Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La communauté scientifique met en garde sur les dangers des ondes électromagnétiques

La communauté scientifique met en garde sur les dangers des ondes électromagnétiques

electroma

Elles nous submergent. Les ondes électromagnétiques font partie de notre quotidien, au point qu’on s’y habituerait presque. Et pourtant elles présentent un risque pour la santé, que la communauté scientifique dénonce aujourd’hui.

Lundi 11 mai dernier, ce sont près de 200 scientifiques internationaux qui ont tiré la sonnette d’alarme, quant à ces ondes. Lançant un appel à l’ONU et à l’OMS, relayé par l’association Priartem, cette communauté scientifique a demandé que soient définies les normes d’expositions des populations à ces ondes.

Dans le but bien sûr de protéger les personnes de ces très basses fréquences, ou des radiofréquences qui nous entourent, et donc nous mesurons mal la dangerosité pour la personne humaine. Les scientifiques ont plus précisément dénoncé l’obsolescence des normes actuelles, demandant à ce qu’elles soient redéfinies.

Une dénonciation soutenue par l’ONG Priartem, qui déplore notamment le lancement du grand plan numérique à l’école de la France. Un plan qui prévoit d’équiper les salles de classes en tablettes numériques, une tablette par élève. Ce qui augmenterait logiquement le niveau d’exposition des enfants. Priartem a d’ores et déjà indiqué qu’elle saisirait l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), pour effectuer une évaluation scientifique de ce plan.

Source: Green et Vert [Cet article capital a été effacé durant la nuit mais on le retrouve dans Google Cache]

Publié le 16 mai, 2015 dans Mondialisation, Santé, Science.

Publicité

Laissez un commentaire