Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Nicolas Sarkozy : « Les sociétés meurent de la consanguinité et n’ont rien à craindre du métissage »

Nicolas Sarkozy : « Les sociétés meurent de la consanguinité et n’ont rien à craindre du métissage »

Dans « une maison, il y a une canalisation qui explose, elle se déverse dans la cuisine », a illustré Nicolas Sarkozy. « Le réparateur arrive et dit, j’ai une solution: on va garder la moitié pour la cuisine, mettre un quart dans le salon, un quart dans la chambre des parents et si ça ne suffit pas il reste la chambre des enfants », a-t-il ironisé.

sarkozy

La Commission européenne a proposé que les États se partagent la prise en charge de 40.000 demandeurs d’asile originaires de Syrie et d’Érythrée arrivés en Italie et en Grèce depuis le 15 avril, alors que 100.000 personnes sont clandestinement entrées dans l’UE depuis le début de l’année, selon l’agence Frontex. L’exécutif européen a également invité les 28 à accueillir 20.000 réfugiés syriens en provenance de hors UE. « Les sociétés meurent de la consanguinité et n’ont rien à craindre du métissage », a poursuivi Nicolas Sarkozy, mais il faut débattre « de la mesure du nombre de gens que l’on peut accueillir et de la manière de les accueillir ».

Alors que plusieurs responsables LR se sont prononcés en faveur du droit du sang plutôt que du droit du sol pour l’acquisition de la nationalité, Nicolas Sarkozy a appelé à ce « qu’un débat ait lieu ». « Est-ce qu’avec le droit du sol, il n’y a pas un risque que des gens deviennent Français sans le demander ? », s’est-il interrogé, estimant que la question se posait particulièrement à Mayotte, à proximité des Comores.

(…) BFM TV


Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Caro dit :

    Pfff qu’il consulte un peu mieux les chiffres mondiaux… c’est pas ici qu’on souffre le plus de consanguinité! à moins qu’il ne parle des nouveaux arrivants ; )

Laissez un commentaire