Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Espace : L’homme pourra-t-il franchir la ceinture de Van Allen ? L’homme est-il allé sur la Lune compte tenu de ces données ?

Espace : L’homme pourra-t-il franchir la ceinture de Van Allen ? L’homme est-il allé sur la Lune compte tenu de ces données ?

Sans entrer dans les détails concernant le voyage sur la Lune, l’article qui suit tente de montrer, compte tenu de nos connaissances et de nos moyens technologiques dont nous disposons actuellement, l’impossibilité pour l’homme de franchir la barrière que représentent les ceintures de Van Allen sans y laisser sa vie.

va1

Les ceintures de radiations de Van Allen

Dans la magnétosphère, qui est essentiellement composée de gaz d’origine terrestre, le champ magnétique de notre planète capture les particules chargées très énergétiques émises par le Soleil.

Ces particules se retrouvent dans deux régions bien précises de la magnétosphère appelées ceintures de Van Allen. Elles tirent leur nom du physicien américain James Alfred Van Allen qui les a découvertes en 1958, grâce au premier satellite américain Explorer 1.

– La ceinture intérieure démarre entre 300 et 1000 kilomètres du sol environ pour atteindre une limite supérieure d’environ 10.000 km. Elle se compose principalement de protons même si on y retrouve aussi des ions et des électrons.

– La ceinture extérieure évolue pour sa part entre 10.000 et 40.000 kilomètres. Elle se compose principalement d’électrons.
Les particules énergétiques qui évoluent dans les ceintures de radiations y adoptent des trajectoires qui suivent les lignes de force du champ magnétique terrestre.

va2

La figure illustre la trajectoire compliquée suivie par les particules des ceintures de Van Allen.

va3

En effet, ayant un peu de mal, avec ce sujet, je souhaiterais l’aborder de façon factuelle, et donc il ne faut pas hésiter à me corriger, si je fais une mauvaise interprétation des informations que j’ai trouvées, qui seront donc systématiquement issues d’un lien qui sera fourni lui aussi …

Partie 1 :
Pour résumer ce sujet, qui est soulevé par les détracteurs vis à vis d’Apollo, je dirais ceci :

Argument détracteur :
La ceinture de Van Allen est un concentré de particules ionisantes [mod 20/08 : Remplacement « radioactives » par « ionisantes »], dont il faut se protéger pour la traverser. Or, les astronautes qui l’ont traversée n’en étaient pas protégés, et ont donc été exposés à ces radiations. On peut donc être surpris qu’aujourd’hui aucun d’eux ne présentent des problèmes de santé en conséquence …

Contre Argument défenseur :
La traversée de cette ceinture a été choisie afin d’en traverser la plus faible épaisseur, sur une durée la plus courte possible. Entre autre, le matériel utilisé assurait une protection suffisante pour cette traversée. Les astronautes ont donc subi une exposition aux radiations qui augmentent leurs risques de cancer, mais un risque n’est pas une obligation …

Partie 2 :
Je répertorie les éléments d’informations que je considérais factuels jusqu’à ce qu’on me démontre qu’ils ne le sont pas :

Fait n° 1 :
La radioactivité, c’est l’émission de 4 types de particules : particule Alpha, particule Bêta – (électron), Particule bêta + (positron), Photon Gamma.
Source : Les Particules radioactives

Fait n° 2 :
Les particules Alpha, Bêta et Gamma sont ionisantes (modifient ce qu’elles traversent)
Source: Particules ionisantes

Fait n° 3 :
Alors qu’une feuille d’aluminium arrête une particule alpha ou bêta, il faut au minimum 1,5 cm de plomb pour arrêter 50% des rayons gamma (et donc plus selon leur énergie).
Source : Protection

Fait n° 4 :
L’émission d’une particule alpha ou bêta est toujours accompagnée de l’émission d’un rayonnement gamma, d’un rayonnement X, ou d’un électron Auger.
Source (paragraphe 2-6-3.1 et 2-6-3.2) : Interdépendance des radiations

Fait n° 5 :
La ceinture de radiation dites de Van Allen, est composée d’une ceinture intérieure comprise entre 700 et 10000 km (environ 9000 km à traverser) et d’une ceinture extérieure comprise entre 10000 km et 65000km (environ 55000km à traverser)
Source : Epaisseurs des Ceintures

Fait n° 6 :
La ceinture intérieure est principalement constituée d’un flux de protons de haute énergie. Alors que la ceinture extérieure est principalement constituée d’un flux de neutrons de haute énergie.
Source : Natures des ceintures

Fait n° 7 :
Le vaisseau Apollo se déplace dans un milieu très chargé de particules ionisantes [mod 20/08 : remplacement « radioactives » par « ionisantes »] en mouvement (à savoir les 2 ceintures). Les parois du vaisseau qui entrent donc en contact direct avec les particules de ces ceintures, vont absorber des particules Alpha et Bêta, en générant par cette absorption des rayons Gamma ou des rayons X.
Source (à la fin) : Gamma secondaire

Fait n° 8 :
Les astronautes d’Apollo étaient protégés par 2,5 cm de panneaux en aluminium alvéolé.
Source : Apollo Protection

Fait n° 9 :
Le vaisseau type Apollo est constitué d’un module de commande, d’un module de service et d’un module lunaire, et se déplace à 11km/s après avoir quitté sa dernière orbite terrestre.
Source : Vitesse Apollo

Fait n° 10 :
La durée de traversée de la ceinture de radiation intérieure est de 37 mn environ.
Source : Temps d’exposition ceinture intérieure

Fait n° 11 :
Dans le lien précèdent, le voyage terre-lune du vaisseau Apollo se décompose en 3 phases :
1: Sol terrestre-orbite de 190km
2: Orbite terrestre de 190km-orbite terrestre de 5800km
3: Orbite terrestre de 5800km-orbite lunaire
Après la 2ème phase et avant la 3ème, les astronautes doivent passer du temps à récupérer le module lunaire … Il faudrait donc majorer la durée d’exposition aux radiations dans la ceinture intérieure …

Fait n° 12 :
La durée de traversée de la ceinture extérieure est de 30 mn.
Source : les mathématiques :
– Vitesse Vaisseau d’Apollo : 11km/s=660km/mn=39600 km/h
– Distance à traverser : 20000km (au lieu de 55000km parce que cette donnée varie en fonction des sources)
– Calcul : 20000 : 39600 = 0,5 Heure soit 30 mn.

Fait n° 13 :
Après avoir quitté les ceintures, les astronautes ont au minimum été exposés aux sursauts gamma (les rayons gamma sont, je le rappelle, des radiations électromagnétiques).
Source : Sursaut Gamma

Fait n° 14 :
L’intensité de ces sursauts gamma peut être supérieure aux rayonnements gamma du soleil.
Source (a la fin): Intensité Sursaut

Fait n° 15 :
La nocivité des ceintures de radiation sont telles qu’un compteur Geiger a été incapable d’en mesurer l’intensité.
Source : Geiger

Fait n° 16 :
L’intensité des radiations des ceintures est mortelle.
Source : Radiations mortelles

Fait n°17 :
La surface de la lune est elle même radioactive.
Source : Surface lunaire radioactive

Fait n° 18 :
La mesure des doses de radiation est aujourd’hui le Sievert et anciennement le Rem, et 1 rem = 0,01 Sv.
Source : Sievert-Rem

Fait n° 19
Une dose mortelle de radiation peut être quantifiée par un intervalle de 3 à 4,5 Sv.
Source : Dose mortelle

Fait n ° 20
L’exposition aux radiations dans la ceinture de Van Allen est une exposition mortelle : 500 Rem = 5 Sv et 5 Sv > 4,5 Sv
Source : Intensité radiations Van Allen

va4

Partie 3 :

Mes déductions :
1- Les ceintures de Van Allen sont un concentré de particules radioactives Alpha et/ou Beta, et forcement aussi Gamma, car ces radiations accompagnent toujours les premières (fait n°1, 2, et 4).

2- La traversée d’Appolo a généré des radiations gamma supplémentaires par l’absorption des 2 autres types de radiations (fait n° 7).

3- Les astronautes d’Apollo n’étaient pas protégés contre les radiations gamma (fait n° 3 et fait n° 8).

4- La durée d’exposition à ces radiation était suffisante pour être mortelle, à savoir d’au moins 1H aller, et 1 H retour, soit 2H (fait n° 5, 9, 10, 11, 12)

5- L’intensité des radiations subies pendant la mission était mortelle (fait n° 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20)

Partie 4 :

Si Mr Amstrong et les autres ont marché sur la lune, et se sont donc exposés à des doses mortelles de radiation, pourquoi n’en ont t-ils pas subi les conséquences ? (pour mémoire Mr. Amstrong entre autre, est toujours vivant)

Voilà, pour conclure, il y a probablement une erreur mais où ?

Pour ceux qui veulent entrer dans les détails qui alimentent les polémiques, voici une vidéo fort intéressante.

Source: Résistance Authentique

Publié le 15 mai, 2015 dans Astronomie, Espace, NASA, Vidéos.

Publicité

Laissez un commentaire

*