Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Science : « Si les Extraterrestres existent, alors ils sont gigantesques »

Science : « Si les Extraterrestres existent, alors ils sont gigantesques »

et-geants

Si les extraterrestres existent, alors ils sont gigantesques. C’est du moins la conclusion d’un nouveau document du cosmologue Fergus Simpson, qui a estimé que le poids moyen des extraterrestres intelligents serait de 300 kilogrammes ou plus. ET aurait pâli en comparaison à ces mastodontes interstellaires.

L’argument s’appuie sur un modèle mathématique qui suppose que des organismes sur d’autres planètes obéissent aux mêmes lois de conservation énergétique que sur Terre, à savoir que des animaux plus grands ont besoin de plus de ressources et dépensent plus d’énergie, et sont donc moins abondants. Il y a beaucoup de petites fourmis, par exemple, mais beaucoup moins de baleines ou d’éléphants.

Ainsi, dans l’univers, comme c’est le cas sur Terre, il y a probablement plus de petits animaux que de grands, a déclaré Simpson, chercheur à l’Université de Barcelone. Étant donné que le nombre de planètes occupées par des petits animaux seraient plus nombreuses que la quantité de mondes où les grands prédominent, il est plus probable que nous nous trouvons sur une planète où les animaux sont relativement plus petits – et nous sommes probablement des petites créatures intelligentes.

Simpson dit que d’une certaine taille minimum est probablement nécessaire pour la vie intelligente, et il a utilisé la gamme de tailles de corps trouvés chez les animaux sur Terre pour aboutir à la distribution probable d’organismes sur d’autres planètes.

« Je pense que le calcul de la taille moyenne est raisonnable », a dit Duncan Forgan, scientifique à l’Université de St Andrews qui n’était pas impliqué dans l’étude, qui a été publiée sur arXiv.org.

Cependant, il y a plusieurs facteurs que le calcul ne prend pas en considération, a dit Forgan, en parti car il est très difficile de faire une telle estimation. Le document de Simpson « ne mentionne pas la corrélation entre la masse du corps et la gravité à la surface de la planète, » par exemple, a dit Forgan. Les planètes avec une attraction gravitationnelle plus puissante peuvent s’attendre à avoir des animaux plus petits; sur une petite planète avec une faible gravité, vous pouvez vous attendre au contraire. Dans l’ensemble, cependant, en tenant compte de cela « pourrait faire un petit peu diminuer la taille moyenne, mais c’est difficile à dire sans faire un calcul beaucoup plus fouillé », a dit Forgan.

Seth Shostak, un chercheur à l’Institut SETI, a dit que le document lui rappelait des travaux précédents qu’il avait effectués suggérant que les extraterrestres que nous pourrions éventuellement rencontrer seraient énormes du fait que les plus gros animaux vivent plus longtemps, et un organisme avec une durée de vie plus longue pourrait être plus susceptibles de développer le type de technologie nécessaire pour établir un contact avec les humains. […]

Source: News Week, le 4 Avril 2015

Publié le 7 avril, 2015 dans Les Géants, OVNIs & Extra-Terrestres, Science.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Architac dit :

    Comme d’habitude l’article paraît plausible jusqu’au moment où une bonne grosse bourde est présentée : l’intelligence ( humaine supérieure ou non ) n’est pas dû à une certaine taille minimale ou a rien d’autre qui si rapproche. L’intelligence est tout simplement du à un gros cerveaux ( parfois c’est vrai, en fonction de la masse du corps ). Par exemple le dauphin ou le chien ne sont pas des animaux extrêmement grands et pourtant il font parti des êtres les plus intelligents du règne animal selon leurs races. De même pour les singes. Ont peu aussi constater que de très gros animaux sont intelligents -> les éléphants par exemple. Enfin la fourmis qui est très petite est très intelligente pour sa taille en faisant preuve d’organisation sociale, hiérarchique et matérielle !
    En conclusion je pense que l’intelligence ( primaire pas celle qui grandi avec l’âge : culture, maturité, etc. ) est un des domaine animal encore très peu compris et qui n’est pas prêt de l’être suffisamment pour établir ce genre de diagnostic.

Laissez un commentaire

*