Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

TOP 8 des créatures aquatiques les plus bizarres jamais trouvées

TOP 8 des créatures aquatiques les plus bizarres jamais trouvées

crea1

Quels monstres pourraient dire qu’ils sont chez eux dans les bas fonds océaniques? Il n’y a pas photo, donc voici 8 des créatures les plus étranges jamais trouvées qui se sont échouées sur nos plages.

#8 Le monstre de Montauk

creature-1

Commençons avec la plus petite. En 2008, une étrange carcasse s’est échouée sur une des plages de New York. Quelqu’un l’a vue et a pris une photo. En l’espace de quelques jours le monstre de Montauk est devenu mondialement célèbre.

La créature apparaissait avoir le corps d’un mammifère et la tête d’un oiseau. Il lui manquait la mâchoire supérieure et des poils, ce qui a rendu son identification difficile. Alors que certains biologistes déclarent que c’était probablement un raton laveur, d’autres ont réfuté cette déclaration en montrant que les raton laveur ont des jambes plus petites. Certains ont spéculé que cette créature faisait partie d’un projet top secret d’expérimentations génétiques, et que ce spécimen s’est échappé de la base aérienne de Montauk, ce qui contribue à la controverse en rapport à ces installations militaires.

Personne ne sait ce que sont devenus les restes de la créature.

#7 Le Blob des Bermudes

creature2

Cette étrange bestiole a été découverte sur une des plages des Bermudes par un pécheur du nom de Ted Tucker. Il fut très surpris de remarquer la blancheur, le manque d’yeux, de bouche ou de n’importe quoi d’autre qui aurait pu l’identifier.

Pendant plus de 7 ans, personne n’a été capable d’expliquer ce qu’était le Blob. L’enquête a été fermée en 1995, quand une analyse génétique a prouvé que le Blog était en fait les restes d’une baleine malade.

#6 Le monstre marin de la Tasmanie

monstre-marin-tasmanie

Une étrange créature gélatineuse s’est échouée sur une plage en Tasmanie occidentale en août 1960. Elle mesurait entre 5,5 et 6 mètres de long et pesait entre 5 et 10 tonnes. Les médias ont fait un bon boulot en rendant la découverte publique et plusieurs hypothèses ont été formulées.

Certains croyaient que c’était un organisme inconnu qui n’avait jamais été identifié. A l’époque, c’était pratiquement impossible de déterminer ses origines. Comme la créature des Bermudes, celle-ci n’a pas d’yeux, de bouche ou de structure osseuse. Mais contrairement à elle le blob de Tasmanie était couvert de poils.

En fait il s’est avéré que c’était une autre grosse baleine en phase de décomposition.

#5 Le monstre de Saint Augustin

creature4

Un des cas les plus vieux de créatures aquatiques non expliquées est celui du monstre de St. Augustin qui a été découvert par hasard en 1896. Deux garçons faisaient du vélo près de St. Augustin, en Floride, quand ils sont tombés sur une masse géante, à moitié enterrée dans le sable à cause de son propre poids.

Ils rapportèrent leur découverte à un physicien local et peu de temps après, les journaux firent les gros titres avec cette découverte sensationnelle. Au premier abord, les gens croyaient que la créature était un poulpe géant en décomposition.

A l’époque, une telle bête était considérée comme une histoire de pécheurs donc vous pouvez imaginer l’ampleur de cette information à l’époque et les répercussions qu’elle a eue. La théorie du poulpe géant a été maintenue par ce qui apparaît être 7 longues tentacules rattachées à un Blob légèrement rosâtre. La créature possédait aussi la tête d’un lion de mer et une bouche à l’opposée de celle-ci.

En 1995, l’énigme a été élucidée ! C’était une autre carcasse de baleine.

#4 Trunko

trunko

Jusqu’à ce jour, personne ne sait ce qu’était cette créature aquatique. Elle a pour la première fois été repérée sur la côte de Margate en Afrique du Sud, cette créature s’était engagée dans une bataille sanglante avec deux orques à l’époque. Fatiguée par la lutte, la créature géante s’est dirigée vers la côte, où elle est restée visible pendant plus de 10 jours, avant de rejoindre à nouveau la mer.

Elle faisait 14 mètres de long, 3 mètres de largeur et 1,5 mètres de haut. Le nom trunko (trunk veut dire trompe en anglais) vient du fait qu’elle possédait ce qui apparaissait être pour les gens sur place, une trompe d’éléphant. D’après les rapports, elle était d’dotée une fourrure blanche et possédait la queue d’une langouste.

Cette créature n’est pas encore été identifiée.

#3 La bête de Stronsay

stronsay

La bête de Stronsay est une grosse créature marine retrouvée sur les rives de l’île de Stronsay (à ce moment appelée Stronsa), aux Orcades, après une tempête en 1808. La carcasse mesure 16,8 m de long, mais une partie de la queue était manquante, et l’animal devait être plus long1. La Natural History Society (Wernerian Society) d’Édimbourg n’a pu identifier la carcasse et estime qu’il s’agit d’une nouvelle espèce, probablement un serpent de mer.

Mais toutes les tentatives de classer cette créature ont été infructeuses. Sa description ressemble à celle du monstre du Loch Ness, d’où l’idée que c’était probablement un « serpent de mer » anormalement long.

#2 Le blob Chilien

blob-chilien

Une créature pesant près de 13 tonnes et mesurant 12 mètres de long a été découverte sur la plage de Los Muermos au Chili, durant l’état 2003. L’information s’est rapidement répandue partout sur Terre, les agences de nouvelle ont rendu ce blob Chilien célèbre.

Au premier abord, les scientifiques étaient incapables de déterminer ce que c’était mais les gens ont émis l’hypothèse que c’était une espèce inconnue de poulpe géant. Plus tard les tests ADN ont révélé que la créature gélatineuse n’était autre qu’une baleine bleue en décomposition.

#1 La créature du Zuiyo-maru

creature5

Le 25 avril 1977, le chalutier japonais Zuiyo-maru, naviguant à l’est de Christchurch en Nouvelle-Zélande, attrape une étrange créature inconnue dans ses filets. L’équipage est convaincue qu’il s’agit d’un animal non identifié mais malgré l’importance biologique probable de la curieuse découverte, le capitaine Akira Tanaka décide de rejeter la carcasse à l’eau pour ne pas risquer de contaminer le poisson déjà attrapé. Néanmoins, avant cela, quelques photos et croquis de la créature, surnommée « Nessie » sont pris par l’équipage, des mesures sont prises et quelques échantillons de squelette, de peau et de nageoires sont collectés pour de futures analyses au Japon. La découverte intéresse beaucoup le public japonais et provoque une « plésiosaure-mania » dans le pays, et la compagnie maritime ordonne à tous ses bateaux d’essayer de récupérer le cadavre rejeté mais sans succès.

requin

Bien que plusieurs scientifiques insistent sur le fait qu’il ne s’agit « ni d’un poisson, ni d’une baleine, ni d’aucun autre mammifère », les analyses postérieures indiquent qu’il s’agit probablement de la carcasse d’un requin-pèlerin par comparaison du taux d’acides aminés dans le tissu musculaire. Les carcasses des requins-pèlerin en décomposition perdent souvent la partie basse de leur tête, ainsi que leurs nageoires dorsales et caudales, les faisant ressembler à des plésiosaures.

Source: Locklip.com, mai 2015

Publié le 16 mai, 2015 dans Animaux, Cryptozoologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*