Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Suède : Elle se fait implanter une puce pour ouvrir les portes

Suède : Elle se fait implanter une puce pour ouvrir les portes

puce-electro

ls envahissent nos poches, nos poignets et parfois notre visage, les objets connectés s’installent progressivement au plus près de notre corps. La prochaine étape pourrait en inquiéter plus d’un : sous notre peau. Et ce n’est plus de la science-fiction, les exemples commencent à se multiplier. Le dernier en date est une jeune suédoise de 25 ans, Emilott Lantz.

Plutôt que de transporter la clé de son bureau dans une poche, et prendre le risque de l’oublier ou de la perdre, la jeune femme a décidé de se faire implanter une puce RFID dans sa main, afin d’ouvrir la porte. Il suffit de placer sa main près du lecteur pour la déverrouiller. Quelques questions restent en suspend, notamment en ce qui concerne la procédure de mise à jour du code. La puce peut-elle être mise à jour sans avoir à être retirée??

Dans une interview avec le journal The Local, Emilott explique « Je n’ai pas l’impression que c’est l’avenir – c’est le présent. À mes yeux, c’est même étrange que l’on n’ait pas vu ça plus tôt ». Elle rejoint ainsi la petite centaine de personnes qui ont également une puce sous la peau en suède, une pratique qui n’est pas encore très développée.

Tomsguide / ArtBell

Publié le 20 novembre, 2014 dans Big Brother, Europe & UE, Puce Electronique.

Publicité

Laissez un commentaire

*