Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des sons mystérieux enregistrés à 36 km au-dessus de la Terre

Des sons mystérieux enregistrés à 36 km au-dessus de la Terre

son-trompette

Un ballon scientifique envoyé par des étudiants américains a enregistré d’étranges sons alors qu’il survolait la surface de la Terre, à quelques 36 kilomètres d’altitude.

Un mélange complexe de sons ressemblant à des bruissements de papier, des craquements métalliques et de sons aigus. Telle pourrait être la description de l’enregistrement sonore qui a été effectué par un ballon scientifique de la NASA, envoyé dans l’atmosphère par des étudiants américains, et que vous pouvez écouter dans l’enregistrement ci-dessous, monté en accéléré de façon à ce qu’ils soient audibles :

Envoyé dans l’atmosphère terrestre dans le cadre du programme High Altitude Student Platform (HASP) de la NASA, ce ballon scientifique gonflé à l’hélium survolait la Terre à 36 kilomètres d’altitude lorsque cet enregistrement a été réalisé.

Connus sous le nom d’infrasons atmosphériques, ces ondes sonores sont situées en dessous de la fréquence de 20 Hz, ce qui les rend inaudibles à l’oreille humaine.

Quelle est l’origine de ces sons ? Les scientifiques savent depuis longtemps que les infrasons atmosphériques sont généralement causés par des phénomènes naturels, comme des orages ou des tremblements de terre.

Toutefois, les sons enregistrés par ce ballon se sont avérés être beaucoup plus riches et complexes que ce qui avait été imaginé par les scientifiques à l’origine de l’expérience.

A l’heure actuelle, les auteurs de l’expérience formulent plusieurs hypothèses : ces sons pourraient avoir été produit par une ferme éolienne, le bruits des vagues de l’océan, la turbulence du vent, ou même les vibrations produites par le ballon lui-même.

Pour réaliser ces enregistrements, Daniel Bowman (Université de Caroline du Nord, États-Unis) a construit des microphones capables d’enregistrer des infrasons, qu’il a ensuite embarqué dans le ballon.

Après neuf heures de vol, alors qu’il évoluait dans la stratosphère (20 à 60 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre), les enregistrements ont débuté. Il s’agissait là des premiers sons enregistrés à cette altitude par un ballon scientifique de la NASA depuis plusieurs décennies.

De nouveaux enregistrements de ce type seront réalisés au cours de l’année 2015, afin d’en savoir plus sur l’origine de ces sons.

En savoir plus sur le site de LiveScience (en anglais) : « Eerie ‘X-Files’ Sounds Recorded from the Edge of Space »

Journal de la Science, 6 mai 2015


Publié le 8 mai, 2015 dans X Files & Paranormal.

Laissez un commentaire