Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Bep Kororoti : dieu céleste et ancien guerrier spatial qui rendit un jour visite à la Terre

Bep Kororoti : dieu céleste et ancien guerrier spatial qui rendit un jour visite à la Terre

Des natifs de la jungle amazonienne, les indiens Kayapos, qui vivent dans l’état de Pará au nord du Brésil, possèdent des légendes détaillées sur les visiteurs du ciel qui ont apporté à leur peuple sagesse et connaissances.

Ils vénéraient en particulier l’un de ces enseignants célestes. Son nom était Bep Kororoti, ce qui en langue Kayapo veut dire « Guerrier de l’Univers ».

Selon les Kayapos, des dieux sont venus du ciel et sont descendus sur Terre à des époques très reculées quand les humains se comportaient encore comme des animaux.

cosmonautes

Les dieux du ciel ont enseigné au peuple l’agriculture, la médecine, l’astronomie et les ont instruits sur les questions du quotidien.

Un jour, un puissant grondement se fit entendre dans les montagnes de Pukato-Ti, et de là un être bizarre descendit sur Terre. Son nom était Bep Kororoti et c’était un être qui possédait un véhicule volant qui pouvait tout détruire sur son passage.

Il était dit que ses armes étaient si puissantes qu’elles pouvaient transformer les arbres et les pierres en poussière. Il n’est pas surprenant que les manières agressives de ce guerrier aient terrifié les indigènes primitifs, qui ont même essayé au début de combattre l’intrus extraterrestre.

Leur résistance fut cependant inutile.

Chaque fois que leurs armes touchaient les habits de Bep Kororoti, les gens s’effondraient sur le sol.

Le temps passant, l’attitude des gens envers l’étranger du ciel changea radicalement. Il n’était pas seulement beau, il était aussi exceptionnellement généreux. Les habitants du lieu se mirent bientôt à s’y attacher énormément. Il les divertissait avec ce qu’ils appelaient la magie et il leur était très utile.

Selon la légende des Kayapos – racontée de père en fils depuis des millénaires – Bep Kororoti créa une école où il enseigna aux hommes des villages de nombreuses choses pratiques, utiles et importantes pour leur vie quotidienne.

Il arrivait à l’occasion qu’un élève néglige ses leçons et n’assiste pas au cours. Bep Kororoti enfilait alors toujours sa tenue spéciale qui l’aidait instantanément à localiser l’élève manquant. Personne ne pouvait se cacher ou échapper à Bep Kororoti et en essayant, on se retrouvait paralysé par un faisceau lumineux. Une autre caractéristique inhabituelle du visiteur de l’espace était qu’il n’avait pas besoin de se nourrir.

cosmo1

Il ne buvait ni ne mangeait. Un jour quelque chose de mystérieux se produisit. Bep Kororoti disparut soudainement. Quand il revint, il était terriblement en colère, il criait très fort. Il était furieux car l’un de ses appareils manquait. Les habitants voulurent l’aider à trouver l’objet, mais ils n’avaient aucune idée de l’endroit où chercher. Quand ils approchèrent de leur maître, son corps se mit à trembler et ceux qui le touchaient tombèrent inconscients sur le sol.

« Joao Americo Peret, l’un des plus remarquables spécialiste des indiens, a publié récemment des photos des indiens Kayapos dans leur tenue rituelle, photos prises en 1952, longtemps avant le premier vol dans l’espace de Gagarine… » Il semble important de souligner de nouveau que Peret a pris ces photos en 1952 à une époque où les tenues et l’équipement des astronautes ne nous étaient pas encore familiers à nous européens, encore moins à des indiens en pleine nature !… Youri Gagarine a été placé pour la première fois en orbite autour de la terre dans son vaisseau Vostok en avril 1961… L’imitation des combinaison spatiales en paille des Kayapos se passe de commentaire, sauf que ces ‘habits rituels’ sont portés lors des fêtes par les hommes de cette tribu depuis des temps immémoriaux, selon Peret… » écrivait Erich von Daniken dans « L’or des Dieux ».

cosmo2
Photo de 1952

Comme toujours, tout a une fin et la visite sur Terre ne fit pas exception. Un jour, Bep Kororoti décida de repartir vers sa patrie céleste. Les habitants tentèrent bien de le convaincre de rester avec eux, mais leurs efforts furent vains. Accompagné de tonnerre et de poussière, Bep Kororoti décolla vers le ciel.

« Bien qu’il ne soit jamais revenu, le peuple continua à vénérer et honorer son grand visiteur de l’univers. La découverte du culte de Bep Kororoti, il y a plus de 20 ans, fut un événement qui fit l’objet d’une attention internationale. Elle se produisit lorsque de jeunes indiens furent emmenés pour la première fois à Rio de Janeiro pour découvrir et explorer le monde de l’homme blanc. Ils furent conduits à différents endroits et observèrent tout tranquillement et avec attention.

Le voyage donna l’opportunité d’un échange culturel. Au début, il n’y eut pas de réactions, mais quand les indiens arrivèrent à une exposition intitulée Apollo 11, quelque chose se produisit. Les jeunes indiens virent un mannequin habillé en astronaute et devinrent tout excités.

cosmo3

Ils commencèrent à se diriger vers le mannequin en criant « C’est lui ! C’est celui qui est venu à notre rencontre ! » Cet incident confirme la théorie des anciens astronautes. Bep Kororoti n’était pas seulement habillé comme un astronaute. C’était un ancien astronaute.

Des habitants de la jungle brésilienne n’auraient jamais appelé leur visiteur astronaute. Comment l’auraient-ils pu ? Ils ne savaient pas ce qu’était un astronaute. Ils n’avaient jamais vu une telle personne auparavant. Ils firent donc exactement la même chose que d’autres cultures anciennes, ils en firent un dieu… » écrivait Ellen. Lloyd dans « Voix des temps légendaires ».

**************

Vidéo des danses rituelles des indiens kayapos en souvenir de Bep Kororoti :

Traduction d’Hélios pour le Bistro Bar Blog via MessageToEagle

Publié le 5 janvier, 2015 dans Amazonie, Espace, Histoire, OVNIs & Extra-Terrestres.

Publicité

Laissez un commentaire

*