Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

« Starry Eyes » : Un film sur l’élite occulte hollywoodienne et son véritable fonctionnement

« Starry Eyes » : Un film sur l’élite occulte hollywoodienne et son véritable fonctionnement

[Article de Vigilant Citizen traduit par le webmaster de nouvelordremondial.cc]

Starry Eyes est un film d’horreur basé sur une actrice en difficulté qui est confondue avec l’élite hollywoodienne. Tout au long de la métamorphose du caractère principal, le film décrit comment fonctionne véritablement l’univers du divertissement: via des rituels, des sacrifices sanglants, et des initiations occultes.

se1

Attention : Cet article contient une dose colossale de spoilers et de sujets qui peuvent potentiellement vous perturber.

Starry Eyes est un film d’horreur typique: effrayant, sanglant et dégoûtant. Mais la partie la plus inquiétante de ce film n’est pas le gore et la violence: C’est le fait qu’il y a une part de vérité dedans, une sombre vérité que beaucoup d’entre nous préfèrent ignorer. Le film est un condensé de tout cela, en pleine poire, tandis qu’il décrit graphiquement toutes les conséquences horribles. Starry Eyes met en avant le côté sombre et dépravé de l’industrie du divertissement et les motivations des malades qui la régissent. Il présente aux téléspectateurs l’obsession de l’élite quant à l’exploitation sexuelle, les sacrifices rituels sanglants et sataniques, alors qu’ils se prélassent dans la richesse et l’admiration du public.

Alors que beaucoup perçoivent Starry Eyes comme un pur film de science fiction se focalisant sur le désespoir des artistes affamés, ceux qui « savent » se rendent compte que l’horreur du film est basée sur des faits. Le film décrit assez fidèlement le processus des niveaux supérieurs de l’industrie du divertissement où l’abus, l’exploitation, le contrôle de l’esprit, les rituels occultes, et le sang des sacrifices se transforment en marionnettes artistiques traumatisées. Regardons Starry Eyes et comment il dépeint l’industrie du cinéma.

Une serveuse fatiguée de servir

Sarah Walker est votre wannabe actrice typique avec des problèmes d’argent qui vit à Los Angeles en quête de devenir une super star d’Hollywood. Pour pouvoir payer ses factures, elle sert des tables dans un restaurant local, un travail qu’elle déteste clairement.

se2

Sarah travaille à Big Taters, un restaurant où les serveuses portent des uniformes ridicules et chantent des chansons stupides aux clients.

Au grand dam de son patron, Sarah ne se concentre pas sur son travail, mais est constamment après son téléphone en rapport à des rappels de sociétés de production. À la maison, Sarah reçoit un appel intrigant pour un casting en ligne.

se3

Le casting est pour un film appelé The Silver Scream. Tout au long du film, la société de production insiste que l’actrice « soit véritablement elle. » Aveuglée par l’ambition et prête à faire n’importe quoi pour devenir une star, son véritable soi est plutôt moche… et il deviendra encore plus moche.

Pendant l’audition, les actrices en herbe candidates pour le rôle principal sont toutes traitées comme des ordures, et la plupart d’entre elles partent les larmes aux yeux. Même en s’y mettant à fond, Sarah peine également à impressionner le jury qui n’hésite pas à lui faire sentir qu’elle est une personne sans talent. Sarah se précipite alors dans les toilettes les plus proches où elle perd complètement la tête.

se4

Chaque fois que Sarah est confrontée à un échec, elle arrache une poignée de cheveux de son cuir chevelu. Les cheveux de Sarah deviendront, au fur et à mesure que le film avance, un symbole de sa transformation d’une femme lambda en une marionnette sans âme de l’industrie.

Alors qu’elle sort des toilettes, Sarah rencontre un des membres du jury qui a été impressionné par cette exhibition inquiétante de rage et d’auto-mutilation. Elle est ramenée à la salle d’audition, mais on ne lui demande pas de lire des lignes. Ils veulent la voir en pleine crise de rage à nouveau. Bien que Sarah est réticente à l’idée de s’arracher les cheveux pour le plaisir d’autrui, on lui dit: « Vous avez toute mon attention » et il lui est rappelé le fait qu’un million d’autres jeunes femmes pourraient facilement prendre sa place. Tout au long du film, il est sans arrêt rabâché à Sarah qu’un million de femmes font la queue pour sa place et qu’être sous les projecteurs des producteurs tout-puissants, peu importe combien ils sont étranges et font des demandes dégradantes, est un privilège rare. À ce stade, le jury veut seulement la voir s’arracher les cheveux, et rien d’autre. Donc, Sarah le fait.

se5

Sarah s’arrache les cheveux pour le jury. La société de production n’est pas intéressée par le talent. Ils veulent tomber sur une femme qui a ce « quelque chose » de spécial en elle. Ce désespoir malade qui peut être exploité dans le futur.

L’audition s’arrête rapidement d’être en quête de trouver la bonne actrice pour le rôle d’un film, et se transforme en spectacle de dégradation extrême et de soumission, un prélude qu’elle doit subir pour être initiée dans le cercle de l’élite occulte. Bien que l’audition a pris fin avec Sarah prise de convulsions à terre sous les yeux froids du jury, Sarah quitte le bâtiment en se sentant heureuse : Elle a attiré l’attention du jury sur elle. Elle obtient un rappel et le processus de transformation commence vraiment.

Deuxième Audition

Bien qu’elle est traitée avec mépris par la société de production, Sarah est contente d’obtenir une deuxième audition. Il lui a été rapporté que la seule raison pour laquelle elle a obtenu une deuxième audition était grâce à son exhibition d’arrachage de cheveux, et rien d’autre. Une fois de plus, ils mettent l’accent sur le fait que ce n’est pas une question de talent, mais sur ce qu’elle est prête à faire pour être une star.

se6

Lors de la deuxième audition, les choses sont très différentes. Elle entre dans une pièce avec des projecteurs pointés sur elle.

Lors de la seconde audition, Sarah porte une robe de couleur pâle, qui symbolise son état de pureté / d’innocence. Nous verrons plus loin que le film suit exactement le même code de couleur que nous voyons dans d’autres clips de musique et de films analysés sur Vigilant Citizen : Le blanc (ou une couleur pâle) symbolise la pureté / l’innocence, le rouge représente la transformation / le sacrifice, et le noir est réservé à l’initiation. D’innombrables artistes féminins sont apparus dans des vidéos qui racontent symboliquement la narration du « Good Girl Gone Bad » [La Gentille Fille Devient Mauvaise] et elles passent toutes par cette succession de couleurs. Starry Eyes est un peu comme les coulisses de ce qu’il se passe véritablement lors de cette métamorphose.

Les individus présents demandent immédiatement à Sarah de se déshabiller entièrement, alors qu’elle entre dans la pièce sombre pour sa deuxième audition, bien que le rôle n’exige pas de nudité. Encore une fois, ce n’est en rapport à un rôle, c’est quelque chose qui va au delà de tout cela. Cette jeune femme va être initiée à l’élite occulte.

On lui dit:

« Laisse toi aller. Si tu ne peux pas te laisser aller comment peux-tu te transformer en quelque chose d’autre?

La lumière commence alors à clignoter et Sarah semble subir un processus similaire à celui du contrôle mental et de possession démoniaque. A chaque fois que le voyant clignote, Sarah est soit en train de faire une grimace démoniaque ou en train de ressentir du plaisir physique.

se7

Pendant un quart de seconde, on peut voir cette chose apparaitre à l’écran tandis que les projecteurs clignotent. Plus loin dans le film on aperçoit ces mystérieux personnages à capuches dans les rituels occultes de la société de production.

A la fin du processus, Sarah est complètement exténuée. Elle remarque alors le pendentif autour du cou d’un des membres de la société.

se8

L’individu porte un pentagramme avec une ligne passant à travers.

Pour faire bref, ce n’était pas une audition, c’était une session de contrôle mental hypnotique mixée avec un rituel occulte. Bienvenue à Astraeus Pictures.

Astraeus Pictures

Quand Sarah raconte à ses amis qu’elle a été auditionnée par Astraeus Pictures, il lui est rapporté qu’ils sont « légitimes » et que c’est « une affaire en or ». En d’autres mots, c’est l’une de ces sociétés de production qui a énormément de succès. Le symbolisme associé à Astraeus Pictures nous présente subtilement les véritables forces derrière l’industrie du film.

Premièrement, Astraeus est le nom d’un Titan dans la mythologie Grecque et est généralement connu pour être le dieu du crépuscule. Comme vous le savez déjà, le crépuscule est ce qui précède la nuit noire … de la même façon que la société de production amène les ténèbres au monde.

Le logo d’Astraeus est également très révélateur : c’est la moitié de l’hexagramme unicursal.

unicursal

A gauche: Le logo d’Astraeus Pictures. A droite: Un hexagramme unicursal complet.

L’hexagramme unicursal est un symbole important dans la magie rituelle et les sociétés secrètes occultes. C’est aussi le symbole principal associé à la philosophie d’Aleister Crowley : la Théléma.

L’hexagramme unicursal est appelé ainsi car il peut être tracé d’une seule ligne, c’est à dire, d’un seul mouvement continu. C’est très important lors de la formation de représentations dans les rituels magicks, où une ligne continue est préférable à un mouvement interrompu.

Le symbole a été inventé par la Golden Dawn, et a plus tard été adapté par Aleister Crowley en tant que dispositif à signification personnelle. Il est souvent porté par les thélémites comme signe d’identification et de reconnaissance religieuses.
– Symbol Dictionary, Unicursal Hexagram

De nos jours, la Théléma est enseignée par une société secrète qui est extrêmement influente dans l’industrie du divertissement : l’Ordo Templi Orientis (O.T.O.). C’est l’une des principales forces occultes derrière Hollywood. L’O.T.O. est aussi subtilement mentionné dans un autre film, Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick (Lisez cet article pour en savoir plus).

Un morceau principal des enseignements de l’O.T.O. est la « Sex Magick », et nous en sommes définitivement témoins dans Starry Eyes.

La Métamorphose

Après une seconde audition réussie (qui était en rapport à elle se tenant debout, nue et face à une force maléfique), Sarah obtient le privilège ultime: Une rencontre avec le producteur. Avant de quitter son appartement, le film met l’accent sur la robe rouge qu’elle porte: Tous ses amis la commentent, l’un d’eux ajoute même que « ça fait un peu trop. »

se9

Dans les codes de couleurs de l’élite occulte, le rouge signifie l’agitation, la métamorphose et le sacrifice. La robe indique que ce rendez-vous est une autre étape de son initiation.

Lors du rendez-vous, le producteur d’Astraeus Pictures dit à Sarah ce que tous les producteurs disent à des jeunes femmes influençables quand ils veulent les piéger dans un contrat où elles vendent leurs âmes:

« Nous passons des auditions à beaucoup de jeunes femmes dans ce bâtiment, mais très peu arrivent jusque dans cette pièce. Des noms très célèbres sont arrivés jusqu’ici, il y a très longtemps. »

Cela implique que la manière de fonctionner de l’élite hollywoodienne est ainsi depuis des décennies.

« Le rôle de Céleste est très important pour une jeune actrice qui n’a aucun autre grands rôles rattachés à son nom. Votre visage sera sur un poster, un poster sur un mur, un mur dans un lobby, un lobby dans un cinéma, un cinéma avec un chapiteau. »

Pour une femme qui travaille à Big Taters, entendre ces mots est tout ce qu’elle a attendu toute sa vie entière, et le producteur le sait pertinemment. Il la touche ensuite de façon inappropriée et les choses deviennent sérieuses.

se10

Quand le producteur met ses mains sur la robe de Sarah, elle a un avant-goût de la rançon du succès.

Lorsque Sarah tente de l’arrêter en lui demandant s’il veut entendre quelques lignes, il répond:

Sarah, CELA est l’audition. Vous êtes aux portes. Tout ce dont vous avez besoin est que je les ouvre pour vous.

A nouveau, personne n’est intéressé par les talents d’actrice de Sarah. « L’audition » est encore une fois une forme dégradante de soumission corporelle. Sarah refuse les avances et s’échappe de la pièce à toute vitesse.

Son retour sur Terre est cependant extrêmement difficile. Elle doit supplier son patron pour ravoir son travail à Big Taters, et par coïncidence, on lui dit qu’un million de filles rêveraient d’avoir le travail de serveuse. Elle regrette ensuite de s’être échappée du bureau du producteur et commence à considérer rationnellement à accomplir l’impensable:

« J’ai de toute façon l’impression de déjà vendre mon âme. Donc autant le faire pour quelque chose que j’aime. »

L’Initiation

Sous l’emprise des drogues et, depuis la deuxième audition, avec quelque chose de malsain en plein essor à l’intérieur d’elle, Sarah décide de retourner voir le producteur. Lors de cette réunion, elle porte une autre robe symbolique.

se11

Lors de son deuxième rendez-vous avec le producteur, Sarah porte une robe noire. La gentille fille est devenue mauvaise.

Quand Sarah est confrontée au producteur, elle réalise que ce n’est pas juste à propos de « coucher avec lui » pour son propre plaisir pervers personnel. Il y a une dimension métaphysique associée au processus. C’est à propos de se soumettre et d’être initiée à un ordre occulte via un rituel. Quand Sarah se met à genoux devant le producteur, il dit:

«Voulez-vous renoncer à vos yeux pour une nouvelle paire d’yeux, des yeux qui peuvent voir avec notre vision? Voulez-vous renoncer à votre corps pour devenir un récipient de notre voix, ma voix? Allez-vous renoncer à votre ancienne vie pour une nouvelle vie glorieuse? »

Tout le processus complet de transformation qui fait d’un artiste lambda un « pantin illuminati » mature est résumé dans ce serment. En « renonçant » à ses yeux pour une nouvelle paire, Sarah renonce à sa capacité de percevoir la réalité pour seulement voir ce que « eux » veulent qu’elle voit. Est-ce la raison pour laquelle tous ces pantins de l’industrie se cachent l’oeil dans d’innombrables photos? En renonçant à son corps pour devenir le récipient de leurs « voix », elle renonce volontairement à toutes sortes de valeurs fondamentales et à l’intégrité artistique quelle aurait pu avoir pour devenir une coquille vide qui ni plus ni moins fait passer les messages de l’élite. Finalement, en renonçant à son ancien style de vie, elle efface complètement son soi passé pour une autre persona alternative, une création artificielle qui est complètement programmée par l’élite.

Pour couronner le tout, Sarah répond « oui ». Elle s’adonne ensuite à satisfaire les plaisirs du producteur, et les choses deviennent encore plus étranges.

se12

Tandis que le producteur maintient fermement la tête de Sarah, on aperçoit un pentagramme sur sa main. Ce qui indique l’importance ritualiste du geste de soumission.

Regardant vers le ciel avec un regard de fou dans ses yeux, le producteur dit :

« La porte est ouverte Sarah. Tout ce que tu as à faire est de te diriger à l’intérieur. Tue ton ancien toi, Sarah. »

Le mot « porte » a une connotation spirituelle alors que Sarah s’ouvre à ce qui plus tard apparaitra être une possession démoniaque.

se13

Le Sacrifice

Les jours qui suivent l’inquiétant rituel sont extrêmement douloureux pour Sarah. Elle est prise de convulsions violentes et se sent comme si elle était sur le point de mourir. Elle perd aussi constamment ses cheveux qui, comme indiqué précédemment, représentent son véritable soi.

se14

Sarah est en train de devenir le pire cauchemar d’une wannabe actrice obsédée par son image corporelle. Ce changement physique représente l’excrétion de son soi intérieur, la totalité de son âme.

Alors qu’elle souffre et qu’elle décrépite en elle, Sarah reçoit la visite de quelqu’un d’Astraeus, qui lui montre une vision.

se15

Elle se voit en tant que célébrité, habillée comme si elle se tenait sur le tapis rouge des Oscars, complétée d’un pentagramme autour de son cou, signe indiquant qu’elle est un pantin de l’industrie.

Quand cette vision disparait, elle est toujours prise de douleurs, et est plus laide que jamais. Elle reçoit ensuite un coup de fil du producteur qui lui dit:

« Tu peux être enterrée sous terre et être oubliée pour toujours ou bien tu peux renaître. T’attendais-tu à ce que cela soit sans souffrance, que ce serait facile, que tu te réveillerais un bon matin avec tout ce que tu as toujours désiré présenté devant toi? Je te l’avais dit Sarah, accomplir ses rêves exige des sacrifices. Et nous aussi. »

Sarah ne doit pas seulement sacrifier sa propre âme pour devenir « l’un d’entre eux ». Ils exigent un sacrifice sanglant. Sarah se met donc à tuer tous ses amis dans une affaire d’une extrême violence. Lorsque l’acte est accompli des hommes en robes apparaissent immédiatement et la conduisent au rituel final.

La Renaissance

Après le sacrifice sanglant, un groupe de puissants magnats hollywoodiens se réunissent pour le rituel de célébration de la renaissance de Sarah.

se16

Rassemblés en cercle, les hommes et les femmes « respectables » répètent « Hail Astraeus » tandis que Sarah est enterrée sous le pentagramme.

Le concept de mort symbolique et de renaissance est d’une importance capitale dans les sociétés secrètes occultes. Dans la plupart des cercles ésotériques depuis l’antiquité, les candidats à l’initiation doivent passer à travers une phase de « mort symbolique » où ils sont plongés dans l’obscurité pour « naître à nouveau ». Ce concept est aussi central dans le Christianisme alors que Jésus Christ ressucite après avoir passé trois jours dans un tombeau. L’histoire de Jonas surgissant de la grande baleine fait également partie de la littérature Juive et Musulmane. Cependant, dans le cas d’Astraeus Pictures, l’initiée n’est pas au seuil d’un éveil spirituel important, elle est juste un pantin qui a été piégé dans un rituel Satanique au profit des appétits de ses maitres. L’élite puise dans les anciens archétypes puissants et les corrompent pour satisfaire leurs propres fins malveillantes.

Tandis que le rituel se termine, les producteurs crient « Elle est prête à se transformer! ». Le jour d’après, Sarah est née à nouveau.

se17

Sarah surgit de la terre complètement nue, comme un bébé nouveau-né. Elle est aussi complètement chauve, ce qui indique que son ancien soi est définitivement parti.

se18

La transformation de Sarah est si complète qu’elle a même un nouvel anniversaire.

se19

De retour chez elle, la colocataire de Sarah la découvre dans son lit avec une petite bougie flippante allumée tel un sanctuaire en hommage à toutes les stars de cinéma qui ont du passer par la même « transformation » qu’elle.

La colocataire remarque que les yeux de Sarah ont changé. Elle a désormais une nouvelle paire d’yeux qui voit de la même façon que l’élite. Sarah dit à sa colocataire « les choses ont changé pour moi » et la tue, elle représentait les seuls restes de sa vie passée. Sarah ouvre ensuite le cadeau d’anniversaire de la part d’Astraeus.

se20

Dans la scène finale du film, Sarah porte la perruque qu’elle a reçu en tant que présent. Elle représente sa fausse nouvelle personnalité. Elle met aussi le pentagramme sous la forme d’un pendentif autour du cour, signe qu’elle est une initiée de l’industrie des stars.

Pour conclure

Si vous avez lu les derniers articles sur Vigilant Citizen, vous avez probablement réalisé que Starry Eyes englobe pratiquement tout ce qui a déjà été traité sur ce site. En décrivant la transformation de Sarah aux mains de l’élite hollywoodienne, le film montre sur les écrans la véritable nature de ceux qui contrôlent l’industrie du divertissement … et le monde. En affichant clairement le mépris total de l’élite pour l’individu lambda et son obsession pour les rituels corrompus, l’exploitation, la soumission, la dégradation et les sacrifices sanglants, le film expose le « véritable soi » de l’industrie, de la même manière que Sarah expose son vrai soi aux producteurs.

Source: Vigilant Citizen, le 2 Mars 2015


Publicité

Laissez un commentaire

*