Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Etats-Unis: La NSA contrainte de suspendre la collecte des données téléphoniques

Etats-Unis: La NSA contrainte de suspendre la collecte des données téléphoniques

nsa

La collecte de métadonnées téléphoniques par la NSA devra être suspendue. Le Sénat américain n’a pas réussi à trouver un accord pour éviter l’expiration du programme controversé de collecte de ces données par l’Agence nationale de la sécurité américaine, prévue à 00h01 (06h01, heure française) lundi, ont indiqué des sénateurs dimanche.

Le texte de loi prolongeant la section 215 du Patriot Act fondant légalement la collecte ne pourra pas être adopté d’ici dimanche soir, ouvrant la voie au minimum à une suspension de la collecte des métadonnées, selon ces sénateurs.

L’examen du texte bloqué devrait se poursuivrait pendant la semaine

«A partir de ce soir les employés de la NSA qui consultaient la base de données (sur les appels téléphoniques américains) ne pourront plus le faire, tout cela grâce au sénateur Rand Paul» qui a bloqué la procédure, a déclaré furieux à l’AFP le sénateur Richard Burr, président de la commission du renseignement du Sénat.

La Maison Blanche a qualifié dimanche soir d’«irresponsable» l’expiration de la collecte des données téléphoniques, demandant au Sénat de faire en sorte que l’autorité légale du programme soit rétablie le plus rapidement possible.

La Maison Blanche avait prévenu cette semaine que tous les serveurs de la NSA collectant les métadonnées des appels téléphoniques américains (horaires, durées, numéro appelé) cesseraient de fonctionner à 00h01 locales si le Sénat ne prolongeait pas l’autorité légale du programme. Une source proche du chef de la majorité du Sénat, Mitch McConnell, a toutefois indiqué que l’examen du texte bloqué dimanche soir se poursuivrait pendant la semaine, avec un vote final anticipé pour «mardi ou mercredi».

«Le Patriot Act expire ce soir»

La voie serait alors rouverte vers un rétablissement de l’autorité légale de la collecte des méta-données par la NSA. Le sénateur Rand Paul, Républicain libertaire et candidat à l’investiture républicaine pour la présidentielle 2016, s’est félicité que «le Patriot Act expire ce soir».

Mais le sénateur du Kentucky, qui a su tourné à son profit la procédure législative compliquée du Sénat américain, est toutefois apparu très isolé. «Nous voterons cette semaine» le projet de loi permet la poursuite de la collecte des données, a déclaré le sénateur Ted Cruz (Texas), autre candidat potentiel à l’investiture républicaine pour la présidentielle.

Le texte a déjà été voté par la Chambre des représentants, et la Maison Blanche a multiplié cette semaine les appels en sa faveur. «Malheureusement, certains essaient d’utiliser ce débat pour marquer des points politiques», avait déclaré le président Barack Obama, en visant Rand Paul. «Je pense que les terroristes surveillent très attentivement ce qui se passe aux Etats-Unis», avait averti de son côté dimanche matin John Brennan, le directeur de la CIA. «On ne peut pas se permettre» de diminuer le système de surveillance, au moment où la menace terroriste est particulièrement forte, a-t-il indiqué.

Source: 20 minutes, le 1er Juin 2015


Publié le 1 juin, 2015 dans Big Brother, Etats-Unis, Politique & Loi, PRISM, Terrorisme.

Commentaires (1)

 

  1. Billy Betelgeuse dit :

    On tient une preuve de plus que les partis sont bien là pour donner l’illusion d’une démocratie. Le patriot act, decrété par GWB, est étrangement pris à la gorge par les mêmes faucons qui l’ont mis en place. Notre vieil ami Barack, défenseur des pauvres, des malades et de la liberté, lui, se pose en ardent partisan de cet abominable outil de guerre. On pourrait penser que le monde marche sur la tête, mais non ! Regardez M. Valls mettre en place le Patriot act à la française… Même Sarko ne l’avait pas fait ! Technique : On laisse le parti le plus opposé à une loi, une opinion, une tendance, se charger de la mettre en place (exemple Valls et sa loi sur les écoutes) car ils y sont à un moment ou à un autre « obligés » (évènement type Charlie..), puis l’alternance arrive et un Sarko (par exemple) parvient à passer pour un défenseur des pauvres en défiscalisant les heures sup’ (autre exemple concret). Tout est méthodiquement réglé afin d’annihiler le peu de libertés qu’il nous reste.

Laissez un commentaire