Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Guerre froide: Churchill a appelé les Etats-Unis à une frappe nucléaire visant la Russie (journal)

Guerre froide: Churchill a appelé les Etats-Unis à une frappe nucléaire visant la Russie (journal)

guerre-nucleaire

Le premier ministre britannique à l’époque de la Seconde guerre mondiale Winston Churchill a plusieurs fois appelé les Etats-Unis à porter une frappe nucléaire préventive contre l’URSS afin d’arrêter l’avancée du communisme en Occident et de remporter la guerre froide, annonce un rapport d’un agent du FBI, déclassifié récemment et publié par le quotidien The Daily Mail.

« Dans le rapport rédigé par un agent du FBI, il est annoncé que Churchill demandait avec persistance le sénateur républicain Styles Bridges de persuader le président américain Harry Truman de procéder à une frappe nucléaire afin de « raser le Kremlin de la surface terrestre  » et de transformer l’Union soviétique en un « problème insignifiant », lit-on dans les extraits du document publié par le journal.

Selon l’agent du FBI, le premier ministre britannique a également annoncé dans son message, que « la Russie attaquerait les Etats-Unis dans deux ou trois ans, après avoir obtenu sa bombe atomique et alors, la civilisation disparaîtrait ou serait rejetée à de nombreuses années en arrière ».

Le journal indique que le premier ministre britannique était tellement préoccupé par les actions de l’Union soviétique, qu’il était prêt à sacrifier des milliers de Soviétiques « pour protéger la civilisation de la menace émanant de l’Union soviétique et pour remporter la victoire dans la guerre froide ».

RIA Novosti

Publié le 10 novembre, 2014 dans Conflits & Guerres, Grande-Bretagne, Histoire, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*