Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Français ne veulent plus se faire vacciner, les autorités dénoncent les « lanceurs d’alerte extrêmement dangereux »

Les Français ne veulent plus se faire vacciner, les autorités dénoncent les « lanceurs d’alerte extrêmement dangereux »

vaccin

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) s’est inquiété aujourd’hui du recul de la vaccination en France et de la méfiance de plus en plus répandue face aux vaccins.

« Il y a en France une baisse assez inquiétante de la vaccination, en particulier (contre) des pathologies qui risquent d’être graves »
, selon le président de la haute instance de santé, le Pr Roger Salamon, faisant référence à l’hépatite B et à la rougeole.

« Il y a une baisse considérable de la couverture vaccinale en France qui nous inquiète et qui s’associe à une méfiance par rapport à la vaccination dont sont responsables de soi-disant lanceurs d’alerte« , a-t-il poursuivi.

« Il y a des lanceurs d’alerte extrêmement dangereux (…) parce qu’ils font perdre confiance au gens », a-t-il ajouté, citant le Pr Henri Joyeux, ex-chirurgien cancérologue et auteur de nombreux ouvrages de santé pour le grand public. Ce dernier a pris position contre la vaccination systématique des enfants contre le papillomavirus (HPV) qui permet d’éviter plus tard des cancers du col de l’utérus, prenant le contre-pied du HCSP qui est une instance d’expertise et de conseil pour le gouvernement en matière de santé publique.

La méfiance de la population face aux vaccins en général est passée de 10% en 2005 à 40% en 2010, selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Le Figaro

Publié le 24 mars, 2015 dans France, Santé, Vaccins.

Publicité

Commentaires (3)

 

  1. tapagenocturne dit :

    Rien à voir avec les vaccins mais indirectement, hum. J »ai reçu un email de la fondation Pasteur , pour alimenter la recherche à propos de l’ulcère de Burulli. Bref, après leur avoir envoyé l’article complet lu à ce propos dans la revue Nexus, dans lequel il est mentionné que la cause de la maladie avait été découverte, et un traitement efficace et peu cher (avec de l’argile), lequel traitement permettait de tuer la bactérie responsable de la maladie, d’une part, et de cicatriser les plaies, d’autre part. Je n’ai pas eu de réponse de la part de Pasteur. Il faut dire qu’ils ont besoin d’argent pour trouver le moyen de combattre cette maladie. M’enfin, pour les vaccins c’est un peu le même topo et si l’on cherche un peu on s’aperçoit que les mensonges des labos ont été érigés en vérité que chacun ou presue gobe. Miam miam.

  2. valdo dit :

    La France est le pays ou l’on ce fait le plus vacciné contre le tétanos
    La France est le pays ou l’on compte le plus de décès du tétanos…
    A vous de juger…

  3. Elégant dit :

    La méfiance de la population face aux vaccins en général est passée de 10% en 2005 à 40% en 2010, selon l’Inpes.

    Sur le même plan, la méfiance de la population face aux politiciens est passée à 50% en 2015.

    Ne sachant pas quel sont, des vaccins ou des politiciens, les plus dangereux, je ne ferai, pour le moment, aucun commentaire.

Laissez un commentaire

*