Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Commission Européenne de Bruxelles recommande de quitter Facebook

La Commission Européenne de Bruxelles recommande de quitter Facebook

facebook

La confidentialité des données est un sujet épineux et extrêmement complexe au regard du droit international. Protéger des données françaises en France est « relativement simple »… Mais pour celles des Européens exportées vers des services en lignes américains, c’est une tout autre paire de manche. Une solution ? Fermer son compte Facebook…

« Vous devriez songer à fermer votre compte Facebook, si vous en avez un« . C’est un conseil que beaucoup ont déjà prodigué, et à juste titre, mais cette fois, cette déclaration émane de Bernhard Schima, l’avocat de la Commission européenne. Elle était destinée au procureur général de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE).

L’affaire est délicate. Elle oppose un activiste autrichien, Maximilian Schrems, au commissaire irlandais à la protection des données. Le jeune homme refuse que ses données utilisateur des services d’Apple, Facebook, Microsoft, Skype et Yahoo soient envoyées aux États-Unis – à cause des accès que s’octroient notamment des agences comme la NSA -. L’exportation de ces données vers un pays non membre de l’UE est interdite sauf si une « protection adéquate » est garantie et vérifiée par Bruxelles…

La Haute Cour d’Irlande demande donc ici de pouvoir « mener sa propre enquête » sur cette protection. Car depuis les révélations d’Edward Snowden, il semble clair que ce niveau ne soit plus adéquat… Bernard Schima reconnait ainsi que la législation actuelle « ne peut pas garantir une protection adéquate des données citoyens européens« . Autrement dit, si vous souhaitez ne pas être écouté par la NSA, entre autre, il faut éviter d’utiliser des services américains, dont Facebook, Google, et consort.

Gizmodo

Publié le 30 mars, 2015 dans Big Brother, Europe & UE, Internet.

Publicité

Laissez un commentaire

*