Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Comment l’Église Catholique Romaine a inventé l’Islam et Pourquoi !

Comment l’Église Catholique Romaine a inventé l’Islam et Pourquoi !

Alors que le Pape François et ses amis satanistes font désormais un pas en avant pour unir le Christianisme avec l’Islam et de créer la religion « d’un seul monde » sous l’Antéchrist, il est extrêmement important à tout un chacun de comprendre comment l’islam a été créé en premier lieu. Plusieurs croyants pensent que le Pape est le « faux prophète » désormais, ce qui correspond précisément à la révélation contenue dans Apocalypse 13, dans la Bible.

pape-un-monde
Le logo « Un seul monde » est inscrit sur l’avion papal.

pape-coran
Le Pape embrasse le Coran.

[Une vidéo du Culte Luciférien au Vatican se trouve au bas de cet article.]

L’histoire incroyable de comment les Catholiques ont créé l’islam nous vient d’un ancien prêtre Jésuite du nom de Alberto Rivera. L’histoire lui a été racontée par le Cardinal Bea alors qu’il siégeait au Vatican.

Pour plus d’informations sur l’empoisonnement d’Alberto Rivera pour avoir osé dire la vérité, voir l’article de Greg Syzmanski plus bas dans cet article.

destruction-temple
« La destruction du Temple de Jérusalem » par Nicolas Poussin (1637)

« Ce que je vais vous raconter provient de ce que j’ai appris lors de réunions très brèves au Vatican alors que j’étais un prêtre Jésuite sous serment. Un cardinal Jésuite du nom d’Augustin Bea m’a montré comment les catholiques voulaient posséder Jérusalem vers la fin du troisième siècle. En raison de son histoire religieuse et de son positionnement stratégique, la ville sainte était considérée comme un trésor inestimable. Un stratagème devait donc être développé pour faire de Jérusalem une cité de l’Église Catholique Romaine. »

La grande réserve de main-d’œuvre inexploitée qui pouvait accomplir ce travail s’appelait les enfants d’Ismaël. Les pauvres Arabes ont été les victimes de l’un des plans les plus intelligents jamais conçus par des puissances maléfiques. Les premiers chrétiens sont allés dans toutes les directions, Évangiles sous la main, afin de créer des petites églises, mais ils rencontrèrent une forte opposition. Les Juifs et le gouvernement romain persécutaient les fidèles du Christ pour stopper la propagation de leur doctrine. Mais les Juifs se rebellèrent contre Rome, et en 70 après JC, les armées romaines sous les ordres du général Titus détruisirent Jérusalem ainsi que le grand temple juif qui était au cœur de leur culte … Accomplissant ainsi la prophétie du Christ dans Matthieu 24:2.

De nos jours, sur ce lieu sacré où se tenait autrefois le temple, la mosquée du Dôme du Roche se dresse en tant que deuxième lieu le plus saint de l’Islam. Il y avait comme une odeur de changements radicaux dans l’air. La corruption, l’apathie, la gourmandise, la cruauté et la rébellion dévoraient l’Empire Romain, qui était prêt à s’effondrer. La persécution des chrétiens était inutile car ils continuèrent d’adapter leur vie à la doctrine du Christ.

La seule et unique façon dont Satan pouvait empêcher cette poussée était de créer une contrefaçon de la religion « Chrétienne » pour détruire les travaux divins. La solution se trouvait à Rome. Leur religion provenait de l’ancienne Babylone et tout ce dont elle avait besoin était un ravalement de façade. Cela ne s’est pas fait en une seule nuit évidemment, mais ce fût le début des écrits des jeunes pères de l’Église.

C’est par leurs écrits que la nouvelle religion prendrait forme. La statue de Jupiter a Rome a été renommée en Saint Pierre, et la statue de Vénus a été changée en Vierge Marie. Le site qui a été choisi pour héberger ses quartiers généraux se trouvait sur une des sur sept collines appelée ‘Vaticanus’, le lieu du serpent où le temple Satanique de Janus se tint autrefois.

La grande contrefaçon religieuse portait un nom : le Catholicisme Romain, aussi appelé ‘mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.’ (Apocalypse 17:5). Elle fût inventée pour pervertir les évangiles, massacrer ceux qui croyaient au Christ, établir des religions, créer des guerres et abreuver toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité.

Ces trois religions majeures ont une chose en commun. Chacune possède son propre lieu saint où les fidèles sont à la recherche d’une forme de rédemption. Le Catholicisme Romain se tourne vers le Vatican en tant que sa cité sainte. Les Juifs se tournent vers le mur des lamentations à Jérusalem. Et les musulmans se tournent vers la Mecque en tant que leur lieu saint. Chacun de ces groupes obtiennent une forme de bénéfice pour le restant de leurs jours en visitant ces lieux saints. Au commencement, les visiteurs Arabes apportaient des présents à la ‘Maison de Dieu’, et les gardiens de la Kaaba étaient gracieux envers quiconque s’aventurait en ce lieu. Certains apportèrent leurs idoles et afin de ne pas choquer ces gens leurs idoles furent placées au sein du sanctuaire. Il est dit que les Juifs percevaient la Kaaba comme un tabernacle divin avant qu’elle ne soit polluée par 360 statues d’idoles Arabes.

kaaba
La Kaaba, située à la Mecque

Lors d’une querelle tribale concernant un puits (Zamzam), le trésor de la Kaaba et ses offrandes que les pèlerins avaient déposées furent déversées dans le puits et il fut rempli de sable. Ce puits disparut. Quelques années plus tard Adb Al-Muttalib eut des visions lui indiquant où trouver le puits et son trésor. Il est devenu le héros de La Mecque et il était destiné à devenir le grand-père de Muhammad. Avant cette époque, Augustin était devenu l’évêque d’Afrique du Nord et fut très efficace dans la conversion des Arabes au catholicisme romain, dont des tribus entières furent converties. C’est parmi ces Arabes convertis au catholicisme que le concept d’un prophète de sang Arabe se développa.

Le père de Muhammad mourut d’une maladie et ses fils nés dans d’importantes familles Arabes (à la Mecque) furent envoyés dans le désert pour être allaités et sevrés et passer un petit peu leur enfance parmi les tribus bédouines pour parfaire leur éducation et afin d’éviter les fléaux des villes.

Après la mort de sa mère et de son grand-père, Muhammad se trouvait avec son oncle quand un moine catholique découvrit son identité et dit, « Retourne vite dans ton pays avec ton neveu et prends soin de lui, car si les juifs le voient et savent ce que je sais à son sujet, ils lui voudront du mal. Ce neveu qui t’es confié accomplira de grandes choses. »

Le moine catholique attisa les flammes des futures persécutions juives aux mains des disciples de Muhammad. Le Vatican voulait désespérément Jérusalem à cause de sa signification religieuse, mais les Juifs l’en empêchaient.

Un autre problème était celui des véritables chrétiens situés en Afrique du Nord qui enseignaient les évangiles. Le Catholicisme Romain devenait puissant, et ne tolérait pas la compétition. D’une certaine façon le Vatican inventa une arme afin d’éradiquer les Juifs et les vrais Chrétiens qui refusaient l’Église Catholique Romaine. Les yeux rivés sur l’Afrique du Nord, ils percevaient les multitudes d’Arabes comme source de main-d’œuvre pour faire leur sale boulot. Certains Arabes devinrent Catholiques et d’autres furent utilisés pour faire des rapports aux dirigeants de Rome. D’autres étaient utilisés comme espions pour accomplir l’agenda de Rome quant aux multitudes d’Arabes qui rejetèrent le Catholicisme. Quand ‘Saint Augustin’ apparut sur scène, il savait ce qu’il se passait. Ses monastères servaient de base pour trouver et détruire les manuscrits Chrétiens possédés par de vrais Chrétiens.

Le Vatican voulait créer un messie pour les Arabes, quelqu’un qu’ils accepteraient comme leur grand chef, un homme charismatique qu’ils pourraient éduquer, entrainer et éventuellement grâce à lui, le Vatican pourrait unir tous les Arabes, créer une armée divine qui capturerait inévitablement Jérusalem au nom du Pape. Lors d’un briefing au Vatican, le Cardinal Bea nous raconta cette histoire-là:

Une femme Arabe fortunée et qui était une croyante fidèle du Pape joua un rôle très important dans ce drame. Elle était une veuve qui s’appelait Khadijah. Elle fit don de sa fortune à l’église et se retira dans un couvent, mais elle reçut l’ordre d’accomplir un objectif. Elle devait trouver un jeune homme brillant qui pourrait être utilisé par le Vatican pour inventer une nouvelle religion et devenir le messie des enfants d’Ismaël. Khadijah avait un cousin du nom de Waraquah, qui avait aussi la foi envers l’Église Catholique Romaine et le Vatican lui confia le rôle critique d’être le conseiller de Muhammad. Il eut une influence colossale sur Muhammad.

Les professeurs furent envoyés au jeune Muhammad et il reçut un entrainement intensif. Muhammad étudia les travaux de Saint Augustin qui le préparèrent pour sa « grande mission ». Le Vatican avait des catholiques arabes actifs en Afrique du Nord pour répandre l’histoire d’un grand homme sur le point de se dissocier de son peuple et qui sera l’élu de leur Dieu.

Alors que Muhammad se préparait, on lui expliqua que ses ennemis étaient les Juifs et que les vrais Chrétiens étaient les Catholiques. Il apprit que les autres qui disaient être des Chrétiens n’étaient que des imposteurs et qu’ils devaient être exterminés. Plusieurs musulmans croient cela.

Muhammad reçut les « révélations divines » et le cousin catholique de sa femme, Waraquah, l’aida à les interpréter. Nous obtînmes le Coran de cette façon. Suivant la cinquième année de la mission divine de Muhammad, ses disciples musulmans furent persécutés car ils refusèrent d’adorer les idoles qui encerclaient la Kaaba.

Muhammad dit à certains d’entre eux de fuir en Abyssinia où Negus, le roi catholique les accepta car la vision de la vierge Marie selon Muhammad se rapprochait fortement de la doctrine catholique romaine. Ces musulmans furent ainsi protégés par des rois catholiques grâce aux révélations de Muhammad.

Muhammad conquit la Mecque et la Kaaba fut débarrassée de ses idoles. L’histoire prouve qu’avant la naissance de l’Islam, les Sabéens adoraient la déesse lunaire qui était mariée au dieu solaire, en Arabie. Ils mirent au monde trois déesses qui étaient adorées partout dans le monde Arabe en tant que « Filles de Allah ». Une fouille archéologique conduite à Hazor en Palestine, en 1950, présente Allah sur un trône avec un croissant lunaire sur sa poitrine.

Muhammad déclara avoir eu une vision de Allah dans laquelle il apprit ceci : « Tu es le messager de Allah. » Sa carrière en tant que prophète débuta et il reçut plein de messages divins. Au moment où Muhammad mourut, la religion de l’Islam étaient en pleine expansion. Les tribus arabes nomades combinaient leurs forces au nom de Allah et de son prophète, Muhammad.

Certains écrits de Muhammad furent placés dans le Coran, d’autres ne furent jamais publiés. Ils sont aux mains de « personnages sacrés » de haut niveau (les Ayatollah) de la foi Islamique.

Quand le Cardinal Bea partagea sa connaissance avec nous au Vatican, il dit que, ces écrits furent protégés car ils contenaient des informations qui font un lien direct entre le Vatican et la création de l’Islam. Les deux partis ont tellement d’informations à la fois sur le Christianisme et l’Islam, que s’ils venaient à être exposés, le scandale serait si fulgurant que ce serait un désastre pour les deux religions.

Dans leur livre « sacré », le Coran, le Christ est uniquement perçu en tant que prophète. Si le Pape était son représentant sur Terre, alors il doit lui aussi être un prophète de Dieu. Cette idée là incita les fidèles de Muhammad à craindre et à respecter le pape en tant « qu’homme sacré. »

Le pape se dépêcha donc de produire des bulles pontificales autorisant les arabes à envahir et à conquérir les nations en Afrique du Nord. Le Vatican participa au financement de la construction des armées islamiques en échange de trois faveurs :

1. Éliminer les Juifs et les ‘faux’ Chrétiens (les fameux infidèles)
2. Protéger les moines Augustiniens et les Catholiques
3. Conquérir Jérusalem pour « sa sainteté » au Vatican

Au fil des années, le pouvoir de l’Islam devint ultime. Les Juifs et les vrais chrétiens furent massacrés et Jérusalem tomba aux mains des musulmans. Les catholiques n’ont jamais été attaqués, tout comme leurs sanctuaires, à cette période. Mais quand le pape demanda Jérusalem, il fut très surpris que les musulmans le lui refusèrent! Les généraux Arabes avaient tellement de succès militairement parlant qu’ils ne pouvaient pas être intimidés par le pape. Rien ne pouvait contrecarrer leur propre objectif, l’islamisation du monde.

Sous la direction de Waraquah, Muhammad écrit que Abraham offrit Ismaël en tant que sacrifice. La Bible dit que Isaac était le sacrifice, mais Muhammad rejeta le nom de Isaac et inséra celui de Ismaël. En conséquence de la vision de Muhammad, les fidèles musulmans construisirent une mosquée, le Dôme du Rocher, en honneur à Ismaël sur le site du temple juif qui a été détruit en 70 après JC. Ce qui fit de Jérusalem la 2ème destination la plus sainte de la foi musulmane. Comment pouvaient-ils donner Jérusalem au Pape sans provoquer une révolte?

dome-du-rocher

Le Pape réalisa que ce qu’il avait créé était désormais hors de contrôle quand il eut des échos que « Sa Sainteté » était un infidèle. Les généraux musulmans étaient déterminés à conquérir le monde pour Allah et tournèrent leur attention vers l’Europe. Les ambassadeurs musulmans demandèrent au Pape d’émettre une bulle pontificale pour leur donner la permission d’envahir les pays Européens.

Ce qui provoqua la Fureur du Vatican; la guerre était inévitable. Les pouvoirs et le contrôle temporels du monde étaient considérés comme étant les droits basiques du Pape. Il ne songeait pas un seul instant à considérer le partage de ces derniers avec des païens.

Le Pape leva ses armées et fit appel aux croisades pour contenir les fils d’Ismaël de s’emparer de l’Europe catholicisée. Les croisades durèrent des siècles et Jérusalem glissa des mains du Pape.

La Turquie tomba, l’Espagne et le Portugal furent envahis par des forces islamiques. Au Portugal, ils appelèrent un village montagnard « Fatima » en honneur à la fille de Muhammad, sans jamais songer un seul instant que ce lieu deviendrait mondialement célèbre.

Des années plus tard, quand les armées musulmanes furent positionnées en Sardaigne et en Corse, pour envahir l’Italie, il y avait un sérieux problème. Les musulmans islamiques réalisèrent qu’ils s’étaient étendus de trop. Il était alors l’heure de faire la paix. L’un des négociateurs s’appelait François d’Assise.

En tant que résultant, les musulmans obtinrent le droit d’occuper la Turquie dans un « monde Chrétien », et les catholiques furent autorisés à occuper le Liban dans le monde Arabe. Il fut également convenu que les musulmans pouvaient construire des mosquées dans les pays catholiques, sans ingérences, aussi longtemps que le catholicisme romain pouvait s’épanouir dans les pays arabes.

Le Cardinal Bea nous raconta lors de briefings au Vatican que les musulmans et catholiques s’étaient mis d’accord pour détruire les efforts de leur ennemi commun, les missionnaires chrétiens dont leur seule et unique foi était la Bible. Grâce à ces concordats, Satan empêcha les enfants d’Ismaël d’obtenir une compréhension limpide des écrits et de la vérité.

Un léger contrôle fut maintenu sur les musulmans de l’Ayatollah jusqu’aux prêtres musulmans, moines et nonnes. Le Vatican encouragea aussi une campagne de haine entre les Arabo-musulmans et les Juifs. Avant cela, ils coexistaient en paix.

La communauté musulmane perçoit les missionnaires chrétiens comme des démons qui apportent leur poison aux fils de Allah. Ceci explique pourquoi le ministère de l’évangélisation n’a obtenu que très peu de résultats positifs dans ces pays-là.

Le prochain objectif était de contrôler l’Islam. En 1910, le Portugal s’est socialisé. Les drapeaux rouges furent déployés et l’Église Catholique Romaine faisait face à un problème majeur. De plus en plus de gens étaient contre l’Église.

Les Jésuites voulaient que la Russie s’implique et le lieu de la vision de Fatima pourrait jouer un rôle critique afin de ramener l’Islam à l’Église.

En 1917, la Vierge apparue à Fatima. « La Mère de Dieu » fut un succès grandissant, jouant ainsi avec les émotions des foules désorientées. En tant que résultat, les socialistes au Portugal essuyèrent une défaite majeure.

Les Catholiques commencèrent à se répandre mondialement et prièrent pour la conversion de la Russie, et les Jésuites inventèrent les Novenas de Fatima qu’ils pouvaient utiliser partout en Afrique du Nord, afin de répandre de bonnes relations publiques avec le monde Musulman. Les Arabes pensaient qu’ils adoraient la fille de Muhammad, c’est ce que les Jésuites voulaient qu’ils croient.

Suite à la vision de Fatima, le Pape Pie XII donna l’ordre à son armée Nazie d’envahir la Russie, la religion Orthodoxe et de faire de la Russie un pays Catholique. » Quelques années plus tard Hitler perdit la Seconde Guerre Mondiale, le Pape Pie XII garda le monde occupé avec sa fausse vision d’un soleil dansant pour que Fatima continue de passer aux infos. C’était du grand show biz religieux et à cette période, le monde goba ce mensonge.

(…)

Source: Before It’s News

Pour lire l’article de Greg Szymanski (qui sera certainement traduit en Français prochainement), suivez l’article de Before It’s News à partir de la deuxième page.

Pour approfondir votre connaissance vous pouvez lire cet article : Manly P Hall : Le Cycle du Phénix de 600 AD à l’Ere Musulmane

Publié le 26 avril, 2015 dans Christianisme, Histoire, Islam, Religions & Mythologies.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Olivier dit :

    Je n’ai pas tout lu, mais en tout cas le catholicisme est postérieur à l’islam. Il naît à l’époque carolingienne, avec les Etats Ponticaux et la séparation avec le christianisme orthodoxe, avec le filioque et autres croyances et pratiques différentes.
    La papauté au VIIème siècle n’était pas puissante, et n’avait pas d’Etat, elle était sous l’emprise de Byzance, des Lombards, des Francs….
    Le christianisme occidental n’a rien avoir avec l’actuel et à l’époque moderne et contemporaine.
    Il ne faut pas voir du complot papiste partout non plus.

Laissez un commentaire

*