Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Parisien – Aujourd’hui dénonce les nouveaux censeurs que seraient… les internautes

Le Parisien – Aujourd’hui dénonce les nouveaux censeurs que seraient… les internautes

Le Parisien / Aujourd’hui en France – 22/11/14

justiciersweb

intercens

Des internautes désinhibés

« Sur les réseaux sociaux, le tiède ne fonctionne pas, observe Lucile Merra, sociologue des nouveaux médias. Pour exister, il faut avoir un avis tranché, être percutant, quitte à devenir violent. » L’anonymat libère les instincts. « Derrière leur ordinateur, les internautes sont désinhibés, poursuit la consultante. Ils se permettent de dire des choses qu’ils n’auraient pas dites dans la vie réelle. »

Paradoxe : Internet libère la parole mais sanctionne immédiatement les propos dérangeants ou les personnalités à la langue bien pendue. La journaliste Audrey Pulvar, le chanteur Benjamin Biolay ou l’animatrice Enora Malagré (lire ci-dessous) sont devenus des cibles permanentes. Les politiques n’y échappent pas, de François Hollande à Emmanuel Macron. La Toile est aussi la nouvelle arme des tenants de l’ordre moral, qui l’utilisent pour combattre des œuvres ou des expositions sur le sexe. Oubliant que la liberté d’expression s’applique à tous, dans les limites de la loi.

Publié le 23 novembre, 2014 dans Internet, WTF.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. dron dit :

    C’est une pratique de manipulation très courante qui s ‘appelle « l’inversion accusatoire », une astuce enseigné dans tous bon manuel trotkyste/maoïste de mondialisation, un incontournable des écoles de journalisme & de politique.

    Quant au « parisien », qui peut décemment prendre au sérieux ce torchon insipide dont la seule fonction est d ‘occuper le comptoir des bistros pour accompagner votre café du matin….

    Rappelons pour mémoire que l’ ancêtre & modèle toujours actuel du keyboard warrior ….c’est le journaliste ! 😉

Laissez un commentaire

*