Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

2015 et 2016 sont des années à hauts risques pour l’économie mondiale

L’effondrement économique déclenchera des conflits civils sur le sol américain à partir de 2016

conflits-civils

L’article a été publié par TEC le 10 novembre 2014,

Les parallèles entre la fausse prospérité de 2007 et la fausse prospérité de l’année 2014 sont assez apparents. Si nous revenons en arrière et que nous observons les statistiques pour automne 2007, nous constatons que le Dow Jones avait établi un record en octobre, que la marge d’endettement de Wall Street avait atteint des niveaux records et que le taux de chômage était inférieur à 5% et les Américains se préparaient à dépenser massivement pour la saison de Noël. Mais l’année suivante, en 2008, la pire crise économique depuis la Grande Dépression, a secoué la planète entière et tout le monde se demandait pourquoi la plupart des gens n’avaient rien vu venir. Eh bien, désormais, une tendance similaire se déroule sous nos yeux. Le Dow Jones et le S&P 500 ont, tous deux, atteint des niveaux records lundi, la marge d’endettement à Wall Street plane à proximité des niveaux records, le taux de chômage est au plus bas et les Américains se préparent à dépenser plus de 600 milliards de dollars pour cette saison de Noël. La vérité est que l’économie semble assez stable pour le moment, et la plupart des gens ne peuvent même pas imaginer qu’un effondrement économique soit imminent. Alors, pourquoi tant de personnes vraiment intelligentes prédisent un désastre économique dans un futur proche ?

Par exemple, pensez à tout ce que la firme Jerome Levy Forecasting Center (JLFC) nous a dit. C’est une organisation avec une fiche de prévision économique des records qui remonte jusqu’à la Grande Dépression. En fait, elle avait prédit à l’avance la difficulté financière et la récession qui se sont présentées en 2008. Eh bien… Désormais cette société prévoit qu’il y a une probabilité de 65% d’avoir une récession mondiale d’ici la fin de l’année 2015

En 1929, un homme d’affaires et économiste du nom de Jérôme Levy n’avait pas aimé ce qu’il avait vu dans son analyse sur les bénéfices des sociétés. Il avait vendu ses actions avant le krach d’octobre.

Près de huit décennies plus tard, la société de consultation qui porte son nom a déclaré : « la prochaine récession sera provoquée par l’éclatement de la bulle immobilière. » En février 2007, il prédit des problèmes dans le marché des prêts hypothécaires qui se répandraient dans pratiquement tous les marchés financiers. En Octobre 2007, il a vu récession imminente – la crise a commencé deux mois plus tard.

La firme JLCF, basée à Mount Kisco, New York, et dirigée par le petit-fils de Jérôme David, est encore plus inquiète que ses pairs. Sa demi-douzaine d’analystes accordent une probabilité de 65% qu’une récession mondiale provoquant une contraction des États-Unis aura lieu d’ici la fin de l’année 2015.

Pourraient-ils se tromper ?

C’est tout à fait possible.

Mais je ne parierais pas contre eux.

John Hussman est un autre expert qui met en garde qu’un désastre financier se faufile à l’horizon. Il croit que nous vivons dans une bulle financière massive et que les actions sont environ le double de la valeur qu’elles devraient normalement avoir

Si vous examinez les profits des entreprises et les marges bénéficiaires des entreprises en particulier, ils font partis de l’une des séries les plus cycliques et de retour à la moyenne dans l’économie. À l’heure actuelle, nous avons les profits des entreprises qui sont proches de 11% du PIB, mais si vous regardez cette série de plus près, vous constaterez que les profits des entreprises en pourcentage du PIB sont toujours retombés à environ 5,5% ou moins dans chaque cycle économique unique, y compris durant ces dernières décennies, y compris non seulement la crise financière, mais 2002 et tous les autres cycles économiques dans lesquels nous avons été.

À l’heure actuelle, les actions en tant que multiple des bénéfices attendus de l’année dernière peuvent sembler modestement sur-estimées ou légèrement surévaluées. Vraiment, si vous regardez les mesures d’évaluation qui sont les plus en corrélation avec les rendements que les actions offrent, au fil du temps, sur 7 ans ou au cours des 10 prochaines années, dans notre estimation le S&P 500 est sur le point de doubler le niveau de valorisation qui donnerait aux investisseurs un taux de rendement normal.

Pouvez-vous imaginer le chaos qui en découlerait si les actions venaient à être divisées par 2 ?

Eh bien, Hussman dit que ceci est précisément ce qui doit arriver pour que les cours boursiers puissent redescendre à des niveaux correspondant aux données historiques …

À l’heure actuelle, comme je l’ai dit, nous nous penchons sur des actions qui ont été pressées en rendements attendus sur le long termequi sont vraiment lamentables. Mais plus important que cela, dans chaque cycle financier que nous avons vu à l’exception de 2002, nous avons vu les prix des actions revenir à des taux de rendement normaux. Pour arriver à ce stade en partant d’ici, il faudrait que les actions cotées en Bourse chutent de 50%.

Si jamais cette chute venait à se réaliser, elle ferait en sorte que la crise de 2008 ressemble à un pique-nique du dimanche.

Pendant ce temps, d’autres penseurs très saillants ont également mis en garde qu’un cauchemar économique est approche à grands pas.

Le théoricien des cycles économiques, Martin Armstrong, met en garde à de graves troubles économiques en 2015 qui aboutiront à des conflits civils en 2016

Il est de plus en plus apparent qu’un soulèvement politique grave éclatera en 2016 lorsque l’économie se ralentira. Voilà l’ingrédient magique, le ralentissement de l’économie mènera à des troubles civils et vers la révolution.

Et bien sûr, il y a un tas d’autres théoriciens des cycles économiques qui prévoient que nous sommes sur le point de subir un ralentissement économique massif.

Ce qui est vraiment effrayant c’est que nous ne nous sommes jamais remis de la dernière crise économique. Un sondage qui a été conduit juste avant l’élection récente a révélé que 28 pour cent des américains ont dit que leurs familles s’en sortaient mieux financièrement. En outre, voici quelques chiffres du sondage quant aux sentiments des américains vis-à-vis de l’économie

Selon des sondages réalisés par CNN à la sortie des urnes, 78% ont dit qu’ils sont préoccupés par l’économie, avec 69% d’entre eux disant que, selon leur avis, les conditions économiques ne sont pas bonnes. 65% ont répondu que le pays est sur la mauvaise voie contre seulement 31% qui ont pensé qu’il suit la bonne trajectoire.

Même si nous répétons si souvent les mêmes motifs que nous avons expérimentés en 2007, nous le faisons avec une économie fondamentalement plus chétive. La dernière crise nous a infligé énormément de dégâts permanents. Pour avoir un regard plus large de tout cela, s’il vous plaît consultez mon article précédent intitulé : « les 12 graphiques qui montrent les dégâts permanents qui ont été infligés à l’économie américaine« .

Et il y a beaucoup de signes que l’économie mondiale est déjà entrée dans une autres phase de ralentissement économique majeur. Dans un article récent, Brandon Smith l’a résumé en quelques lignes. Il dit que nous assistons actuellement « au dernier souffle de l’économie mondiale« 

Les exportations mondiales, et ainsi que la demande des consommateurs, sont en chute libre. L’Allemagne, le seul pilier qui empêche l’Union Européenne de sombrer dans le chaos, a connu un déclin gravissime de ses exportations depuis 2009 comme jamais auparavant.

La Chine, le plus grand exportateur et importateur du monde, ainsi que les entreprises chinoises, ont été attrapées la main dans le sac dans un grand nombre de cas, pour avoir usé de fausses factures pour artificiellement faire gonfler leurs chiffres d’exportation, et dans certains cas, la déclaration des marchandises exportées dépassait de 50% ce qui avait actuellement existé.

La production chinoise (made in china) a également baissé au cours des cinq derniers mois, révélant la nature de ses statistiques d’exportations gonflées et indiquant un ralentissement global.

Le Baltic Dry Index, une mesure des taux mondiaux des expéditions de produits bruts, et donc une mesure de la demande dans le transport, continue de s’engouffrer près des creux historiques.

Dans le même temps, l’aide sociale attribuée aux Américains sans emplois a explosé et est accordée à des millions de gens, ce qui fait que les chiffres du chômage ont l’air bons, mais l’image globale que l’on a du futur prend une allure tragique puisque les taux de participation se dissolvent dans les statistiques du gouvernement.

Comment une telle pauvreté est-elle dissimulée ? Par des coupons alimentaires. Pur et simple. Près de 50 millions d’Américains survivent aujourd’hui grâce à des programmes de coupons alimentaires, et ce nombre ne montre aucun signe de chute. Dans des États comme l’Illinois, deux personnes s’inscrivent afin de recevoir une assistance alimentaire pour chaque citoyen qui arrive à trouver un emploi.

De temps en temps, on m’accuse de répandre la peur et d’être obsédé par le catastrophisme.

Mais ce n’est pas du tout le cas.

Je veux réellement que notre économie reste stable aussi longtemps que possible. Beaucoup d’Américains ne réalisent pas cela, mais même les plus pauvres d’entre nous vivent dans le luxe par rapport au reste du monde. Ce serait merveilleux si nous pouvions tous vivre notre vie dans la paix et la tranquillité et être en sécurité.

Malheureusement, cela n’arrivera jamais.

Et pas besoin d’être un expert pour voir ce qui va arriver.

Toute personne avec une moitié de cerveau en état de fonctionnement doit être en mesure de voir la catastrophe économique approcher.

Une fois que cette fausse bulle aura éclaté, nos vies changeront drastiquement.

The Economic Collapse via Infowars


Laissez un commentaire