Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La propagande en faveur du multiculturalisme cachée dans le film « V pour Vendetta »

La propagande en faveur du multiculturalisme cachée dans le film « V pour Vendetta »

v-vendetta

V pour Vendetta (V for Vendetta) est un film américano-germano-britannique, réalisé par James McTeigue, sorti en 2006, et adapté par les frères et soeurs Wachowski du comic V pour Vendetta d’Alan Moore et David Lloyd, publié aux États-Unis par Vertigo, filiale de DC Comics.

Ce film est sorti en 2006 est a eu un impact très profond dans l’esprit des gens, notamment parce qu’à travers tout le film, on voit la société britannique plongée dans tous les clichés possibles inimaginables. Dans le film le gouvernement est une version ratée de Big Brother. L’islam est aussi interdit et donc il y a tout un accent sur l’islamophobie. L’homosexualité est fortement réprimée. Et bien entendu les prêtres sont des pédophiles. Une tonne de clichés donc.

Le film démarre à la Batman où le héros protège l’innocente jeune fille dans une allée sur le point de se faire violer. MAIS tout le reste du film montre à quel point ses motivations révolutionnaires égoïstes ne concernent que son petit agenda privé perso et qu’il ne fait absolument pas ça pour le bien commun ou pour sauver les innocents. Evey est actuellement l’unique personne qu’il sauve dans tout le film, mais il finit par la torturer. Il lui lave le cerveau pour qu’elle pense comme lui le désire, et tout le film pense que c’est ok. Je trouve que ce n’est pas Ok.

Une petite anecdote : En 2008, lors de la naissance du mouvement anonymous (via 4chan), ces derniers se sont alors faits connaître dans une manifestation anti Eglise de Scientologie en portant des masques de Guy Fawkes, à la V pour Vendetta. Les masques de Guy Fawkes se vendaient comme des petits pains de 2009 à 2012 (et c’est probablement toujours le cas).

Tout comme dans Matrix, les frères et soeurs Wachowski ont mis l’accent sur l’antiracisme, le multiculturalisme et autre. Vous avez déjà tous vu Matrix et vous connaissez la démographie de Sion, la cité « libre » hors de la Matrix. Mais V pour Vendetta est supposé être différent.. pas vrai ?

En re-regardant V pour Vendetta j’ai découvert quelque chose de très intéressant, il y a tout un passage sur le multiculturalisme et je suppose que vous ne l’avez jamais remarqué. Alors qu’il y a une alerte bactériologique dans le film, plusieurs titres de journaux sont présentés. Mais le contenu des articles de journaux n’a rien à voir à un Virus. En fait c’est sur le multiculturalisme :

Cliquez les images pour les agrandir :

multiculti-v

Et même l’histoire à propos d’un terroriste dans une station de métro est aussi en rapport avec le multiculturalisme :

multiculti-v2

Apparemment l’article du multiculturalisme en question est celui du Guardian du 21 Janvier 2005, c’est un vrai article et pas un faux :

Multiculturalism within some ethnic communities has become discredited. It is seen as a way of systematically dividing, separating and marginalising ethnic communities by pigeonholing and excluding them from places where it really matters. Trevor Phillips, the chairman of the Commission for Racial Equality, has spoken of Britain needing to move on. Yet the diversity of our society cannot be denied. More worrying is the retreat behind ethnic lines, documented by the three separate reports into the race riots in Bradford, Burnley and Oldham three years ago, the worst for 20 years. They catalogued a pattern of segregated housing and schools on a par with the old American south. The depth of polarisation was paralysing policy-makers.

Such segregation is something which society and governments can change. True, a degree of « clustering » is helpful in consolidating a community’s culture. But communities which do not overlap or have meaningful interchanges, breed fear, distrust and division. Trevor Phillips accepts this need. So did the 2001 inquiries as well as ministers with the publication this week of their community cohesion strategy. There are all manner of small schemes that can provide bridges – school twinning, interfaith networks, cultural swap programmes. Sensibly, there is to be a far more systematic collection of deprivation statistics across all public services, enabling government to monitor whether shortfalls are being made good and gaps narrowing. But what was missing was recognition of the need for intervention in mixed communities where a school intake is in danger of becoming totally segregated. Bold local leadership on school catchment areas with schools approaching a 75% tipping point could arrest some trends.

Islamophobia is another issue behind which progressives should unite and fight. It is, as Ash Amin writes today, a pervasive misanthropy. It has to be challenged and turned into an ethos of getting along together. An integrated society does not seek assimilation but does aim to reduce hate as well as widening understanding between communities. Myths such as the idea that Islam is uniquely violent can be shown to be wrong. A confident democracy recognises there will always be contested community claims, which cause friction but are resolvable. The move to extend the current law prohibiting incitement of racial hatred to religious groups, is right because they too need protection.

But it is not just the white majority who are challenged. Muslim leaders must recognise, as they failed to do last week, that their faith schools will not be free from independent inspections and will be called to account if they fail to teach children about the principles of other faiths. The riot inquiries expressed concern over weak community leadership. Guardian polls suggest many Muslims feel the two main bodies do not represent their views. New avenues are needed for currently unheard voices.The Guardian

Donc est-ce que V Pour Vendetta est une mise en garde de ce qu’il se passe quand la politique du multiculturalisme est un échec ? Ou c’est ce qui arrive quand la politique du multiculturalisme est appliquée ? Vous en pensez quoi ? Mise en garde ou simple constat ?


Commentaires (1)

 

  1. Bien vu
    Je rajouterais que le logo des Anonymous sans tête a été une projection mentale dans la conscience des gens pour annoncer les décapitation…

Laissez un commentaire