Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Pape François perd ses mots alors qu’une enfant lui demande : « Pourquoi Dieu permet que tant d’enfants souffrent? »

Le Pape François perd ses mots alors qu’une enfant lui demande : « Pourquoi Dieu permet que tant d’enfants souffrent? »

pape-manilles

Manilles, Philippines – Le pape François a embrassé chaleureusement une enfant qui vivait dans les rues, réconfortant la petite subjuguée par les émotions après qu’elle a demandé: « Pourquoi Dieu permet que tant d’enfants souffrent? »

La fille, Glyzelle Palomar, 12 ans, était l’une des quatre jeunes personnes qui ont parlé à la réunion du pontife avec des jeunes à l’Université de Sto. Tomas dimanche matin. Un service d’une fondation qui aide les enfants SDF, Glyzelle a commencé par expliquer au pape le nombre d’enfants abandonnés par leurs parents qui finissent dans la prostitution.

Puis elle lui demanda: « Bakit po pumapayag ang Diyos na may ganitong nangyayari dahil walang kasalanan ang mga bata (Pourquoi Dieu autorise cela à arriver à des enfants innocents)? »

C’est aussi loin qu’elle a pu aller avant d’éclater en sanglots.

Tandis qu’elle et son compagnon Jun Chura, 14 ans, qui a parlé avant elle, s’approchèrent du pape pour recevoir sa bénédiction, François a tiré la jeune fille vers lui et lui fit un calin.

Le pape François a répondu plus tard dans son homélie qu’il a fallu que Glyzelle « pose une question à laquelle il n’y a pas de réponse … Pourquoi les enfants souffrent? » Le Pape a tellement été ému par la question qu’il a abandonné une homélie prévue.

Il a exhorté les gens à suivre l’exemple et le courage de Glyzelle, « apprendre à pleurer », notant que « c’est seulement quand Jésus pleurait qu’il a appris ce qui se passait dans nos vies. »

« Certaines réalités de la vie, ne sont vues que par des yeux noyés par des larmes, » a t-il dit.

Le pape fit un calin aux anciens enfants SDF. François a dit à la foule que « les réalités sont supérieures aux idées », et, revenant en arrière quant à la question de Glyzelle, il a déclaré: « vos réalités sont supérieures au papier en face de moi. » (…)

InterAksyon, le 18 Janvier 2015

Rappel : Des enfants ont été enfermés dans des cages et enchainés pour la prochaine visite du Pape aux Philippines

Publié le 19 janvier, 2015 dans Christianisme, Monde, Religions & Mythologies, Vidéos.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Le_civilisateur dit :

    Dieu est une impasse , l’homme cherche , à besoin d’une raison qui justifie son existence

    Il ne peut pas, ne rien avoir au delà de notre conscience comme un vide infini sans commencement ni fin , sans aucun but sans aucune raison cela n’aurait aucun sens ce serait terrible d’être et d’avoir toujours été abandonné livré à soit même…

    alors l’esprit à besoin d’une frontière , étant dépassé par la notion d’éternité et d’infini il bug !

    Il crée une limite un repère qui le rassure, il n’est plus seul dans cette immensité froide et obscure.
    Aux frontières de notre imagination il y a un monde meilleur , il y a la promesse.

    Il y a le paradis !

    Et quand un enfant naît séropositif d’un viol pour être abandonné ensuite il ne faut pas s’inquièter car il y a dieu…

Laissez un commentaire

*