Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le baril de pétrole est passé sous la barre des 50 dollars

Le baril de pétrole est passé sous la barre des 50 dollars

Le baril de pétrole brut léger est passé sous la barre hautement symbolique des 50 dollars ce lundi à New York, pour la première fois depuis mai 2009, sous l’effet d’une production élevée en Irak et en Russie et des inquiétudes sur l’excès d’offre.

Vers 17h30, le prix du baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en février est descendu jusqu’à 49,95 dollars, un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis le 1er mai 2009, avant de remonter autour de 50,20 dollars quelques instants après.

Production record en Russie

« Ce sont toujours les mêmes éléments qui tirent les cours vers le bas, en premier lieu aujourd’hui les annonces d’une production à un haut niveau en Russie et en Irak ». En Russie, la production de pétrole a atteint un record en décembre, selon des analystes. « Nous nous attendons à ce que la production (de pétrole et de gaz) russe atteigne 10,9 millions de barils par jour en 2014, en hausse de 0,5% par rapport à 2013 », ont noté les analystes de JBC Energy.

De leur côté, les exportations irakiennes de pétrole ont atteint en décembre leur plus haut niveau depuis 1980, même si la chute des cours du brut a fait baisser les recettes du pays par rapport aux mois les plus récents, selon le porte-parole du ministère du Pétrole Assem Jihad. (…)

via Le Figaro

Publié le 6 janvier, 2015 dans Etats-Unis, La Bourse & L'Economie, Mondialisation.

Publicité

Commentaires (2)

 

  1. nimportequoi dit :

    en 2009 , ce type de senario aurait entraine une chute brutal du cac sous les 3000 pts , et aujourd hui la situation est pire, les etats encore plus endettés la grece qui risque de quitter l euro en laissant une ardoise de plusieurs milliards a touts les pays qui lui ont pretés , le chomage ne cesse d augmenter , une crise contre la russie est de plus en plus inevitable , et la bourse se porte bien comme si de rien n ‘etait le dow jones est a ses plus hauts niveaux … c est vraiment nimporte quoi la bourse ; manipulé par des hedges funds peu scrupuleux qui n en ont rien a faire de la situation mondiale , ce qui les interesse ce sont leur petits benefices

  2. Ness dit :

    Bonjour,

    Il faudrait aussi lier la baisse actuel du pétrole à la baisse des autres matières premières qui n’ont cessé de baisser depuis 2011. Donc la baisse actuelle du pétrole n’est qu’une correction. Effectivement les causes d’une baisse comme soulignés dans cet article sont aussi présents.

Laissez un commentaire

*