifs traditionnels se raviverait et le boom des actifs perdurerait.

Mais il y a ensuite l’événement choc. Le journaliste du Daily Telegraph, Jeremy Warner, a aussi illustré certaines de ces inquiétudes dans son article que le déclencheur d’une « correction inévitable » pourrait surgir de « nulle part, un événement totalement imprévu. »

[…]

Source: The Telegraph, le 20 juin 2015


Commentaires (1)

 

  1. Jah dit :

    « nulle part, un événement totalement imprévu. » J’aime bien ça, comme pour la foudre on c’est qu’il y a de l’orage mais on ne peut prévoir où elle va tomber ;)

Laissez un commentaire