Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Russie signe un traité d’alliance avec l’Ossétie du Sud

La Russie signe un traité d’alliance avec l’Ossétie du Sud

faux-poutine

La Russie renforce son emprise sur la région séparatiste géorgienne d’Ossétie du sud. Présent à Moscou, le dirigeant ossète Leonid Tibilov a signé un accord ce mercredi 18 mars avec le président russe Vladimir Poutine.

Selon les termes de l’accord, la Russie allouera environ 15 millions d’euros, en 2016, à l’Ossétie du Sud. Ce n’est pas négligeable pour la petite région séparatiste, d’une surface de seulement 3 000 km carrés et avec 50 000 habitants. Le rapprochement entre la Russie et l’Ossétie du Sud comprend des volets économiques et sociaux mais aussi une coopération militaire.

De toutes façons, Moscou maintient plusieurs milliers de soldats sur ce territoire, depuis sa guerre contre la Géorgie, en 2008. A Tbilissi, de hauts responsables géorgiens ont critiqué l’accord, similaire à celui signé en novembre dernier avec l’autre république séparatiste géorgienne, l’Abkhazie. La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a dit de son côté, que l’accord représentait une nouvelle étape qui va à l’encontre des efforts pour la sécurité et la stabilité dans la région.

Hasard du calendrier ou pas, la signature de l’accord entre la Russie et l’Ossétie du Sud a eu lieu un an jour pour jour après la signature par le président Vladimir Poutine, du traité d’intégration de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie. La tentation expansionniste du Kremlin est des plus explicites.

RFI

Publié le 19 mars, 2015 dans Nouvel Ordre Mondial, Politique & Loi, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*