Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Prise d’otage à Sydney : il faut lutter contre la stigmatisation et l’islamophobie selon les médias

Prise d’otage à Sydney : il faut lutter contre la stigmatisation et l’islamophobie selon les médias

Addendum – Déclaration du Grand Mufti australien : une erreur de communication

Selon Olivier Ravanello, le communiqué de presse publié par le Grand Mufti australien est une erreur de communication, la communauté musulmane n’étant aucunement responsable de cette prise d’otages, aucune revendication n’ayant été émise par un quelconque groupe ou par le preneur d’otages lui-même. Olivier Ravanello estime qu’en anticipant sur la possibilité d’une revendication d’un groupe terroriste islamiste, le Grand Mufti fait lui même l’erreur de faire tomber la communauté qu’il défend dans une certaine stigmatisation dont elle fait l’objet en Australie.

Dans un contexte d’islamophobie croissante en Australie, cette prise d’otages a suscité beaucoup de réactions et de propos anti-musulmans, notamment sur internet. […]

mufti-aussie
Man Haron Monis, l’islamiste preneur d’otage de Sydney

« Les attaques de terroristes sont extrêmement rares en Australie. Il y a une ambiance islamophobe en Australie qui est encouragé par le gouvernement conservateur » réagit David Camroux, Australien et chercheur au CERI. […]

France Info

«le gouvernement -assez impopulaire- joue beaucoup sur la fibre islamophobe». «On assiste à un repli isolationniste, avec une politique extérieure très agressive et une politique d’immigration très dure. Une majorité de musulmans se trouve victime de cette islamophobie et de l’amalgame avec les terroristes.»

20 Minutes

Cette prise d’otages risque d’avoir des conséquences négatives sur les relations entre les musulmans et les non musulmans en Australie. Déjà en septembre, rapporte notre correspondante à Sydney, Caroline Taix, il y avait eu des tensions et le pays avait relevé son niveau d’alerte : selon les services de renseignement, un jihadiste australien avait demandé à un jeune depuis la Syrie de décapiter une personne choisie au hasard dans la rue à Sydney. D’après la communauté musulmane les actes islamophobes s‘étaient alors multipliés. Un homme armé d’un couteau avait, par exemple, proféré des menaces devant une école musulmane, des graffitis avaient souillé les murs d’une mosquée ou des femmes voilées avaient été insultées. « La peur du terrorisme s’est transformée en peur du musulman », avait alors confié à RFI Jamal Rifi, un représentant de la communauté musulmane modérée.

RFI

L’homme qui retient en otage entre 15 et 30 personnes dans un café de Sydney a demandé, entre autres revendications, un drapeau de l’organisation Etat islamique. Pour lutter contre les amalgames, le mot dièse #Illridewithyou a été lancé. En quelques heures, il est devenu la mention la plus populaire sur Twitter.

[…] Ne pas se laisser aveugler par la colère ou la peur. Tel est le message caché derrière le hashtag #Illridewithyou – « je t’accompagnerai » – lancé sur Twitter quelques heures après la prise d’otages de Sydney. Objectif: lutter contre l’islamophobie et les amalgames haineux en proposant à des personnes portant des tenues religieuses de les accompagner pendant leur trajet en transports en commun. […]

L’Express

La suite sur Fdesouche

Publié le 16 décembre, 2014 dans Australie, Islam, Terrorisme.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Thanos dit :

    Mais le combat le plus important et qui atteint le plus de foyers est le combat contre l’austérité.

Laissez un commentaire

*