Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le porte parole du Vatican pense qu’il y a 6 milliards de gens en trop sur Terre

Le porte parole du Vatican pense qu’il y a 6 milliards de gens en trop sur Terre

illuminati

par Mike Adams,

Les adeptes de la dépopulation sont à nouveau en mouvement, faisant pression pour l’élimination de six milliards de personnes sur la planète Terre afin de permettre à celle-ci d’atteindre sa « capacité de développement durable d’un milliard de personnes. »

Mais cette fois, l’ordre du jour du dépeuplement pourrait être codifié par le Vatican. Le Professeur John Schellnhuber a été choisi par le Vatican comme porte parole pour l’élaboration de l’encyclique papal sur le changement climatique. Il est le professeur qui avait précédemment déclaré que la planète est surpeuplée par au moins six milliards de personnes.

« Le document pédagogique, appelé une encyclique, est prévue pour le 18 Juin à la Cité du Vatican », rapporte Breitbart.com. « Peut-être à l’exception de l’encyclique de 1968 sur la contraception, aucun document du Vatican n’a été attendu à ce point. »

UNE NOUVELLE COUR PLANÉTAIRE DÉTENANT LE POUVOIR SUR TOUTES LES NATIONS … UN ANNEAU POUR LES GOUVERNER TOUS

Schellnhuber rêve d’une « Cour planétaire » guidée par une nouvelle « Constitution de la Terre » qui détiendrait le pouvoir sur toutes les nations et gouvernements. Comme il explique lui-même dans ce document sur ??HumansAndNature.org, il est le promoteur d’un tout-puissant, gouvernement mondial axé sur le climat qui régnerait sur ??la planète … littéralement une « dictature scientifique » basée sur n’importe quelle «science» que les promoteurs du changement climatique auront bricoler ensemble chaque année.

Comme Schellnhuber l’indique:

« Permettez-moi de conclure cette courte contribution avec un rêve à propos de ces institutions clés qui pourraient déboucher sur une version sophistiquée – et donc plus appropriée – du conventionnel « gouvernement mondial » . La démocratie mondiale pourrait être organisée autour de trois activités de base, à savoir (i) d’une Constitution de la Terre; (Ii) un Conseil mondial; et (iii) une Cour planétaire. Je ne peux pas discuter de ces institutions dans les détails ici, mais je voudrais indiquer au moins que:

– La Constitution de la Terre serait de transcender la Charte des Nations Unies et d’identifier les premiers principes directeurs de l’humanité dans sa quête pour la liberté, la dignité, la sécurité et la durabilité;

– Le Conseil mondial serait un ensemble d’individus élus directement par tous les peuples de la Terre, où l’admissibilité ne devrait pas être limitée par des quotas géographiques, religieux ou culturels; et

– La Cour planétaire serait un organe juridique transnational ouvert aux appels de tout le monde, en particulier en ce qui concerne les violations de la Constitution de la Terre.

Schellnhunber, en d’autres termes, estime qu’un nouveau gouvernement mondial peut créer la «liberté» pour l’humanité en lui dictant ce qu’elle a à faire avec une nouvelle Cour planétaire guidée par une Constitution de la Terre qui va sans doute commencer par déclarer que la planète ne peut soutenir qu’un milliard de personnes. Les six autres milliards et plus n’auront qu’à simplement « s’en aller ». Ainsi, au lieu d’un Bill of Rights, cette nouvelle Constitution de la Terre sera fondée sur un projet de loi de décès et un gouvernement mondial qui pourrait ordonner l’extermination des milliards d’êtres humains afin de « sauver le climat. »

« Dans une encyclique inédite sur le thème de l’environnement, le pontife devrait faire valoir que l’exploitation de l’humanité des ressources de la planète a franchi les frontières naturelles de la Terre », rapporte The Guardian. « … Le monde est confronté à la ruine sans une révolution dans les cœurs et les esprits. »

The Guardian poursuit :

Le pape « vise à un changement dans les cœurs. Ce qui va nous sauver n’est pas la technologie ou la science. Ce qui va nous sauver est la transformation éthique de notre société », a déclaré le père carmélite Eduardo Agosta Scarel, un scientifique du climat qui enseigne à l’Université Catholique pontificale à Buenos Aires. (…)

La suite de l’article [à la source] présente les arguments du gouverneur de la Californie, Jerry Brown, qui lui aussi aimerait avoir moins de gens sur Terre.

Source: Natural News, le 15 juin 2015

Traduction par Fawkes News

Publié le 19 juin, 2015 dans Nouvel Ordre Mondial, Société & Culture, Vatican.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Marie-agnes dit :

    Cela devient du grand n’importe quoi ! Le Vatican maintenant ! Il fallait peut être accepter l’avortement, non ? Ainsi que le droit de mourir dans la dignité au lieu de l’acharnement thérapeutique. Je ne sais pas pas si cette information est crédible mais étant donné la façon dont la terre elle-même est malmenée…et le peu de cas que l’on fait de toute manière de la vie humaine par rapport à l’argent…

Laissez un commentaire