Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les Etats-Unis déclarent que Bachar Al-Assad travaille avec l’Etat Islamique

Les Etats-Unis déclarent que Bachar Al-Assad travaille avec l’Etat Islamique

obama-isis

par Mikael Thalen,

Des représentants officiels du compte twitter de l’Ambassade Américaine en Syrie ont accusé le gouvernement Syrien d’avoir aidé l’Etat Islamique à conquérir Alep cette semaine, un changement majeur de la narration suite à la publication de documents déclassifiés du Pentagone montrant clairement le soutien occidental envers les éléments djihadistes dans le pays.

us-emba

Selon les représentants de l’ambassade, le président Syrien Bachar Al-Assad n’a pas seulement évité de viser des cibles de l’EI, mais a activement tenté de « renforcer ses positions. »

« Les partenaires de la coalition ont remarqué la détérioration perpétuelle de la situation en Syrie et l’incapacité/le manque de volonté de la part du régime d’Assad de combattre l’EI, » a déclaré le groupe.

L’ambassade maintient que les membres de la coalition enquêtent désormais sur la façon dont le gouvernement Syrien a offert son aide à l’expansion djihadiste dans la région, une déclaration absurde compte tenu des preuves allant dans la direction d’un Occident s’impliquant directement dans la croissance du groupe terroriste.

Le mois dernier, des documents secrets du Pentagone obtenus par un chien de garde conservateur Judicial Watch ont prouvé que les Etats-Unis et leurs alliés ont aidé al-Qaïda et d’autres djihadistes afin de provoquer un coup d’état et de faire tomber le gouvernement syrien.

Publiés la première fois par Nafeez Ahmed de INSURGE Intelligence, les documents stipulent que le Pentagone savait même que sa politique d’armer les djihadistes allait mener à l’avènement de l’EI et à la déstabilisation de l’Irak.

« Malgré l’anticipation que l’Ouest, les états du Golfe et la Turquie soutiennent ‘l’opposition syrienne’ – qui comprend Al-Qaïda en Irak – pourraient mener à l’émergence d’un ‘état islamique’ en Irak et en Syrie (EIIL), le document ne donne aucune indication de toutes décisions prises pour inverser la politique de soutien des rebelles syriens, » a écrit Ahmed.

Depuis le début de la soi-disant « guerre civile » en Syrie, l’administration Obama a financé et armé des islamistes radicaux sous prétexte d’aider des « rebelles modérés ».

Le soutien des djihadistes du président Obama était si transparent depuis le début qu’il est même allé jusqu’à renoncer à la promulgation d’une loi fédérale visant à empêcher l’approvisionnement d’armes aux groupes terroristes en 2013.

En février dernier, le président Obama a à nouveau fait un pas en avant dans son soutien du groupe FSA (l’armée syrienne libre), le groupe de « rebelles modérés » principal, en offrant un support aérien américain contre des cibles dans le pays.

Malgré les allégations du Président, le FSA a depuis longtemps admis être aux côtés d’Al-Qaïda et de l’EI pour faire tomber le régime Syrien.

« Nous collaborons avec l’Etat-Islamique et le front Al-Nosra en attaquant ensemble l’armée du régime Syrien à Qalamoun, » a dit, Bassel Idriss, commandant d’une brigade rebelle sous le contrôle du FSA, au Daily Star en septembre 2014. « Avouons-le: Le Front Al-Nosra est le groupe le plus puissant présent en ce moment à Qalamoun et le FSA collabore avec eux dans toutes les missions qu’ils lancent aussi longtemps qu’elles respectent nos valeurs. »

Selon l’un des djihadistes qui a répondu à Al-Jazeera en 2013, les combattants du FSA vendent régulièrement leurs armes à l’Etat Islamique une fois qu’ils ont été approvisionnés en armes par les Etats-Unis.

« Nous achetons des armes du FSA, » a déclaré Abu Atheer. « Nous avons acheté 200 missiles anti-aériens et des armes anti chars. Nous nous entendons bien avec nos frères du FSA. »

Abu Mohammad al-Golani, le chef de l’un des plus importants groupes de rebelles, a aussi ouvertement prêté allégeance aux groupes liés à Al-Qaida en 2013.

La notion que des rebelles modérés étaient un facteur majeur dans le pays a tout sauf été effacée vers la fin 2014, alors que l’EI a signé un pacte de non-agression avec de nombreux groupes, dont le FSA.

La gouvernance visible de l’EI par l’administration Obama et les agences de renseignement occidentales a même attiré l’attention des djihadistes potentiels, qui refusent désormais de rejoindre les rangs du groupe terroriste. L’EI a été contraint de lancer une campagne de propagande, en déclarant que c’était une « théorie du complot » évidente, dans l’espoir que des radicaux européens et du monde entier continuent de les rejoindre.

En réalité, au Moyen-Orient la politique de l’Occident a été reconnue par le général quatre étoiles à la retraite, Wesley Clark, il y a plus de 8 ans de cela quand il a révélé que le renversement de la Syrie avait été prévue peu de temps après le 11 septembre.

D’après Clark, le plan du Pentagone de 2001 comprenait la dissolution de 7 différents pays, dont l’Irak, la Libye et la Syrie.

Via 4 Vidéos qui Révèlent le Plan des USA au Moyen Orient

Source: Infowars, le 3 juin 2015


Laissez un commentaire