Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Des journalistes de médias mainstream participent à Bilderberg, mais n’en parleront pas

Des journalistes de médias mainstream participent à Bilderberg, mais n’en parleront pas

bilderberg1

Le silence médiatique typique est de vigueur tout autour de la conférence du groupe Bilderberg, mais ce qui énerve encore plus c’est que plusieurs journalistes participent actuellement à la conférence mais ils ne rapporteront rien sur ce qui aura été dit, ils resteront silencieux.

Ces dernières années, les organisateurs du rendez-vous ont été contraints de publier la liste des sujets de conversation qu’ils aborderont lors de la conférence annuelle, mais les véritables idées qui seront échangées seront supprimées et censurées car elles ne relèvent pas du domaine public.

Comme d’habitude, plusieurs journalistes très influents de plusieurs journaux et médias ont été invités à participer à la conférence de cette année, mais ils iront contre les normes journalistiques car il leur ait strictement interdit de révéler quoi que ce soit.

bilderberg2

Andrew Coyne

La conférence de cette année sera la première pour le journaliste Canadien et éditeur du National Post Andrew Coyne, qui travaillait auparavant pour le Globe and Mail, un autre journal canadien important. Les articles de Coyne ont été publiés dans des journaux de la presse Américaine tels que le New York Times, le Wall Street Journal et le National Review.

Jusqu’à présent, ses publications n’ont rien révélé sur la conférence Bilderberg 2015.

bilderberg3

John Micklethwait

La conférence 2015 sera également la 16ème réunion de l’ancien économiste rédacteur en chef John Micklethwait, qui dirige désormais le journal de l’ancien maire de New York Michael Bloomberg, une opération connue pour suivre la ligne de l’establishment libéral.

Malgré la création de plus de 5000 articles par jour et d’avoir plus de 150 bureaux dans le monde entier, et en dehors du fait qu’ils se sont moqués de nous pour avoir émis l’hypothèse que Jeb Bush participera à la conférence, Bloomberg News a rapporté la conférence 2015 des maîtres du monde en se basant uniquement sur les informations officielles émises par le groupe.

bilderberg4

Zanny Minton Beddoes

Une autre journaliste qui participe à la conférence de cette année est la successeur de Micklethwait pour la revue Economist, l’éditrice en chef Zanny Minton Beddoes.

Beddoes a auparavant travaillé comme économiste pour les bankster du Fond Monétaire International, et est membre du conseil d’administration de la Fondation Carnegie pour la paix internationale.

Sa présence est tout particulièrement remarquable compte tenu de l’un des sujets qui seront abordés cette année, celui des « questions économiques actuelles »,. On peut présumer que cette discussion tournera autour de l’érosion de l’argent papier et l’imposition des contrôles de capitaux, sous couvert d’étouffer les groupes terroristes et de transiter vers une économie numérique, une société sans monnaie physique.

Contrairement à son homonyme, l’Economist ne semble pas s’intéresser au rendez-vous des économistes, banquiers et oligarques financiers les plus puissants du monde.

Ce qui est intéressant, c’est que trois membres du conseil de l’Economist ont participé à la conférence Bilderberg de l’année dernière, dont Micklethwait, le milliardaire John Elkann et le PDG de Google Eric Schmidt.

bilderberg5

Martin H. Wolf

Commentateur économique en chef au Financial Times et apologiste de la banque centrale, Martin Wolf participera à nouveau cette année à la réunion.

Wolf a régulièrement participé à la conférence depuis au moins 1999, et auparavant il défendait le voile du secret entourant la réunion Bilderberg, qu’il qualifie de « vie privée, plutôt que de garder le secret. »

« L’idée que de telles réunions ne peuvent pas avoir lieu en privé est fondamentalement totalitaire, » a dit Wolf à la BBC en 2004. « Ce n’est pas un corps exécutif; aucunes décisions ne sont prises là-bas. »

En fait, les réunions Bilderberg sont régulées selon la Règle de Chatham House, qui stipule que les idées peuvent être empruntées des participants de la conférence tant que les sources de ces idées ne sont pas révélées.

bilderberg6

Rona Fairhead

Rona Fairhead, participe aussi à la conférence du Bilderberg pour la première fois en tant qu’ancienne directrice du Financial Times, qui a récemment assumé le rôle de présidente pour la BBC Trust, de « l’organe directeur » de la British Broadcasting Corporation, et est également administratrice de la HSBC.

Quelques heures après la nomination de Fairhead a la présidence de la BBC Trust l’année dernière, elle a été poursuivie par des actionnaires de la HSBC alléguant qu’elle avait aidé à blanchir de l’argent pour les terroristes et les cartels de drogue mexicains.

Selon le Daily Mail, un actionnaire de la HSBC, a dénoncé sa nomination à la BBC à la lumière de la poursuite judiciaire en cour contre elle et de son rôle de premier plan dans la banque comme une « blague obscène. »

« Le parcours de Mrs. Fairhead est incroyable, du moment que vous ignorez ce qu’elle a fait à la BBC durant ces dix dernières années, » a déclaré l’actionnaire.

« L’avenir de la BBC ne présage rien de bon. Elle a des bagages incroyables avec elle. Est-elle la meilleure candidate pour la présidence de la BBC? Je ne pense pas. »

Auto-censure des Médias

Pourquoi les journalistes sont invités et prêtent allégeance de se taire et de préserver le secret des conversations? Il est plus que certain que les idées qui seront traitées lors de la conférence paraîtront discrètement dans leurs futures publications pour modeler l’opinion publique. Il sera donc intéressant d’étudier leurs écrits à la lumière de ce que nous savons sur la conférence secrète.

« Le fait que les médias de masse ignorent la conférence élitiste et ne rapportent rien de ce qui a été dit par les chanceliers, royautés, premiers ministres, présidents, ambassadeurs, secrétaires d’état, banquiers et investisseurs de Wall Street, PDGs et directeurs d’entreprises, et chefs de médias de masse, n’a aucun sens, » a écrit Kurt Nimmo. « Cela n’a absolument aucun sens, jusqu’à ce que vous réalisez que les médias en question sont en fait possédés par cette même élite. »

« Par le passé, les gentils serviteurs des médias de masse ont participé aux réunions du Bilderberg, » poursuit Nimmo, « dont Peter Jennings de ABC, Joseph C. Harsch de NBC, le ‘libéral’ Bill Moyers de PBS, le ‘conservateur’ William F. Buckley, Jr., Robert L. Bartley du Wall Street Journal, le néoconservateur William Kristol, Thomas L. Friedman du New York Times, Katharine Graham du journal préféré de la CIA, le Washington Post, Leslie Stahl le CBS, et plein d’autres. Ce qui est intéressant mais pas surprenant, la plupart des membres appartenaient au CFR (Council on Foreign Relations) et à la Commission Trilatérale. »

Source: Infowars, le 11 juin 2015


Publicité

Laissez un commentaire

*