Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Justice Taubira : en 2015 sa réforme pénale a fait libérer 2 098 détenus

Justice Taubira : en 2015 sa réforme pénale a fait libérer 2 098 détenus

taupira

Souvent les lecteurs de gauche du site et Dieu sait qu’il en existe, nous reprochent de nous acharner sur Mme Taubira. Il paraît que nous serions trop injustes vis-à-vis de son action comme Garde des Sceaux, qu’elle ne serait ainsi pas responsable de l’explosion de la délinquance et de certains jugements des criminels de ce pays. Sous prétexte qu’elle ne serait pas magistrat ou juge d’application des peines, qu’elle ne prononce pas les condamnations. Je suis d’accord avec eux sur un point, le laxisme judiciaire et la violence de notre société n’est pas de son fait, la droite parlementaire a elle aussi contribué à cette situation.

J’en veux pour preuve qu’étant ancien attaché parlementaire au Sénat durant tout le quinquennat Sarkozy, j’ai eu à travailler sur la réforme de l’ordonnance 45 relatif à la délinquance des mineurs et je peux témoigner de la peur panique des sénateurs UMP mais aussi d’anciens ministres du gouvernement dont M. Fillon de vouloir instaurer une répression permettant la diminution drastique de la criminalité. Nous aurions dû comme aux Etats-Unis mettre en place le tout répressif, la place de tout délinquant est en prison. Les américains agissent ainsi depuis bien 25 ans et ont actuellement 2,5 millions de détenus divisant ainsi par 2 la criminalité totale. Si nous avions suivis cette voie nous aurions proportionnellement 500 000 prisonniers, nous en avons 65 000 soit dix fois moins. Nous avons eu tort d’être faible, malgré quelques petites réformes pénales, les Français nous ont sanctionné avec raison.

Je ne vais pas revenir sur les 100 000 peines de prison non effectués, sur les dizaines de milliers bracelets électroniques qui n’ont aucun intérêt, ou du nombre impressionnant de criminels relâchés après 24 heures de détention. Je vais faire plaisir à la gauche et au fan club Taubiresque prêt à bondir et vais même jusqu’à dire que tout ça c’est pas elle mais la Droite. Je veux ainsi prouver ma bonne foi et que cet article n’est aucunement rédigé avec un quelconque parti pris mais avec toute l’honnêteté qui me caractérise. Evidemment tous ces dysfonctionnements auraient pu être corrigés mais passons, parlons plutôt des réformes Taubira qui elles lui sont imputables et impactent la vie des Français. Parce qu’il y a une réforme pénale portant son nom, qu’elle a fait voter et là elle ne peut plus se cacher en disant que ce n’est pas elle.

Ainsi, nous apprenons que « l’étude d’impact de la loi sur la réforme pénale, votée le 15 août dernier, prévoyait une baisse de 4 000 détenus en moins de trois ans. L’administration pénitentiaire est donc dans l’épure, puisqu’à ce jour, l’objectif est déjà à moitié réalisé. »

« Les raisons exactes de cette baisse? Faute de chiffres sur les flux d’entrées et de sorties, il est difficile de le savoir. La directrice de l’administration pénitentiaire elle-même suppose publiquement que «la fin des peines plancher, des révocations automatiques des sursis et l’augmentation des libérations sous contrainte sont des facteurs d’explication ».

« Quant à la contrainte pénale, cette peine alternative à la détention réservée aux délits susceptibles d’être punis de cinq ans d’emprisonnement, elle séduit modérément les tribunaux. Sur les six premiers mois de la mise en œuvre de la réforme pénale, seules 536 contraintes pénales ont été prononcées. 42,7 % des 164 tribunaux de grande instance n’en ont toujours pas infligé. »

Je n’invente rien, ce sont les mots exacts du Figaro. Donc en 4 mois la moitié de l’objectif a été réalisé en 3 ans, c’est-à-dire qu’à ce rythme ce seront 18 000 détenus qui sortiront. 18 000 criminels qui ne purgeront pas de peine, parce que Mme Taubira par pur idéologie ne veut surtout pas construire de prison. Tout le monde sait que seul l’enfermement de très longue durée est le meilleur moyen d’éviter le danger au reste de la population. L’erreur de nos élites est de penser que la prison a pour objectif de réinsérer la mauvaise, non ils se trompent, son but est de les séparer de la population. C’est le seul moyen qu’a trouvé l’homme et il n’en existe pas d’autres. La prison n’a pas cette vocation. Il faut le dire, puisque beaucoup font la confusion. Quand on assiste impuissants aux faits divers actuels avec le drame de la petite Chloé, on se demande qui de nous ou de Mme Taubira a raison. Je laisse les lecteurs seuls juges.

La Gauche Ma Tuer

Publié le 27 avril, 2015 dans France, Justice & Forces de l'ordre, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*