Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Tous les dirigeants Noirs sont des Francs-Maçons

Tous les dirigeants Noirs sont des Francs-Maçons

dirigeants-noirs
Le deuxième en partant de la droite, Marcus Garvey, précurseur du panafricanisme.

Marcus Mosiah Garvey, était farouchement en faveur d’un nationalisme Noir et des mouvements Pan-Africains. Il a fondé le United Negro Improvement Association, (UNIA), qui est toujours active.

Tout comme pour le Rastafarisme et Nation of Islam, ces mouvements ne sont rien d’autres que des façades maçonniques.

Le contrôle maçonnique des mouvements Black Power suggère que la Franc-Maçonnerie fait partie du mécanisme colonialiste.

Par Henry Makow,

En lisant un article sur le chef Nationaliste Noir Jamaïcain, Marcus Garvey (1887-1940) j’ai remarqué quelque chose d’assez inhabituel dans la photo (ci-dessus). Dans la calèche, les passagers à côté de lui portent des mortiers (toques). Ce n’était pas du tout une cérémonie de remise de diplômes, donc que se passe t-il ici? J’ai découvert que Garvey, et pratiquement TOUS les chefs Noirs en faveur de plus de droits et pouvoirs civiques appartenaient à la Franc Maçonnerie. Cette étrange toque que Garvey portait de temps à autre n’était autre qu’un habit maçonnique.

D’après cet article du Masonic Journal :

« Durant les quatre dernières années de sa vie, Garvey se tourna avec insistance vers l’idéal Maçonnique basé sur une connaissance secrète. Avec la défaite de l’Éthiopie dans la guerre Italo-Éthiopienne de 1935… Garvey révisa de façon spectaculaire ses précédentes estimations de ce que les mouvements politiques pourraient être à même d’accomplir. Ainsi, selon lui, l’absence de « maçonnerie dans ses idéaux politiques [destinés aux Nègres] » était problématique, en faisant remarquer « qu’il n’y a rien de secret dans ce qu’il cherchait à accomplir quant à sa propre espérance de survie. » Garvey faisait allusion à l’évolution des idées fraternelles, de leur naissance à leur transformation en véhicules politiques, pour qu’elles soient basées sur les fraternités secrètes révolutionnaires.

Dés le début, l’UNIA partageait de nombreuses caractéristiques avec d’autres groupes fraternels bénévoles. La Constitution et le livre des Lois possédaient le même statut et la même fonction que le livre des Constitutions Maçonniques et leurs Livre de la Loi. Le titulaire du « potentat » de l’UNIA était clairement analogue au « potentat impérial » de l’Ordre arabe ancien des nobles du sanctuaire mystique, ou les Shriners Noirs. Le Haut Conseil Executif de l’UNIA reflétait le Conseil Impérial des Shriners Noirs et le Conseil Suprême de la Franc-Maçonnerie en général. Les démonstrations publiques élaborées et resplendissantes dl’UNIA, en particulier lors de ses congrès annuels, ont puisé dans l’exemple des Shriners noirs et d’autres groupes fraternels …. Autres caractéristiques communes avec des ordres fraternels inclus serments et les promesses contraignantes, degrés spéciales de chevalerie (comme la Croix de la Rédemption africaine, Chevalier de l’Ordre Sublime du Nil, et Chevalier de l’Ordre de l’Ethiopie)

Dans un document intitulé The Craft and the Crescent, écrit par Michael R. Scheiderer, un ancien « Officier chargé de l’éducation du District » de la loge No. 113 de Mechanicsburg:

Marcus Garvey était un membre du Prince Hall Freemasonry. Mary Lefkowitz dit: « Jusqu’à une certaine mesure, l’UNIA était organisée selon les principes maçonniques: elle avait une fonction significativement bénévole: Elle possédait une constitution basée sur celle des Francs-Maçons; elle avait aussi un « potentat », un casque de potentat qui ressemblait fortement au chapeau que les Francs-Maçons portaient à l’occasion de certaines parades. Marcus Garvey portait un uniforme similaire à celui des Chevaliers du Temple de l’ordre Maçonnique. Plusieurs Francs-Maçons Afro-Américains croyaient à un moment que la Franc-Maçonnerie était née dans les progrès de la civilisation de l’Egypte Antique. Ce fait a aidé les Africains à s’identifier à la Franc-Maçonnerie du fait qu’ils pensaient que leurs cérémonies se basaient sur l’Ancienne Afrique.

khadafi J’ai fait de plus ample recherches et j’ai en fait découvert que tous les dirigeants mondiaux sont des Francs-Maçons, ou membres d’organisations affiliées à elle, quand bien même on aurait tendance à croire qu’ils appartiennent tous à l’élite mondiale. Kadhafi était franc-maçon. Even Haile Selassie était franc-maçon et Chevalier de l’Ordre de la Garter, « l’ordre de chevalerie Britannique le plus convoité. » Maintenant je sais pourquoi ils n’ont jamais colonisé l’Ethiopie, elle n’en a jamais eu besoin.

Que les morts de ces hommes ou que leurs exécutions soient réelles ou de simples performances théâtrales est discutable. Où est Hitler? Ont-ils vraiment tué Ben Laden? Haile Selassie disparut. Quelques ossements furent retrouvés près de son palace mais n’ont jamais été positivement identifiés. Les Rastafariens (qui ont vu le jour grâce à Joseph Hibbert, un franc-maçon) croient que Selassie n’est pas mort. Il est plus que probable qu’ils ont été tués car ils n’ont pas coopéré avec leurs maîtres, mais je ne rejette pas pour autant les allégations comme quoi leurs morts peuvent avoir été planifiées pour perpétuer l’illusion d’une résistance contre les pouvoirs en place.

Deux des dirigeants les plus importants du mouvement Noir Afro-Américain, Al Sharpton et Jesse Jackson, étaient des francs-maçons. Malcolm X semble avoir été l’un de rares à avoir réalisé que le mouvement était gouverné par la corruption et le racisme, mais Alex Haley, l’auteur de sa biographie, est aussi un franc-maçon.

Ce n’est pas juste l’Amérique noire qui a été complètement sabotée. Considérez cette citation d’un article de a Jamaica Gleaner:

« Avec près de 5000 membres enrôlés dans la fraternité, les Francs-Maçons présents au forum Gleaner ont dit que pratiquement tous leurs membres étaient d’éminents ‘gentlemen’ dans des positions dominantes en médecine, dans le judiciaire, les forces de police et même au parlement. Ils ont souligné l’importance de l’unité, de l’humilité et de la charité entre membres de la loge, tandis que la fraternité franchissait les continents et barrières raciale et religieuses ».

Le DJ Jamaïcain Bounty Killer qui, à un moment était perçu comme le « Gouverneur des Gens Pauvres » pour ses chansons dénonçant la corruption politique et en faveur des pauvres, a déclaré dans sa chanson intitulée « Lodge » (Loge) que « fi me gun no join lodge and it no join church » (my gun will not join the lodge and it will not join church = mon arme ne rejoindra pas la loge et n’ira pas à l’église). En gardant à l’esprit qu’il a commencé à aller à l’église et qu’il est sur le point de devenir un chanteur de gospel, je ne serai pas du tout surpris de découvrir qu’il a rejoint la loge lui aussi. »

Le héros national Haïtien et leader révolutionnaire, Toussaint Louverture était aussi un membre de la franc-maçonnerie:

« Bien qu’il était un ancien esclave, il a lui aussi possédé des esclaves. Bien qu’il a mené une grande révolte d’esclaves, il souhaitait désespéramment échanger ses cultures pour de l’équipement de défense militaire et imposa ainsi un système de labeur militaire forcé qui n’avait d’autre nom que celui de l’esclavage. Il était en même temps un grand Catholique dévoué, un Franc-Maçon et un adepte secret des rituels Vaudous. ET bien que les monarques Européens le percevaient d’un oeil horrifié, il se transforma à son tour pour ressembler à eux, et façonna une constitution qui fit de lui un dictateur à vie dans son pays, tout en ayant les droits de nommer son successeur.

Il ne fait aucun doute que le pouvoir noir, le nationalisme noir et la lutte pour les droits civiques sont le produit d’une minorité et n’ont jamais sérieusement contaminé la majorité.

Source: Save the Males, le 21 mai 2015

Publié le 22 mai, 2015 dans Franc Maçonnerie, Monde, Politique & Loi.

Publicité

Commentaires (2)

 

  1. DARK dit :

    Le mouvement black power à été infiltré par des secrets américain afin de déstabiliser le groupe et crée un conflit interne dans l’organisation.

  2. ludovic dit :

    Je te lis depuis quelques mois et il est un cite très intéressant , tu tapes: la France boira la lie mais un roi la sauvera.et trouve le cite effondrement word presse.com. c’est un peu près le programme que nos dirigeants suivent a la lettre près. Bonne lecture.

Laissez un commentaire