Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une injection dans l’oeil pour voir dans le noir !

Une injection dans l’oeil pour voir dans le noir !

Quelques gouttes dans les yeux, voilà ce qu’il faut pour devenir un super-héros. Un groupe de «bio-hackers» californiens connu sous le nom de Science for the Masses, vient en effet de rendre publique leur premier test sur l’homme d’un produit améliorant la vision nocturne.

Après en avoir reçu sur les yeux, le cobaye a pu voir dans le noir des formes que les autres ne pouvaient pas distinguer.

injection3

Le secret de leur invention porte le nom de chlorine e6 (Ce6), un dérivé de la chlorophylle, le pigment qui donne aux feuilles leur couleur verte significative. Les propriétés de cette molécule sur la vision sont connues depuis longtemps: «Il y a une bonne quantité de documents qui parlent d’injection dans des modèles comme des rats», a expliqué le «bio-hacker» Jeffrey Tibbetts au Mic.

«Après avoir fait des recherches, il faut passer à l’étape suivante».

Quand un chercheur joue les souris de laboratoire

Pour pousser la recherche jusqu’au bout, un membre de Science for the Masses s’est donc porté volontaire pour tester le produit. Le biochimiste Gabriel Licina a reçu 25 microlitres du mélange dans chaque œil. Une dose extrêmement faible. L’équipe a ensuite attendu: les expérimentations passées ont montré qu’il fallait une heure pour que la Ce6 agisse.

«Après 2 heures d’ajustement, le sujet et quatre témoins ont été emmenés dans une zone sombre et soumis aux essais», ont raconté les «bio-hackers» sur leur site. Ils se sont donc rendus, la nuit, dans un champ pour essayer les nouveaux pouvoirs de Gabriel Licina. L’expérience testait la capacité des sujets à reconnaître des symboles à une distance de 10 mètres, puis celle à localiser d’autres personnes dans le noir à 25 ou 50 mètres.

injection2

Comme les chercheurs s’y attendaient, les résultats de Gabriel Licina ont été de loin les meilleurs. Tout d’abord, il a réussi à identifier les symboles à une distance où aucun autre n’a réussi à les distinguer. De plus, Gabriel Licina a réalisé un sans-faute au second test, contre une moyenne de 33 % pour les autres participants.

Une expérience dangereuse ?

«Il semble juste de dire que cette technique a rempli son ambition d’amplifier la faible lumière dans l’oeil humain», a conclu le groupe de chercheurs. Suite au test, Gabriel Licina a enfilé une paire de lunettes de soleil jusqu’à ce qu’il soit couché. Science for the Masses rapporte que sa vue était revenue à la normale au réveil et que 20 jours après la procédure, aucun effet secondaire n’est apparu.

À l’heure actuelle, les bio-hackers n’ont pas précisé s’il comptait effectuer d’autres tests ou même poursuivre leur projet sur la substance. Néanmoins, ils ont mis en garde ceux qui seraient tentés de reproduire l’expérience. «Nous n’avons pas trouvé d’effets secondaires. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de risque ou qu’il ne va pas y avoir des problèmes plus tard», a expliqué Gabriel Licina.

injection1

Par ailleurs, mal utilisée, la substance pourrait avoir de sérieuses conséquences sur des structures internes de l’œil.

D’après leur site, les scientifiques de Science for the Masses mèneraient actuellement un projet plus vaste visant à étendre les performances de la vision humaine, afin de distinguer des éléments qui nous sont aujourd’hui invisibles.

Sciences for the masses

Publié le 2 avril, 2015 dans Conflits & Guerres, Science, Société & Culture, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*