Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Valls pense à «intégrer l’art de l’improvisation que porte Jamel Debbouze» à l’école

Valls pense à «intégrer l’art de l’improvisation que porte Jamel Debbouze» à l’école

valls

Dans une interview au magazine L’Oeil, le premier ministre dit refuser de croire «au divorce entre la gauche et la culture».

Un donné pour un rendu. Après que le comédien Jamel Debbouze, actuellement en pleine promotion de son film Pourquoi j’ai pas mangé mon père, a réaffirmé le 5 avril dernier son soutien à François Hollande, il semblerait que Manuel Valls ait été désigné pour lui rendre la pareille. Ainsi le premier ministre a-t-il, dans un grand entretien au magazine culturel L’Oeil repéré par le Lab, adressé un clin d’oeil pour le moins flatteur à l’humoriste.

Assurant refuser de croire «au divorce entre la gauche et la culture», le chef du gouvernement a estimé que «la réforme des rythmes éducatifs est une réelle opportunité dont il faut se saisir». Et appelé à «casser les murs qui existent parfois entre les institutions, et aussi souvent dans les esprits».

Avant de s’interroger, tandis qu’il se livrait à une série de propositions pour l’éducation, sur la possibilité d’«intégrer, dans nos écoles, l’art de l’improvisation que porte Jamel Debbouze». (…)

Le Figaro

Publié le 21 avril, 2015 dans Education, France.

Publicité

Commentaires (2)

 

  1. dogfu dit :

    Moi je pense (suis sur) que ma fille ira en privé

  2. Jean dit :

    Encore 2 ans.

Laissez un commentaire

*