Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’immense nuage « qui ne devrait pas exister » sur Mars

L’immense nuage « qui ne devrait pas exister » sur Mars

mars

Les premiers astronomes amateurs ayant observé le phénomène ont d’abord cru à une poussière sur le télescope. En mars 2012, une immense tempête de sable, ou de très gros nuages au choix, était observée pendant plusieurs jours dans l’hémisphère Sud de la planète Mars. Vraiment immense: si ce genre de tempête atteint péniblement 1,6km de haut sur Terre, celle-ci dépassait carrément les 200km. Et a surpris tout le monde, surtout quand elle s’est répétée un mois plus tard. Au point qu’une équipe d’astronomes s’est emparé du sujet pour tenter d’y apporter une explication.

Après des mois de travaux, les chercheurs, dirigés par Agustin Sanchez-Lavega de l’université du Pays basque, ont publié lundi leurs conclusions dans la revue Nature. Et leur résultat interpelle: ce nuage martien ne devrait pas exister.

Conclusion: on ne sait pas

En fait, les scientifiques ont deux théories sur la nature du phénomène. Il pourrait s’agir d’une tempête non pas de sable, mais de particules d’eau ou de dioxyde de carbone glacées. Problème: si ces tempêtes sont fréquentes sur Mars, elles n’ont jamais été observées à cette altitude. Et pour cause: d’après ce que l’on sait de l’atmosphère martienne, il est physiquement impossible que ces gros nuages dépassent les 100km d’altitude. «A 200km, nous ne devrions observer aucun nuage, l’atmosphère ne le permet pas. Que l’on en ait observé un pendant 20 jours au total est très surprenant», commente sur le site de la BBC Antonio Garcia Munoz, de l’Agence spatiale européenne.

Seconde solution: le phénomène pourrait être une aurore martienne –l’équivalent de nos aurores boréales — très brillante. Très, très brillante. Car pour le Dr Garcia Munoz, cette aurore serait 1.000 fois plus forte que la plus brillante des aurores martiennes recensées. «L’idée d’une aurore ne repose sur aucune preuve», tranche l’astronome Nicholas Heavens, de l’université Hampton, auprès de Nature. Seconde impasse.

Si les chercheurs ont choisi de publier ces résultats un peu bancals, c’est aussi pour inviter la communauté des astronomes à chercher à son tour une réponse au mystère. Car si l’une de leurs deux théories est juste, cela signifie qu’on se fait une idée assez erronée de l’atmosphère martienne. Et si elles sont fausses, cela veut dire qu’on a encore beaucoup de choses à découvrir sur la Planète rouge. Il faudrait s’activer: pour rappel, les premiers humains pourraient fouler le sol martien dans moins de dix ans

20minutes

Publié le 19 février, 2015 dans Astronomie, Espace, X Files & Paranormal.

Publicité

Laissez un commentaire

*