Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Alain Bauer : « 1/10e des cadres de la police appartient à la franc-maçonnerie »

Alain Bauer : « 1/10e des cadres de la police appartient à la franc-maçonnerie »

Le patron de la Police Judiciaire parisienne, Bernard Petit, a été mis en examen jeudi pour violation du secret de l’instruction. Alain Bauer, criminologue et ancien maître du Grand Orient de France, nie que Bernard Petit soit franc-maçon et explique que cette tradition d’appartenance de la police est « aujourd’hui extrêmement réduite ».

fm

Le directeur de la police judiciaire parisienne, Bernard Petit, a été mis en examen jeudi soir pour violation du secret de l’instruction et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer ses fonctions. Alain Bauer, criminologue, spécialiste des questions de sécurité, également maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003, explique avoir déjà rencontré le directeur de la police judiciaire parisienne. « Bernard Petit a des liens avec moi parce que je suis criminologue et que c’est mon métier, mais ce n’est pas un intime. Il n’est pas franc-maçon, pas plus d’ailleurs qu’aucun des mis en cause. Le grand maître du Grand Orient a fait vérifier et nous assumons quand il y a des corrompus. Aucun d’entre eux n’est ou n’a été au Grand Orient. »

Si l’on en croit certains, un quart des policiers seraient affiliés à une loge maçonnique. C’est inexact, répond Alain Bauer. « C’est en général un cinquième des commissaires et cela est du à une tradition simple : la maçonnerie impériale a fait en sorte que tous les hauts cadres de l’administration de l’Etat aient eu une sorte d’obligation d’appartenance, un peu comme en Grande-Bretagne. » Une tradition aujourd’hui extrêmement réduite, affirme Alain Bauer. « Il doit y avoir, peut-être, un dixième des cadres de la police qui appartiennent à une des nombreuses loges disponibles. »

Dans cette affaire, il n’y a pas de sujet politique ou maçonnique dans cette affaire, estime-t-il. « Il y a plus que de l’imprudence dans l’art et la manière dont des policiers ne savent pas gérer leurs téléphones, leurs amitiés et leur entourage. …

Source: Franceinfo

Publié le 7 février, 2015 dans Franc Maçonnerie, France, Justice & Forces de l'ordre.

Publicité

Laissez un commentaire

*